A la une

L’Association médicale du Québec (AMQ) tient le 2 avril à Montréal un symposium sur le surdiagnostic et lance la campagne de sensibilisation Choisir avec soin qui vise à aider les médecins et les patients à engager un dialogue au sujet des examens, des traitements et des procédures qui ne sont pas nécessaires. L’AMQ est partenaire de l’Association médicale canadienne (AMC) et regroupe près de 10 000 médecins.

Choisir avec soin est le volet francophone de la campagne canadienne Choosing Wisely Canada organisée par l’Université de Toronto, en partenariat avec l’Association médicale canadienne.

L'exposition à la lumière du matin favoriserait le contrôle du poids, selon une étude publiée dans la revue PLOS One.

Kathryn Reid et ses collègues de l'Université Northwestern ont mené cette étude avec 54 personnes âgées en moyenne de 30 ans. Elles ont porté, pendant 7 jours, un appareil au poignet qui mesurait leur exposition à la lumière et leur sommeil. L'apport calorique était mesuré sur la base de journaux alimentaires.

Près du tiers des ordonnances de médicaments sont ignorées par les patients au Québec où tous les citoyens disposent d'une assurance médicaments, selon une étude publiée dans la revue Annals of Internal Medicine.

Robyn Tamblyn de l'Université McGill et ses collègues ont analysé des données concernant 15 961 personnes ayant reçu 37 506 nouvelles ordonnances de 131 médecins entre 2006 et 2009. Ils ont mis en relation les données de prescription à partir des dossiers de santé électroniques et celles de l'assurance médicament provinciale.

Une région du chromosome 1 du génome humain présente la caractéristique unique de contenir un gène, l'amylase salivaire (AMY1), qui, au lieu d'être présent en 2 copies (une du père, une de la mère) comme les autres gènes, est présent dans un nombre de copies variant de 1 à 20.

Le nombre de copies de ce gène, qui est impliqué dans la digestion des sucres (glucides) complexes (amidons), est lié à l'obésité, selon une étude publiée dans la revue Nature Genetics.

"L'esprit humain a tendance à dévaloriser les récompenses futures par rapport celles immédiates, ce qui conduit souvent à privilégier la gratification immédiate plutôt que le bien-être à long terme", soulignent les auteurs d'une étude publiée dans la revue Psychological Science.

"En conséquence, la patience est depuis longtemps reconnue comme une vertu. Et en effet, l'incapacité de résister à la tentation sous-tend une multitude de problèmes allant des dettes de cartes de crédit et l'épargne inadéquate à une mauvaise alimentation et la toxicomanie", ajoutent-ils.

Si vous avez publié des photos de vous sur les réseaux sociaux ou ailleurs sur Internet (ou que d'autres en ont publié), vous risquez, dans un avenir prochain, de ne plus être anonyme dans la rue.

Des chercheurs en intelligence artificielle de Facebook ont publié un article de recherche présentant leur programme "DeepFace" qui peut déterminer si deux visages photographiés appartiennent à la même personne avec une précision de 97,25 %. Les humains soumis au même test répondent correctement dans 97,53% des cas.

Selon la dernière estimation des Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies américains(CDC) publiée le 27 mars, 1 enfant de 8 ans sur 68 est atteint d'un trouble du spectre de l'autisme aux États-Unis (soit 14.7 par 1,000 enfants).

Cette estimation représente une augmentation de 30 % par rapport à celle 2012 qui était de 1 enfant sur 88. La cause de cette augmentation est inconnue, indique l'étude. L'augmentation peut être expliquée en partie par une plus grande sensibilisation qui entraîne davantage de diagnostics.

Syndiquer le contenu