A la une

Une substance extraite de pousses de brocoli, le sulforaphane, soulagerait les symptômes comportementaux des troubles du spectre de l'autisme, selon une petite étude clinique publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences. Le sulforaphane est jusqu'à maintenant surtout connu pour ses capacités alléguées de prévention du cancer.

Paul Talalay et Andrew Zimmerman de l'Université Johns Hopkins ont, avec leurs collègues, mené cette étude avec 40 adolescents et jeunes adultes atteints d'autisme sévère à modéré, âgés de 13 à 27 ans.

"Le médicament qui devait sauver l’Afrique. Un scandale pharmaceutique aux colonies", de l'anthropologue et historien de la médecine Guillaume Lachenal, est une enquête sur une dérive de la médecine coloniale. Dérive qu'on a bien tenté de faire sombrer dans l'oubli.

Dans la première moitié du XXe siècle, la maladie du sommeil (trypanosomiase), provoquée par le parasite trypanosome transmis par la mouche tsé-tsé, "est la grande épidémie tropicale, un enjeu humanitaire pour les pays européens", explique l'auteur dans une entrevue accordée au Point.

60 % des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d'une maladie apparentée sont affectées par l’apathie, indique la Haute autorité française de santé (HAS).

Ce syndrome, très invalidant, est souvent confondu avec la dépression en raison de plusieurs symptômes similaires comme la diminution et la perte d’intérêt ou le sentiment de manque d’énergie.

Afin de limiter un recours inadéquat aux antidépresseurs, la HAS publie une recommandation sur le diagnostic et le traitement de l'apathie chez les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer ou d'une autre forme de démence.

À mesure que leur journée de travail avance, les médecins ont tendance à prescrire plus d'antibiotiques de façon inappropriée, selon une étude publiée dans le Journal of the American Medical Association (JAMA) Internal Medicine.

Les médecins prennent de nombreuses décisions de soins pour les patients chaque jour. La demande cognitive cumulative de ces décisions peut éroder leur capacité à résister aux choix potentiellement inappropriés, expliquent les chercheurs.

32% des personnes atteintes d'un cancer vivent un niveau de détresse mentale ou émotionnelle qui répond aux critères diagnostiques de troubles mentaux comme l'anxiété, la dépression et les troubles de l'adaptation, selon une étude publiée dans le Journal of Clinical Oncology.

Anja Mehnert de l'Université de Leipzig (Allemagne) et ses collègues ont mené des interviews avec plus de 2,100 personnes (51% de femmes), âgées de 18 à 75 ans, atteintes d'un cancer diagnostiqué depuis 13.5 mois en moyenne. Les cancers du sein (44%,) de la prostate (15%) et colorectal (14%) étaient les plus fréquents.

Le prix Nobel de médecine 2014 a été attribué à trois chercheurs en psychologie physiologique et neurosciences : l'Anglo-Américain John O'Keefe (75 ans) et les Norvégiens May-Britt Moser (51 ans) et Edvard I Moser (52 ans).

Ils sont récompensés pour leurs travaux qui ont permis de découvrir un système cérébral de « GPS interne», permettant l'orientation dans l'espace. Ils ont montré que certaines cellules sont responsables de la fonction cognitive supérieure de navigation, indiqué le comité.

La meilleure option de traitement pour la dépression est la psychothérapie combinée aux médicaments antidépresseurs, mais si la personne ne souhaite pas cette approche, c’est la psychothérapie qui doit être proposée en premier choix, conclut le Centre Fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE) de Belgique.

"Récemment, les psychologues cliniciens ont obtenu leur reconnaissance officielle comme professionnels des soins de santé", souligne le KCE. "C’était donc le bon moment pour se poser la question de la place objective de la psychothérapie dans la prise en charge de la dépression. À la demande de la cellule Psychotropes du SPF Santé publique, le KCE a analysé la littérature scientifique internationale portant sur l’efficacité de la psychothérapie, seule ou en combinaison avec les antidépresseurs."

Syndiquer le contenu