Fibromyalgie: L'acupuncture chinoise affecterait la régulation cérébrale de la douleur

L'acupuncture chinoise affecterait la capacité du cerveau de réguler la douleur, selon une étude publiée dans le Journal of NeuroImage. Richard E. Harris de l'Université du Michigan et ses collègues ont mené cette étude avec 20 femmes ayant reçu un diagnostic de fibromyalgie depuis au moins un an et qui éprouvaient de la douleur au moins 50% du temps.

Des images de l'activité cérébrale, prises au début et après 8 semaines de traitement, montraient que l'acupuncture augmentait l'activité des récepteurs mu-opioïdes dans les régions du cerveau impliquées dans la régulation de la douleur: la région cingulaire, l'insula, le noyau caudé, le thalamus et l'amygdale. Une activité accrue de ces récepteurs était associée avec la réduction de la douleur.
Les analgésiques opioïdes, comme la morphine, la codéine et d'autres médicaments agiraient en se liant à ces récepteurs opioïdes. Cette étude suggère que les personnes souffrant de douleur chronique traitées avec l'acupuncture pourraient mieux répondre à ces médicaments, considère Harris.

Ces résultats, dit-il, pourraient stimuler une nouvelle direction pour la recherche sur l'acupuncture après la récente controverse suscitée par de grandes études qui montraient que l'acupuncture simulée est aussi efficace que l'acupuncture réelle pour réduire la douleur chronique.

"Les groupes ayant reçu un traitement d'acupuncture réelle et d'acupuncture simulée ont obtenu des réductions de la douleur similaire", dit Harris. "Mais les mécanismes menant au soulagement sont distinctement différents".

Cette étude a notamment reçu un financement des National Institutes of Health américains.

Psychomédia avec source:
Science Daily

Voyez également:

La thérapie cognitivo-comportementale pour la douleur chronique
Dossier: Douleur chronique
DOSSIER: Fibromyalgie