A la une

Ce test de trouble déficit d'attention et/ou hyperactivité (TDAH) est basé sur les critères diagnostiques du DSM-5 (Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux) (1) qui sont les plus fréquemment utilisés internationalement.

Le TDAH est un trouble neurobiologique caractérisé par des symptômes de déficit de l'attention et/ou d'hyperactivité et d'impulsivité qui apparaissent dans l'enfance et interfèrent avec le fonctionnement ou le développement. Dans une certaine proportion des cas, ces symptômes se poursuivent à l'âge adulte.

Un nouveau site web sur les médicaments, qui développe une base de données à partir d'enquêtes en ligne auprès de milliers de consommateurs, a été présenté mercredi à la conférence Health 2.0, rapporte le New York Times.

Le site Iodine, co-fondé par Thomas Goetz, ancien rédacteur en chef du Magazine Wired et Matt Mohebbi, ingénieur chez Google, est inspiré par l'idée que les grandes bases de données (les "big data") fournissent des opportunités nouvelles et absolument inégalées de générer des connaissances et répondre à des questions.

L'Échelle de TDAH chez l'adulte est un test de dépistage du trouble de déficit d'attention et/ou d'hyperactivité (TDAH) chez l'adulte. Publié en 2005, il a été développé par le psychiatre américain Ronald Kessler et ses collègues en collaboration avec l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui en détient les droits (1).

Il est basé sur les critères diagnostiques du DSM-5 (Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux) (2).

La démence à corps de Lewy est la forme de démence la plus mal diagnostiquée mais pourtant la plus fréquente après la maladie d'Alzheimer, souligne un communiqué de l'Association pour la démence à corps de Lewy américaine (1).

L'une des caractéristiques importantes de cette forme de démence est la fluctuation des capacités cognitives, de l'attention et de la vigilance.

"La combinaison des signes moteurs de la maladie de Parkinson (mobilité ralentie, posture voûtée et tremblements) et une confusion mentale, surtout si le degré de confusion fluctue de jour en jour, devrait lever un drapeau rouge pour suspecter la démence à corps de Lewy", explique Howard I. Hurtig de l'Université de Pennsylvanie.

Après les nombreux échecs de médicaments expérimentaux contre la maladie d'Alzheimer, plusieurs laboratoires misent sur une nouvelle classe de médicaments oraux, celle dite des inhibiteurs de BACE.

Les laboratoires AstraZeneca et Eli Lilly viennent de signer un accord pour le développement d'un tel médicament, nommé AZD3293, qui doit bientôt être testé dans des essais cliniques de phases 2 et 3 chez des personnes ayant la maladie à des stades précoces.

Les personnes qui prennent un antidépresseur de la classe des inhibiteurs spécifiques de la recapture de la sérotonine (ISRS), qui est la classe la plus prescrite, ont 2 fois plus de risque d’avoir des problèmes avec leurs implants dentaires, selon une étude publiée dans le Journal of Dental Research.

Les antidépresseurs ISRS incluent notamment la fluoxétine (Prozac), la paroxétine (Deroxat, Divarius, Paxil), la sertraline (Zoloft), le citalopram (Seropram, Celexa), l'escitalopram (Seroplex, Cipralex, Lexapro), la dapoxétine (Priligy), la fluvoxamine (Floxyfral)….

Les personnes atteintes de fibromyalgie souffrent souvent d'une hypersensibilité à la lumière, aux sons et au toucher. Une étude, publiée dans la revue Arthritis & Rheumatology, montre que cette sensibilité est liée à des différences dans l'activité de certaines régions du cerveau.

Mieux connaître les substrats neuronaux de cette hypersensibilité peut fournir des indices importants sur la pathophysiologie sous-jacente de la maladie, soulignent les auteurs.

Syndiquer le contenu