Les politiciens qui veulent bloquer les législations sur le changement climatique rapportent les travaux d'une poignée de scientifiques qui prétendent que l'effet de serre posent peu de risques pour l'humanité, souligne le New York Times. Wei-Hock (Willie) Soon est l'un de ces chercheurs les plus souvent évoqués, rapporte le journal.

Des documents obtenus par Greenpeace et le Climate Investigations Center montrent que ces travaux étaient financés par des intérêts corporatifs.

Il est généralement considéré que l'intelligence fluide globale, qui est la capacité de penser rapidement et de se rappeler l'information, culmine vers l'âge de 20 ans, mais des travaux récents incluant une nouvelle étude publiée dans la revue Psychological Science suggèrent que différents aspects de l'intelligence fluide culminent à des âges différents.

L'intelligence fluide est importante pour la capacité d'analyser l'information, de raisonner, d'exercer une pensée critique et de résoudre des problèmes.

Le DSM-5, la cinquième édition du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux, publié par l'American Psychiatric Association, reconnaît l'hyperphagie boulimique ("binge eating disorder") comme trouble alimentaire (1).

Voici les critères diagnostiques de ce trouble:

A. Épisodes récurrents de crises de boulimie ("binge eating"). Un épisode est caractérisé par les deux éléments suivants:

Les hommes sont, en moyenne (1), plus narcissiques que les femmes, selon une étude publiée dans la revue Psychological Bulletin.

Emily Grijalva de l'Université de Buffalo et ses collègues ont analysé quelque 350 études publiées depuis 31 ans et impliquant plus de 475,000 participants. Les hommes, sur plusieurs générations et indépendamment de l'âge, obtenaient des scores de narcissisme plus élevés.

Si vous essayez de perdre du poids, sauter un dessert peut sembler un accomplissement énorme et vous amener à penser que vous êtes bien sur la bonne voie pour atteindre votre objectif. Cette évaluation risque toutefois d'être biaisée, montre une étude publiée dans le Journal of Consumer Research (JCR).

Margaret C. Campbell et Caleb Warren des universités du Colorado et Texas A&M ont mené sept expériences qui montre un biais cognitif dans l'évaluation des progrès vers un but.

"Si seulement les patients savaient à quel point les soins médicaux peuvent faire du tort", écrivent Austin Frakt, économiste de la santé, et Aaron E. Carroll, professeur de pédiatrie à l'Université d'Indiana, en titre d'un article dans le New York Times. Si nous en savions plus, opterions-nous pour différents types de soins de santé?, demandent-ils.

Une nouvelle analyse publiée dans le JAMA Internal Medicine suggère que "nos attentes ne sont souvent pas compatibles avec les faits", rapportent-ils.

Une étude, publiée dans la revue Autism Research, est la première à montrer un lien entre le bisphénol A (BPA) et l'autisme chez des enfants. L'étude montre que le BPA n'est pas bien métabolisé chez les enfants atteints d'autisme.

"Depuis de nombreuses années, le BPA est soupçonné d'être impliqué dans l'autisme, mais il n'y avait aucune preuve directe", explique T. Peter Stein de l'Université Rowan. L'équipe de recherche a montré que "chez certains enfants atteints d'autisme, le métabolisme du BPA est différent de celui des enfants en bonne santé", dit-il.

Syndiquer le contenu