A la une

Posté par Thomas le 02-04-03
france
masculin
22
non

Bonjour,

je commence l'année prochaine un deug de psychologie et sortant d'un bac technique,obtenue il y a quelques années,j'aimerais que vous me conseillez quelques lecture qui pourrais

Posté par Parapapaf le 12-04-03
France
féminin
17
oui
sérieux


Mon problème n'est pas tellement un problème mais plutot une question, mais comme j'ai besoin d'avoir une réponse à cette question plutot rapidement, et que la réponse va se repercuter sur quelque

Comment briser ses chaînes,
ses chaînes qui me retiennent.
Comment briser ses chaînes,
De ce corps qui m'enchaîne.

Je ne suis pas moi,
Car je veux que l'on m'aime.
Je suis pour toi,
Ce que tu veux et aime.

Dis-moi mon corps, pourquoi voudrais-tu que je t'aime?
Dis-moi pourquoi, si personne ne m'étreignent.

Quand cette souffrance ne me quitte pas d'un pas,
Cette soif d'amour qui ne seras jamais comblé.
Dis! qu'est-ce que j'attends de ce combat,
Oh! Quand est-ce que j'accepterai?

Comment briser ses chaînes,
ses chaînes qui me retiennent.
Je dois briser ses chaînes,
De ce corps qui m'enchaîne.

Quand vais-je me dire que je suis un humain!
Quand vais-je crier, que je suis libre enfin.
Ça seras, lorsque je saurai discerner,
Qu'il n'y a pas d'amour, quand t'es manipuler.


Bonjour a tous. Je suis Marie-Linda, mariée et mère de deux enfants. Voilà maintenant cinq ans je me retrouve chez un médecin d'urgence qui me diagnostique une dépression nerveuse au début comme la plupart des gens je ris et dit que ca ne se peut pas, par la suite tout les symptômes sont vraiement réel et je dois me mettre à l'évidence, alors je demande d'être vu par un psychiatre.

Au premier rendez-vous la seule chose que j'ai pu faire est de pleurer, ensuite en racontant mon passé et ce que j'ai vécu le psychiatre me dit que je suis une enfant meurtrie et abuser alors j'entreprend une longue thérapie avec suivit a tous les mois par le psyciatre et médication. Au début je ne voulais pas prendre des antidépresseurs alors j'en ai essayé beaucoup j'avais toujour une bonne raison pour ne pas les prendrent. La thérapie fonctionne a petit pas mais fonctionne quand même, après un ans de thérapie j'ai fait une rechute de plus belle au point d'être hospitalisé durant un mois. Laisser moi vous dire qu'ensuite je les prenaient mes médicaments et je continuais a voir mon psy tous les semaine durant une autre année.

Au mois de decembre suivant je fit une rechute mais la je commencais a consommer de la cocaine presque tous les jours durant deux mois s'en en parler a personne même pas mon mari. Je voyais bien que de plus en plus je m'enfoncais alors j'ai tout avouer a mon mari et a mon psyciatre pour qu'il puisse m'aider. Celui-ci décida qu'au lieu de voir la psychologue toute les semaines que ce serait lui que je verrais toute les semaines et v'là une autre longue thérapie qui débuta, je me demandais si tous ca vallait vraiement le coup car j'étais fatiguer et épuiser de rechuter.Apres deux semaine avec mon psychiatre a notre rendez-vous celui-ci me regarde et commence a m'insulter en me disant que j'ai tout dans la vie pour réussir et qu'il n'avait plus de temps a perdre avec moi, qu'il était temps que je me prenne en main et qu'il n'avait plus besoin de me voir.

Le problème dans tout ca c'est que moi j'avais besoin qu'on m'aide encore, j'étais assise la dans son bureau bouche bée et la seule chose que je me disais étais que je suis une incapable car le psychiatre venais de me le faire resentir.

Il ne pouvait pas me laisser comme ca s'en rien dire avec toutes mes bébites, mais c'est ce qu'il a fait, et j'ai quitter le bureau.

Dans ma voiture la seule chose que je pensais était d'en finir avec tout ca, je pleurais et la j'étais perdus, je ne savais plus quoi faire et surtout pourquoi après tout ce temps a me faire dire que j'avais été une enfant battue et agesser sexsuellement et physiquement par mon beau père et que probablement que je devrai prendre des antidépresseur a vie pour ne pas rechuter, je me retrouvais la jeter comme une ordure!

Posté par Hyp le 13-03-03
france
féminin
35
oui
sérieux

Bonjour
Je suis la maman d'un petit garçon de 3 ans et demi. Il m'a posé beaucoup de questions ces derniers temps sur "être amoureux". Je lui ai répondu que maman et papa etaient amoureux, qu'ils se

Posté par yan19890211 le 17-03-03

Canada
masculin
14
non

Salut, j'ai 14 ans

j'aimerais savoir si la taille de mon pénis qui est de 15 cm en érection est normale. Qu'en pensez vous. Merci de vos commentaires.

Réponse à Yan19890211 (taille du penis?)
17-03-03

Bonjour Yan19890211,

Toutes les tailles du pénis, qu'elles soient petites, moyennes ou grandes, sont considérées comme normales et n'affectent en rien la qualité des relations sexuelles.

Bien à toi.
Georges-Henri Arenstein
Psychologue

Posté par Dod' le 05-03-03
france
féminin
14
oui
sérieux

salut
J'ai un gros probleme, et je ne sais vraiment pas quoi faire.J'ai rencontré su internet, un garçon de mon bahut, et comme c'ést le copain a un de mes ami,
Syndiquer le contenu