A la une

Ce test, l'Échelle d'affirmation de soi de Rathus, du nom du psychologue américian Spencer Rathus qui l'a publié (1), est très utilisé dans la recherche en psychologie.

Les habiletés d'affirmation de soi, qui peuvent s'apprendre, sont importantes pour être respecté(e), faire respecter ses droits et prendre part aux décisions, autant dans les relations avec ses proches que dans une multitude de situations sociales.

Pour une même quantité d'exercice, l'attitude peut influencer la perte de poids, montre une étude publiée dans la revue Marketing Letters que relaie la journaliste Gretchen Reynolds dans le New York Times.

La plupart des gens qui commencent à faire de l'exercice ne perdent pas autant de poids qu'ils pourraient s'y attendre, compte tenu de leur dépense d'énergie, ont montré plusieurs études. Certaines personnes prennent du poids malgré qu'elles brûlent des centaines de calories lors de leurs entraînements.

L'éclairage influence la faim, la résistance à l'insuline et le sommeil, montre une étude publiée dans la revue Sleep.

Une exposition de 3 heures à une lumière enrichie de bleue avant et pendant les repas était liée à une augmentation de la faim qui commençait 15 minutes après le début de l'exposition et était toujours présente près de 2 heures après le repas. Cette exposition diminuait la somnolence et était liée à une plus grande résistance à l'insuline.

Ce test, l'Échelle de méfiance cynique, mis au point par les psychologues Esther R. Greenglas et Juhani Julkunen (1), mesure la tendance à la méfiance cynique.

Le méfiance cynique est caractérisée par un ensemble de croyances négatives sur la nature humaine et les motivations des gens. Il s'agit d'un trait de personnalité qui a tendance à être relativement stable au cours de la vie.

Les lumières dans la chambre pendant le sommeil favoriseraient la prise de poids, selon une étude publiée dans l'American Journal of Epidemiology..

Emily McFadden de l'Université d'Oxford et ses collègues ont analysé les données d'une vaste étude menée au Royaume-Uni avec 113,000 femmes pendant 40 ans. L'étude visait à identifier des facteurs contribuant au risque de cancer du sein.

Certains médicaments ont une toxicité directe sur l'oreille interne ou au niveau des nerfs auditifs, rappelle la revue Prescrire dans son numéro de juin.

Les surdités induites par les médicaments "sont parfois irréversibles et leurs mécanismes sont mal connus. Elles sont uni- ou bilatérales et peuvent survenir progressivement ou brutalement. Parfois le lien avec la prise de médicament prend plusieurs mois, voire années, à être évoqué."

Les personnes ayant des niveaux élevés de méfiance cynique pourraient être plus susceptibles de développer une démence, selon une étude parue dans la revue Neurology publiée par l'American Academy of Neurology.

La méfiance cynique, qui est caractérisée par la croyance que les gens sont principalement motivés par des préoccupations égoïstes, a été associée à d'autres problèmes de santé comme les maladies cardiovasculaire.

Syndiquer le contenu