Séparation

Bonjour,

Je vivais le parfait amour. Je ne pouvais pas demander mieux. Nous étions un exemple parfait pour tout les couples autour de nous. Nous étions heureux malgré certaines difficultés. Mais c'est tout à fait normal dans un couple. Nous étions ensemble depuis 5 ans. Il m'a annoncé un soir que la relation était terminé. Ce fut un choc total pour moi, je me suis retrouvé en psychiatrie d'un hôpital pendant 2 jours.

Après 3 jours voici ce que j'ai réalisé. Nous étions heureux mais nous n'avons jamais communiqué avec profondeur dans les moments difficiles. Lui vivait pour moi, moi je vivais pour lui. Après 5 ans de relation c'était comme au premier jour. Mais malheureusement nous nous sommes oublié nous même. Pour moi c'était facile car j'était très dépendante affective. Alors j'aurais pu être avec lui tout le temps. Lui il était plus indépendant mais il voulait tellement que je sois heureuse qu'il s'oublait. Cela le rendait nalheureux parfois car il avait besoin du temps pour lui, mais il ne m'en parlait pas pour ne pas me faire de peine. J'ai jamais douté de son amour pour moi, mais en étant dépendante affective je lui demandais beaucoup d'énergie. J'avais toujours peur malgré tout qu'il me laisse un jour. Ces derniers mois nous étions très fatigués, nous vivions beaucoup de stress au niveau du travail, de nos famille, je sentais que nous nous éloignions. Suite à cela j'ai commencé à faire de l'anxiété avec des crises d'hyper-ventilation. Lui il était très, très malheureux au travail. Je l'ai encouragé à retourner à l'école pour accomplir son rêve d'enseigner. Il est retourné à l'école et tout à changé. Moi et mon copain nous étions très semblable: insécure. manque de confiance en soi, très centré sur le bonheur de l'autre, etc.

Il a décidé de rompre parce qu'il se cherche, qu'il veut penser à lui et le fait de retourner à l'école lui a fait remettre en question son moi-intérieur.

Pour ma part, je vis l'enfer depuis qu'il est parti. Mais j'ai tellement touché le fond qu'après 3 jours je me suis enfin senti renaître. J'ai réalisé plein de chose par rapport à moi. J'ai toujours vécu pour les autres, en fonction des autres, j'étais très dépendante affective au point de m'oublier. C'était la première fois de ma vie que je me retrouvais face à moi-même. Ce fût une révélation sur plein de comportement face à mon entourage, mon couple, mon conjoint. J'ai même remercié mon conjoint car c'est lui qui m'a permis de grandir. J'ai été également faire un stage en développement personnel en France.

Mon conjoint est très fier de moi, il ne me reconnait pas. Pour lui il dit qu'il aura beaucoup de chemin à faire avant d'arriver où je suis rendu dans mon cheminement personnel.

Je suis quand même en désespoir car je l'aime d'un amour sincère, d'un amour vrai. Je suis en colère car pour moi l'amour on ne balance pas cela comme ça du jour au lendemain. Je suis déçu qu'il baisse les bras aussi facilement. Il a toujours fuit les difficultés (il le sait). Il a toujours cherché la paix. Pour moi l'épanouissement d'une vie de couple passe inévitablement par des moments difficiles et c'est en y faisant face que le couple en sort grandit et plus fort. Il faut y croire, s'engager, communiquer, partager, aller chercher de l'aide s'il faut. Malheureusement beaucoup de couple abandonne avant car ils ne veulent pas faire l'effort et il ne veulent pas faire face aux difficultés. Mais pour moi je croyais que nous étions différent. Je crois sincèrement en notre relation mais il est tellement perdu que j'ai peur. Je suis également très déçu de lui.

Malgré tout j'ai très mal, je suis désespéré, je ne veux pas le perdre. Je me dis maintement que s'il m'avait vraiment aimé, il ne m'aurait pas laissé en deux temps trois mouvements. Mais pourquoi m'avoir tant donné tant d'amour chaque jour que nous avons été ensemble.

Personne ne croit à notre rupture. Je ne sais plus quoi faire, quoi penser. Nous nous sommes vu à deux reprises et nous avons parlé comme jamais nous avions parlé avant. Il n'y avait plus de non-dit. Malgré tout il se cherche beaucoup, il souffre. il a peur. Nous alons avoir une rencontre avec ma psychologue. Elle nous connait les deux.

