A la une


"L'ouverture prochaine d'un casino à Bruxelles suscite l'inquiétude des anciens joueurs, craignant la rechute.

... Les professionnels de la santé mentale tirent la sonnette d'alarme, en appelant à un état de vigilance accru, en s'appuyant sur des études scientifiques mettant en évidence le lien entre l'offre des jeux et le nombre de personnes touchées par ses conséquences négatives. Sur dix personnes qui franchissent le pas de la porte d'un casino, trois à cinq deviendraient joueurs pathologiques.

... Le CHU Brugmann vient d'ouvrir une clinique du jeu.

... Un séminaire pour les professionnels de la santé aura lieu le lundi 25 octobre à 11 heures à la salle des séminaires du service de psychiatrie du CHU Brugmann, où se déroulera une séance d'information-débat s'adressant au grand public, le samedi 30 octobre, de 11 à 13 heures."
Rens.: 02.477.27.99.

www.lalibre.be//



Le pervers est un être monstrueux. J'ai eu l'occasion de voir les dégâts occasionés dans la vie d'une collègue et c'est effrayant. Je ne peux qu'exprimer la grandeur de ma compassion voire de mon empathie à l'égard de Claire comme de tous ceux et de toutes celles qui subissent humiliations, coups de cet être toujours proche pour qui faire souffrir est par définition l'acte jubilatoire par excellence. Le pervers est un redoutable stratège qui tue sans le moindre remords. Victimes je vous plains de tout mon être et je souffre avec vous.



J'ai posée les yeux sur lui,

au début nous étions amis,

pousser par les sentiments,

impossible d'expliquer se que l'on ressent,

de nous deux un amour est né,

cette flamme maintenant est encrée,

à l'interieur de mon coeur,

je ressent la peur,

peur de ne plus le revoir,

s'il décidait un soir,

de me laissé sans espoir,

seule dans la nuit,

il m'aurait oter la vie,





J'ai 21 ans et je suis bipolaire. Enfin, c'est le diagnostique que j'ai eu il y a deux ans.
C'est vrai que je prend mon lithium regulierement depuis a peu pres 10 mois et que je l'accepte depuis meme pas 2 mois mais les montagnes russes elles, je les connais depuis que j'ai 11 ans.

L'incomprehension, la peur d'etre anormale et surtout de le paraitre, l'incapacite d'expliquer aux autres ce qui ne va pas, vouloir que tout s'arrete quitte a mourir parce que la tete nous tourne et que pire que le regard des autres il y a le notre qui nous juge pire que tout... Jumele a l'adolescence, ce ne fut pas toujours de tout repos.

J'ai du essayer de mourir environ 4 fois, pas parce que je n'aimais pas la vie mais seulement pour arreter de souffrir et de faire souffrir les gens que j'aimais le plus au monde. J'ai fuis dans la drogue et l'alcool, je suis demenager a plusieurs reprise, j'ai fais de la peine aux garcons qui se sont attache a moi malgre tous mes efforts pour les faire fuir, jai arreter de voir medecin ou tout autres specialiste qui voulaient me faire comprendre ce que je ne voulais meme pas me dire, parce que des fois ca allait tellement bien que meme me mentir etais facile.

Finalement, me voila, apres 3 burnt-out, 2 hospitalisations et beaucoup de blessure, apres toutes ces annees a ne pas comprendre ou ne pas vouloir comprendre, me voila, sur pied, avec un travail, des amis comprehensifs, un psychiatre competent et une vie, pas toujours facile mais pas pire qu'une autre. Je prends mon lithium pour moi avant tout, plus pour rassurer ma famille. Je prend soin de ma sante, j'aide mon entourage autant.



J'ai peur de la vie
Peur de l'envie
Peur de pleurer
Peur de rigoler
Peur d'aimer
Peur d'apprécier
Peur d'être déçu
Peur d'être émue
Peur de te voire
Peur de l'espoire
Peur de te parler
Peur de me confier
Peur de le tristesse
Peur de la tendresse
Peur de partir
Peur de l'avenir
Peur de la mort
Peur d'avoir tort
Peur de profiter
Peur d'éxagérer
Peur d'être detseter
Peur de te lasser
Peur de m'attacher
Peur de tout quitter
Peur de mes amies
Peur de ma fammille
Peur de l'absence
Peur de l'indifférence
Peur de ton sourire
Peur des souvenirs!


"Depuis l'adoption de la loi 90 en juin 2002, 11 professions reliées à la santé physique ont fait l'objet d'une révision d'envergure de leur champ de pratique et de leurs activités réservées. Une réforme similaire se fait encore attendre dans le domaine de la santé mentale."

http:www.ledevoir.com//


Les ados difficiles à réveiller le matin et se couchant tard le soir, est-ce normal?

"Selon le Dr Jay Giedd, chef en imagerie cérébrale du département de psychiatrie infantile au National Institute of Mental Health (NIMH) de Bethesda au Maryland, et ses collègues de l'Université de Californie à Los Angeles et de l'Université McGill à Montréal, la somnolence diurne et l'état d'éveil nocturne résultent d'une altération du cycle veille-sommeil due à une stimulation accrue des hormones de croissance.

... Les experts s'entendent pour dire que les adolescents ont besoin d'environ neuf heures et demie de sommeil par nuit, mais les nombreuses contraintes auxquelles ils sont soumis (pratiques de soccer, entraînement à la piscine tôt le matin, devoirs et, dans certains cas, un emploi après les heures d'école) font que la plupart d'entre eux ne réussissent qu'à dormir sept heures et demie.

... Le Dr Tonkin affirme que même si certains adolescents arrivent à gérer leur manque de sommeil chronique, d'autres deviennent irritables et apathiques. Son conseil? Laissez les adolescents dormir quand ils le peuvent, y compris la fin de semaine. Si votre jeune veut dormir jusqu'à midi le samedi, laissez-le faire."

Source: Canadian-health-network.ca

Voyez également:

DOSSIER Psychomédia: Sommeil, insomnie, troubles du sommeil

Syndiquer le contenu