A la une


"Le déficit en hormone mâle devient fréquent chez l'homme avec l'âge, mais les prescriptions pour y pallier restent rares en France, ont relevé jeudi des urologues, évoquant l'effet peut-être prohibitif des risques du traitement hormonal substitutif de la ménopause.

Le premier facteur est probablement le manque d'information des médecins et des patients sur l'existence de ce syndrome et sur ses conséquences parfois profondes sur la qualité de vie, ont expliqué les Pr Dominique Fossi et Jacques Tostain dans une communication lors du 98e Congrès français d'urologie (www.urofrance.org), qui se tient cette semaine à Paris.

Le second facteur, et "peut-être pas le moindre", selon ces experts, est lié au fait que ce traitement est trop rapidement assimilé au traitement hormonal substitutif féminin, et aux risques accrus de cancer du sein notamment qu'il entraîne, selon plusieurs études."

Suite



J'ai le vague à l'âme et le coeur à la pluie,
L'automne, triste, m'habite en ces jours gris.

Et j'ai froid, et j'ai si froid!
Un vent glacial se meut en moi.

Mes feuilles sont mortes et mes soleils transis,
Le coeur sombre n'est plus à l'abri.

Un abîme de mélancolie cercle ma vie,
Et me laisse seule à l'écart du bonheur.

Mes yeux noirs crachant la pluie,
Répandent autour de moi mes intempéries.

En ces froids jours de pluie, je me replie,
Et me tricote un châle en laine pour âme en peine.



Bonjour,


Je suis étudiante japonaise en doctorat.



Je viens de changer de directeur de recherche parce que j'ai eu des problèmes avec mon ex-directeur de recherche qui, d'une façon extrêmement insidieuse, tient des propos discriminatoires de tous genres, fait des allusions souvent sur la physique de certains étudiants, classe des étudiantes, affiche du mépris, provoque la jalousie de ses étudiantes, etc. etc.


Ca se passe souvent avec des étudiants étrangers ce qui lui permet de se défendre en disant : ‘Comme vous êtes étrangère, vous avez mal entendu / mal interprété.’

Voici des extraits d'une publication du Service correctionnel du Canada "Que savons-nous des délinquants sexuels?" qui résume l'avancement des connaissances sur le sujet.

"En dépit de l'avancement considérable de la recherche en ce domaine, les chercheurs n'ont pas encore déterminé avec exactitude les raisons qui poussent certains individus à se montrer agressifs sur le plan sexuel. La plupart des chercheurs admettent que le phénomène est complexe et qu'une théorie de la délinquance sexuelle ne peut en aucun cas se fonder sur une cause unique. "


Je suis en pleine dépression, celle ci a été progressive depuis l'enfance et la perte de ma mère des suites d'une maladie incurable (la sclérose en plaque) .Je me suis rendu compte de mon état progressivement suite a des échecs amoureux . J'ai été voir une psychologue qui n'a fait que me confirmer ce que je savais déja.

Ce qui m'affole n'est pas le faite d'etre parano ,ou agoraphobe ,mais seulement de constater comme les gens ont perdu leur valeur qui d'antan faisait notre force ,cette solidarité ,cette compassion ,ce non besoin de posséder des objets de grande valeur pour montrer son haut rang social.

Ce qui m'attriste et me perd c'est l'égoisme grandissant des gens liés a la trop grande valeur qu'on porte a l'argent et au pouvoir .
Je suis dépressif pour les raisons personelles dont seulement moi connait les fondements et les aboutissants ,mais ce n'est pas ces raisons qui me pousse a être dépressif ,c'est seulement ma foi qui est ébranlée. Je suis athé et ne croit en aucun concept ,je crois seulement en l'homme ,celui qui est capable de sentiments de valeur et de réflexion ,de reconnaitre le bien et le mal ,le juste et l'injuste. Et je crois qu'aujourd'hui les gens ne croyent plus qu'en l'argent et a leur catégorie sociale .Serions nous revenus dans le passé au temps des nobles .Je m'insurge devant ce nouveau prototype d'humain ,a demi robot ,incapable d'un sentiment spontané. Ce n'est peut etre pas la majorité ,mais leur nombre croit ...

Voila ma réel dépression, et il n'y a que moi en relativisant les choses qui arriverai a m'en sortir ,sans médicaments ,a la force de la volonté.
Je souhaite bien du courage a tout ceux qui sont dans ma situation et les invite a venir discuter avec moi pour parler de nos problèmes ,essayer de s'entraider.

Romanus




"Le Gouvernement du Québec a procédé, le 14 novembre dernier, au lancement d’un vaste programme de promotion des saines habitudes de vie ayant pour thème « Vas-y, fais-le pour toi! ». Ce programme vise prioritairement à sensibiliser les familles et les jeunes aux bienfaits de l’activité physique et d’une saine alimentation, au quotidien.

Par des interventions directes sur le terrain, la population sera donc invitée à participer à diverses activités qui seront organisées en collaboration avec les partenaires du milieu au cours de l’année et ce, tant au niveau municipal que scolaire. Les milieux de travail seront également ciblés par ces interventions. De plus un volet médiatique important, qui met de l’avant le personnage de VAS-Y, acteur principal et motivateur dans l’adoption d’un comportement physiquement actif et d’une saine alimentation, aura pour objectif d’interpeller la population au plaisir de bouger et de bien s’alimenter.

De ce fait, ce programme rejoindra les jeunes et les adultes dans leur milieu de vie afin de leur faire connaître les aspects positifs tant sur le plan physique que psychologique d’une pratique régulière de l’activité physique et d’une saine alimentation. Elle contribuera également à faire découvrir à la population les occasions de pratique d’activités physiques et à démontrer le plaisir qu’il est possible de retirer en adoptant un comportement physiquement actif."

Source:
www.vasy.gouv.qc.ca


"Il n'est pas encore sur le marché, mais les Américains le présentent déjà comme une pilule miracle. Le Rimonabant, qui sera commercialisé sous le nom d'Acomplia, s'attaque à l'obésité, en plus d'avoir la particularité de couper l'envie de fumer.

Encore à l'étape de la recherche par le fabricant français Sanofi-Aventis, la petite pilule blanche a fait l'objet d'une étude de deux ans auprès de 3040 patients au Canada et aux États-Unis. Et les résultats sont concluants: les personnes traitées ont présenté des pertes de poids significatives et une augmentation du bon cholestérol.

(...) Le Rimonabant agit en bloquant les récepteurs cannabinoïdes de type 1, c'est-à-dire qu'il envoie un message au cerveau coupant l'envie de manger et de fumer, et cela, sans effets secondaires majeurs."

radio-canada.ca

Syndiquer le contenu