rechute de l'alcool

Bonjour,

Mon conjoint a fait une cure il y a 1 an de 3 mois. 2 mois après il rechuté au point que nous nous étions séparés, chacun chez soi, pour ne plus revivre la violence qu'il avait exercé sur moi juste avant sa cure. En septembre, j'ai du le faire hospitalisé après une grosse crise d'alccolémie qui avait provoqué une crise de délirium et une envie de suicide.
A sa sortie, se retrouvant à la rue et par amour que j'avais encore pour lui, il est revenu vivre à la maison. Tout aller bien, mais depuis décembre, il lui arrive d'aller boire 1 ou 2 demi. Ces quelques rechutes ne sont plus violente, mais il se renferme sur lui même, on ne peut avoir de la communication. Sa vie est décalé par rapport à la famille, dors le jour et nous la nuit.
Il refuse l'aide des associations comme les AA ou autres. Moi je vais chez les Al Anon pour m'aider à ne pas répéter mes erreurs d'avant et pour l'aider moralement à ma façon. Je sais que s'est une maladie et qu'il en souffre aussi.
Mais comment avoir un dialogue quand il décroche comme ça. Il s'est que je l'aime, je lui dis, lui montre... mais en se moment il est dans son monde où tous le monde est méchant, rien n'est beau.

Je suis pas mal en accord avec Fanou aussi sauf pour l'aide, il faut faire attention avec le coeur, ca nous joue bc de tours des fois, dans ces moments la c,est tres dur de faire la difference entre le coeur et la raison et des fois faut se servir de la raison pcq le coeur est trop sensible , trop emotionnelle ...pas facile. Il faut surtout se detacher du probleme de l'autre ( mechante grosse job) mais ca se fait.Le coeur peut nous jouer des tours aussi .....aider la personne avec coeur et se detruire tu comprends ? je ne dis pas que j'ai la vraie reponse mais justement je le dis avec mon coeur ( quel jeux de mots hihi) Mon pere est alccolique et ma mere a endurer toute sa vie , elle a bc souffert et aujourd'hui elle nous dit qu'elle aurait du le laisser bien avant pcq lui n'a jamais changé, mais que veux tu le mal est fait !!! mon pere est du genre a ne pas s'en sortir ,cé l'homme le plus mechant queje connaisse, il est tres radin, orgeuilleux etc.... il a 79 ans et boit tjs comme un ado, il n'a pas grandit interieurement.Je l'ai hai mais avec les années j'ai appris a me detacher de son probleme et je me dis :quand il va mourir cé lui qui va etre pris avec ca pas moi .je lui ai pardonné mais je me tiens quand meme loin , je vais le voir moins souvent pour me protegeret tout depends comment je me sens en moi.
Tu te demandais pourquoi y'en a qui s'en sorte et d'Autres pas , y'a une therapeuthe qui m'a expliqueé pourquoi, on a tous une chance ou deux dans sa vie mais ce qui fait que l'on entends pas le declic c,est en la personne elle meme , comme toi tu t'en es sortit , tu dois pas etre une personne qui a de la rancoeur , comme je disais dans l'autre message...esprit vengeur , cé la faute des autres , pourquoi moi? autrement dit se les personnes qui s,en sortent pas vivent continuellement dans le passé, pas pour chercher a comprendre leur souffrance mais pour en vouloir au pere ou a la mere etc...................... ces personnes restent accroché au passé dans leur ressentiement , je suis pas mal certaine que tu n'es pas comme ca ? voila ce que j'apprends en therapie pcq je suis en plus borderline .Quand j'ai arreté , c,etit le mal que j,etais plus capable d'endurer en moi ( tu dois me comprendre hein! ) mais quand j'y repense j'en voulais a personne a ce moment sauf a moi meme , ca pris du temps avant que j'en veule a mes parents , pcq y'a tjs un bout dans la sobriete ou cela arrive mais J'Ai pas rester accroché. je te donne un ex : ma soeur en veux bc a ma mere pca elle a ete surproteger et mon pere nous battait et ma mere aussi qq fois, ben elle en parle encore , moi je pense plus a ca , j'ai pardonné pcq je sais qu,eux ont probablement vecu la meme chose , y'en a qui dise que cé impardonnable , ben cé triste pour eux pcq tout se pardonne,. MA mere ne m'aimait pas , j'ai souffert enormement mais, si je lui en veux cé moi qui vit avec ce mal pas les autres j'ai decidé de pardonner , je m'occupe d'elle aujourd'hui, ( je me prortege tjs tjs tjs ) je la fais rire ,je lui fais plaisir SANS ATTENTE DE SA PART on passe une journée a magasiner , elle est contente et moi aussi. Je veux passer du beau temps avec elle avant qu'elle parte , elle a 78 ans.On s,est bc rapproché .bon , je parle bc ouf..............alors je termine ca en disant que l'on fait tous de notre mieux dans le fond, mais que l'on est souvent maladroitet quand je vais arriver devant la mort je vais etre bien avec moi-meme.

