A la une

Les personnes ayant des niveaux élevés de méfiance cynique pourraient être plus susceptibles de développer une démence, selon une étude parue dans la revue Neurology publiée par l'American Academy of Neurology.

La méfiance cynique, qui est caractérisée par la croyance que les gens sont principalement motivés par des préoccupations égoïstes, a été associée à d'autres problèmes de santé comme les maladies cardiovasculaire.

La mélatonine, dite hormone du sommeil, pourrait renforcer les os, selon une étude publiée dans la revue Rejuvenation Research.

"Les processus qui interviennent dans la résorption et la formation des os sont régis par les rythmes circadiens. Les cellules qui participent à la résorption osseuse (les ostéoclastes) sont plus actives la nuit, tandis que les cellules responsables de la formation osseuse (les ostéoblastes) le sont davantage le jour", expliquent les chercheurs. "Avec l’âge, nous dormons moins bien et les ostéoclastes sont plus actifs. Ce phénomène tend à accélérer le processus de résorption osseuse."

Alors que l'alimentation des Américains ne comporte généralement que très peu de protéines au petit déjeuner, un peu au repas du midi et une surabondance au repas du soir, une étude publiée dans le Journal of Nutrition montre qu'une meilleure répartition au cours de la journée favorise beaucoup mieux le maintien de la masse musculaire.

Le petit déjeuner typique constitué de céréales et/ou de glucides (pain…), le repas du midi constitué d'un sandwich ou une salade et la trop grande portion de viande et de protéines au repas du soir ne fournissent pas un bon "environnement métabolique" pour la maintenance de la masse et de la force musculaire, expliquent Doug Paddon-Jones de l'Université du Texas à Galveston et ses collègues.

Les personnes atteintes du syndrome de fatigue chronique présentent des réponses réduites dans la région cérébrale des ganglions de la base (aussi appelés noyaux gris centraux), montre une étude publiée dans la revue Plos One.

Ce qui suggère que le syndrome est associé à des changements impliquant des circuits qui régulent l'activité motrice et la motivation, soulignent les chercheurs. À la lumière d'études précédentes, ils attribuent cette activité réduite à l'inflammation.

Deux débats ont été organisés jeudi à l'Assemblée nationale française sur les effets de l'aluminium présent dans les vaccins. L’un était organisé par l’association d’entraide aux malades de myofasciite à macrophages (E3M) et l’autre par l’Office parlementaire des choix scientifiques et technologiques (Opecst).

L'aluminium des vaccins pourrait provoquer, chez certaines personnes génétiquement prédisposées, une maladie appelée myofasciite à macrophages, caractérisée par une grande fatigue, des douleurs musculaires et articulaires ainsi que des troubles cognitifs.

Désir de tout conserver et de ne rien jeter? Tendance à acheter des choses qui ne sont pas nécessaires et qui encombrent votre demeure? Votre tendance à l'accumulation est peut-être excessive.

Ce test, l'Inventaire d'accumulation, publié par le psychologue Randy Frost et ses collègues (1), mesure trois composantes de la tendance à l'accumulation excessive. Cette dernière est aussi souvent appelée accumulation compulsive, accumulation pathologique ou syllogomanie.

Le nombre de visites aux urgences des hôpitaux américains liées au médicament sédatif Xanax (alprazolam) est en très forte croissance, selon une étude d'un organisme gouvernemental, la Substance Abuse and Mental Health Services Administration (SAMHSA).

Le nombre de visites aux urgences impliquant un usage non médical de l'alprazolam a doublé, passant de 57 419 en 2005 à 124 902 en 2010, puis est resté stable à 123 744 en 2011, précise l'organisme. Ce qui représente environ 10% des 1,2 millions de visites aux urgences liées à l'usage non médical de médicaments d'ordonnance en 2011.

Syndiquer le contenu