A la une

Le chercheur en psychologie sociale Shalom H. Schwartz et ses collègues ont identifié 10 valeurs de base, qui permettraient de classifier toutes les autres et seraient présentes dans toutes les cultures.

Les valeurs sont des croyances liées aux affects qui, à travers une diversité de contextes, motivent l'action et guident l'évaluation des actions des autres, des politiques, des personnes et des événements.

Par exemple, les personnes pour qui l’indépendance est une valeur importante sont alertées si leur indépendance est menacée, malheureuses quand elles ne parviennent pas à la préserver, et heureuses quand elles peuvent l’exercer.

Les gens optimistes sont en meilleure santé cardiovasculaire, selon une étude publiée dans la revue Health Behavior and Policy Review.

Rosalba Hernandez de l'Université de l'Illinois et ses collègues ont analysé des données concernant 5,100 personnes, âgées de 45 à 84 ans, suivies pendant 11 ans.

Après ajustement pour tenir compte de facteurs socio-demographiques et psychologiques, les participants se situant dans le quartile le plus élevé d'optimisme étaient 50% plus susceptibles d'avoir des scores de santé intermédiaires et 76% d'avoir des scores idéaux comparativement à ceux se situant dans le quartile le moins élevé.

Ce test, le Questionnaire des valeurs par portraits, publié par le chercheur en psychologie sociale Shalom H. Schwartz et ses collègues (1), évalue un ensemble de valeurs de base qui, selon le modèle, seraient universelles, c'est-à-dire se retrouveraient dans toutes les cultures.

Les valeurs sont des croyances liées aux affects qui, à travers une diversité de contextes, motivent l'action et guident l'évaluation des actions des autres, des politiques, des personnes et des événements.

Moins d’une personne sur 10 qui tente d'arrêter de fumer est abstinente au bout d’un an, ont montré des études. Alors que plus d'hommes fument la cigarette que de femmes, ces dernières deviennent dépendantes plus rapidement et ont plus de difficulté à arrêter.

Un des facteurs contribuant à ces différences peut être l'influence du cycle menstruel. L'envie de fumer est plus forte après les menstruations (début de la phase folliculaire du cycle). Une diminution hormonale de l'œstrogène et de la progestérone accroit le syndrome de manque et l'activité des circuits neuronaux associés au craving.

"Le docteur est absent; c'est peut-être votre chance". Voilà le titre d'un article du New York Times rapportant une étude qui montre qu'en moyenne, les personnes atteintes d'affections cardiaques aiguës admises dans un hôpital universitaire survivent plus longtemps si l'admission se produit lorsque la plupart des cardiologues sont à l'extérieur pour un congrès. L'étude est publiée dans le Journal of the American Medical Association (JAMA) Internal Medicine.

Anupam B. Jena de l'Université Harvard et ses collègues ont analysé des données concernant 30 000 personnes admises dans des hôpitaux d'enseignement et d'autres hôpitaux pour une crise cardiaque, une insuffisance cardiaque à risque élevé ou un arrêt cardiaque pendant des congrès professionnels nationaux et 79 000 personnes admises au cours des 3 semaines précédant ou suivant ces congrès.

Voici 6 points à vérifier afin de s'assurer de bien comprendre les actualités dans le domaine de la santé.

Ne pas se contenter du titre

Tout d'abord, si une nouvelle semble intéressante et peut même influencer les comportements, il importe de ne pas se limiter au titre qui, souvent, est exagéré et ne représente pas bien la nouvelle. Ensuite, les questions suivantes, synthétisées sur le site d'information du ministère de la santé britannique NHS Choice, constituent un bon guide pour évaluer la nouvelle.

Voyez également : Revue de l'année 2014 en psychologie et en santé mentale

Voici une sélection d'actualités en santé qui ont suscité un intérêt marqué en 2014. Plusieurs thèmes ont été récurrents, notamment:

  • côté alimentation, les glucides (non seulement les sucres mais aussi la farine blanche, le riz blanc…) seraient plus nocifs que les gras (à l'exclusion des gras trans); ces résultats vont à l'encontre des recommandations actuelles d'adopter une alimentation faible en gras, laquelle implique une trop grande consommation de glucides;
Syndiquer le contenu