A la une

Des chercheurs proposent un modèle de compréhension globale "des facteurs potentiellement à l'origine de l'autisme, de son développement et de ses diverses manifestations".

Selon ce modèle, dit "déclencheur - seuil - cible", présenté par le Pr Laurent Mottron de l'Université de Montréal et ses collègues (1) dans la revue Neuroscience and Biobehavioural Reviews, "l'autisme résulte d'une réaction du cerveau à un facteur génétique selon les principes de la plasticité cérébrale, qui est la capacité du cerveau à s'adapter et se remodeler."

Le trouble obsessionnel-compulsif (TOC), caractérisé par des pensées intrusives et persistantes souvent accompagnées d'actes répétitifs ou ritualisés, peut avoir un impact significatif sur la capacité d'une personne à fonctionner dans la vie quotidienne.

Des données de neuroimagerie ont suggéré un lien entre le TOC et des régions du cerveau qui contribuent aux fonctions exécutives qui sont des capacités cognitives essentielles régulant les processus cognitifs dits de niveau inférieur.

Les employés de bureau qui bénéficient de la lumière naturelle ont de meilleures durée et qualité de sommeil, font plus d'activité physique et ont une meilleure qualité de vie que ceux qui sont dans des environnements de travail avec peu de lumière naturelle, selon une étude publiée dans le Journal of Clinical Sleep Medicine.

Phyllis Zee et Mohamed Boubekri de l'Université de l'Illinois à Urbana-Champaign ont, avec leurs collègues, mené cette étude avec 27 employés de bureau travaillant dans un environnement sans fenêtre et 22 travaillant dans un environnement avec fenêtres.

Les cancers devraient être classifiés selon leurs caractéristiques moléculaires et génétiques plutôt que selon les tissus (sein, poumon, etc.) concernés, selon les travaux d'un réseau de chercheurs américains, The Cancer Genome Atlas (TCGA), publiés dans la prestigieuse revue Cell.

Katherine A. Hoadley et ses collègues ont analysé l'ADN, l'ARN et des protéines de 12 différents types de tumeurs afin de les comparer.

Les cancers sont plus susceptibles d'avoir des caractéristiques génétiques et moléculaires similaires selon leur type de cellule d'origine que selon leur type de tissu d'origine (sein, rein, vessie, etc.).

Il n’existe actuellement aucun médicament ou vaccin homologué contre le virus de l'Ebola qui frappe le Liberia, la Sierra Leone, la Guinée et dernièrement le Nigeria, mais plusieurs options expérimentales sont en développement, indique l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Environ 40% des malades survivent à la maladie.

Les deux Américains infectés au Liberia, où ils travaillaient pour une organisation caritative et rapatriés aux Etats-Unis par avion sanitaire, ont été traités avec un anticorps expérimental, le ZMapp de la firme américaine Mapp Biopharmaceutical.

Les parents jouent un rôle direct en ce qui concerne l'utilisation du téléphone au volant par les adolescents, selon une étude présentée au congrès annuel de l' American Psychological Association.

Les psychologues Noelle LaVoie et Yi-Ching Lee ont interrogé 395 adolescents afin de clarifier pourquoi ils continuent de parler et de texter au volant malgré les messages de prévention sur les graves dangers de la distraction au volant.

37% des participants de 15 à 17 ans et 50% des participants de 18 ans rapportaient parler au téléphone avec leur parent en conduisant.

Les gras polyinsaturés (tels que les oméga 3) sont bénéfiques pour la santé cérébrale. Ces effets vont de la différentiation neuronale à la protection contre l’ischémie cérébrale (type d'AVC). Les mécanismes moléculaires responsables de leurs effets sont cependant encore mal compris.

Mathieu Pinot du Conseil national français de la recherche scientifique (CNRS) et ses collègues se sont donc penchés sur le rôle de ces gras dans le fonctionnement de la membrane des cellules.

Syndiquer le contenu