A la une

Des chercheurs, dont les travaux sont présentés dans la revue Nature Medicine, ont développé un test sanguin permettant de déterminer si une personne en bonne santé est susceptible de développer la maladie d'Alzheimer dans les 3 années à venir.

Howard J. Federoff de l'Université Georgetown et ses collègues ont mené cette étude avec 525 personnes âgées de 70 ans et plus.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a souligné vendredi l'importance d'instaurer l'éducation sexuelle à l'école dès 12 ans pour informer notamment sur la contraception.

Cette ligne directrice fait partie de "nouvelles orientations et recommandations destinées à aider les pays à garantir le respect des droits de l’homme lors de la fourniture des informations et des services dont ils ont besoin pour éviter les grossesses non désirées aux femmes, aux jeunes filles et aux couples".

Des niveaux plus élevés d'oméga-3 ADH sont associés à un meilleur sommeil, montre une étude randomisée avec placebo publiée dans le Journal of Sleep Research.

L'oméga-3 DHA est le principal oméga-3 présent dans le cerveau. Il se trouve dans certains poissons et fruits de mer ainsi que dans des algues. Des recherches antérieures ont suggéré des liens entre les troubles du sommeil et de faibles niveaux d'oméga-3 chez les nourrissons et les enfants ainsi que des liens avec les difficultés d'apprentissage ou de comportement chez l'adulte.

Trois types de burnout sont identifiés par le chercheur Jesus Montero-Marin de l'Université de Zaragoza (Espagne) et ses collègues dans une étude publiée dans la revue PLOS One.

Le burnout est, selon une définition classique, généralement caractérisé par trois dimensions fortement associées entre elles qui résultent du stress au travail: 1) une fatigue ou un épuisement (sentiment de ne pas pouvoir poursuivre), 2) un cynisme (attitude distante envers le travail, les collègues et la clientèle) et 3) une inefficacité professionnelle.

Le risque de crise cardiaque (infarctus) ou d'accident vasculaire cérébral (AVC) est plus élevé dans les deux heures qui suivent un accès de colère, selon une étude publiée dans l'European Heart Journal.

Elizabeth Mostofsky et Murray Mittleman de l'Université Harvard ont, avec leurs collègues, réalisé une revue systématique des études publiées sur le sujet et une méta-analyse (mise en commun des données pour analyse) de 9 d'entre elles qui impliquaient notamment 4546 cas d'infarctus du myocarde, 462 cas de syndrome coronarien aigu, 590 cas d'AVC ischémique, 215 cas d'AVC hémorragique, et 306 cas d'arythmie.

L'utilisation du cannabis pour soulager les douleurs des maladies rhumatismales telles que la fibromyalgie, la polyarthrite rhumatoïde et le lupus est très répandue. En juin 2013 au Canada, par exemple, l'arthrite sévère justifiait 65% des autorisations de posséder du cannabis pour des raisons médicales.

La raison d'un intérêt médical pour le cannabis est que le corps humain dispose d'un système cannabinoïde élaboré qui inclut des molécules et des récepteurs ayant des effets sur de nombreuses fonctions dont la modulation de la douleur, soulignent les auteurs d'une étude publiée dans la revue Arthritis Care & Research de l'American College of Rheumatology (ACR).

Avec les Français, les Québécois sont les plus grands consommateurs de somnifères du monde.

Au Canada, parmi les 65 à 69 ans, une personne sur 5 utilise régulièrement un somnifère de la classe des benzodiazépines. Chez les 85 ans et plus, cette proportion atteint 30 %. Le témazépam (Restoril) était, en 2008, l'un des 5 médicaments sur ordonnance les plus utilisés par les aînés au pays. Le lorazépam (Ativan) est aussi fréquemment prescrit.

Syndiquer le contenu