JOnna.

alcool

Bonjour,
Malheureusement, je suis d'accord avec Jonna !
Personnellement TU NE PEUX RIEN FAIRE contre l'alcoolisme de ton mari (désolée de confirmer cette certitude !).
Moi aussi, j'ai brisé des couples, j'ai raté tellement de choses, j'ai fait du mal ... on a essayé de m'ouvrir les yeux, d'être tendre, compréhensif, ou, au contraire, énergique, violent .... Je ne voulais pas voir, un point c'est tout ! Je voyais les conséquences autour de moi (rupture, tristesse des autres, séparations, pertes d'emplois ... etc) mais ce n'était pas MA faute ! d'ailleurs pour être convaincue que ce n'était pas ma faute, je me donnais du courage en buvant de + belles !!!
Tout ce cercle infernal n'est que tromperie envers soi-même. C'est ton mari qui se gruge lui-même, toi, tu n'y es pour rien. Et bien sûr, continue d'agir avec ton coeur, si tu en sens la force, continues de l'aide comme tu le sens, mais (désolée d'être si dure), peut être que ça ne servira à rien pour résoudre SON problème !
Peut être qu'un jour il prendra conscience, peut être que ... NON !
Qu'est-ce qui fait que ces malades aient UN JOUR et UN SEUL un déclic ? je n'en sais rien !! (même pour mon cas, je ne sais pas vraiment !). Le déclic peut être un évènement de la vie, une pensée, la santé ... Malheureusement, tu ne peux pas le savoir et lui non plus !
En tous cas, même si tu décides de le soutenir, préserves-toi, toi et tes enfants si tu en as. Mais saches qu'à part le réconfort de ton soutien, tous tes actes ne pourront pas forcément résoudre le problème de ton homme.
C'est malheureux, mais cet alcool est un poison plus fort que toutes les meilleures volontés du monde ...
Bon courage à toi et ... agis avec ton coeur (au moins, le tien, il ne te trompera pas !).

allo Libllube

Ce n'est pas facile a vivre pour toi mais peut etre vas tu me trouver dure mais cé toi qui decides de vivre avec ca ou pas , je veux dire , il y a tjs un bourreau et une victime et vous vous echangez les roles, je n'ai rien contre les alanon , c'est un organisme qui apporte bc , il mise surtout sur la tolerence mais je trouve qu'il y a des limites, ton chum est malade , cé comme ne maladie mentale pcq le consommation est un mal etre , un mal de vivre , une ame malade et cé lui qui faut qui decide de se prendre en main , tu n'As pas a prendre son probleme sur tes epaules par amour et dis toi que des fois le plus grand service que l'on peut rendre a une personne est de la quitter, souvent ces personnes tombent dans un bas fond plus profond encore pour mieux se relever mais toi tu ne peux rien y faire..... car c'est son probleme, ne pas jouer au sauveur , tu te nuis a toi meme , ce n,est pas ton probleme , tu n'es responsable de rien par rapport a lui.
je parle en connaisssnce de cause , j'avais un probleme de consommation aussi et je suis sobre maintenant alors je sais comment on est manipulateur et cette rage est innacceptable envers l'autre..Il ne veut pas se prendre en main , c'est son probleme pas le tien, tu n'as pas a etre malheureuse pour lui. Je veux juste t'expliquer un peu vos role:
lui: bourreaux qui joue a la victime, cé la faute des autres et jamais de sa faute a lui , il boit pas pour rien, a cause de ceci ou de cela.... ( dans sa tete) une fois les dommages faits de boisson, la manipulaion entre : je te merites pas , tu es tellement bonne pour moi , je suis un sans coeur , tu devrais me laisser etc.............

toi: victime, femme dependante de lui , bourreaux , pas fine avec lui et il boit pas pour rien ( dans sa tete a lui) et tu mets la faute sur toi et dans la phase manipulation tu le comprends et lui pardonnes il est tellement SINCERE...mon oeil!
J'espere que je suis pas trop dure a comprendre, si tu as d'autres questions, genes toi pas pour m'ecrire.

Bonne chance!!
Jonna.