J'ai beaucoup de difficulté à comprendre. Moi je veux réussir notre couple et m'investir. Mais je sens qu'il n'a pas la force de le faire. Ça me frustre, je suis déçu de lui. Évidement il a des choses à travailler dans notre couple et pour moi quand on aime c'est pour le meilleur et pour le pire. Mais évidement cela demande un effort de la part des deux pour réussir.

Je ne sens pas qu'il ne m'aime plus, mais il est tellement perdu que j'ai peur. Je ne sais pas quoi faire? Est-ce que je dois garder contact. Est-ce qu'il faut que je le laisse tranquille pour réfléchir? Mais en attendant il n'a pas la chance de découvrir la nouvelle femme que je suis devenue. Mais je sais que je ne peux pas toute mettre mon énergie pour le reconquérir. Car en attemdant je souffre de son absence et quand je le vois c'est difficile après. Cela m'empêche d'avancer. Et je sais que cela peut prendre du temps avant qu'il se retrouve, qu'il s'aime et qu'il soit bien avec lui-même et présentement de n'est pas le cas. Mais je ne peux pas attendre toute ma vie car c'est moi qui va se détruire.

Mais je l'aime et je crois en nous. Je souffre tellement. J'ai peur, je suis en colère, je suis désillusionner par rapport à la vie de couple. Il m'a toujours respecté, aimé. Mais à cause d'un gros manque de communication, il à sûrement développé du ressentiment envers-moi. Nous nous sommes étouffés un envers l'autre sans nous en rendre compte. Est-il trop tard? Nous avons tellement manqué de communication et si nous étions parlé. J'ai mal, j'ai peur...

Une âme en peine!

MERCI!

Merci tout le monde d'avoir pris le temps de me répondre. J'apprécie énormément! Si vous vous rappelez de me histoire voici les développements. Pour ma part cette séparation c'est très, très difficile. Mais depuis ma séparation j'apprends pour la première fois de ma vie à me connaître et à m'aimer moi! À prendre soin de moi! Je vis une renaissance. Mon ex se cherche beaucoup présentement. Et le comble, il avait déjà une blonde quelque semaine après notre séparation. Ce fut un coup dur pour moi parce que même à la veille de notre séparation il disait qu'il m'aimait sincèrement. Alors aujourd'hui je doute sur l'Amour qu'il avait pour moi. Je sens qu'il a joué avec mes sentiments. Pourquoi dire à quelqu'un "je t'aime" quand ce n'est pas cela que tu ressens. Nous étions très, très proche l'un de l'autre. Avec l'expérience que j'ai maintenant de la Vie (c'est une longue histoire!) je sais que mon ex à besoin de reconnaissance. Il veut qu'on l'aime. Même avec moi, il agit comme si notre séparation n'était qu'une chose banale. Avec du recul je me rends compte que c'est une personne où l'Ego et le mental prennent beaucoup de place. Mais il se cherche et lui seul pourra trouver sa Voie. Il lance des appels à l'aide à ses amis mais la Peur l'envahie. Il a peur de travailler sur lui, alors il fuit. Et ça me fait chier! (Pardon!). Car nous savons tous, moi et ses amis, que c'est une personne extraordinaire et qu'il s'agit juste qu'il s'aime lui avant tout et qu'il prenne un temps d'arrêt pour apprendre à se connaître. Mais pour lui c'est trop difficile, il a peur. Il m'a même dit qu'il m'enviait énormément et qu'il avait beaucoup de chemin à faire avant d'arriver où je suis. Comme si j'étais trop bien pour lui! Le comble! Je voudrais lui dire que je ne suis pas trop bien mais que je suis simplement Moi pour la première fois de ma vie. Sans peur, sans attente, avec confiance, avec estime dans le moment présent. C'est triste car je l'Aime d'un Amour encore plus Vrai aujourd'hui mais je l'ai perdu... J'ai beaucoup de regret. Je vous entends dire qu'il n'est pas le seul homme sur Terre. Je sais mais c'est lui que j'aime et avec qui je voulais faire ma Vie. Je l'aime comme il est avec ses défauts et c'est qualité. Je l'aime tout simplement.

Merci de m'avoir lu...

Un peu d'espoir !

Coucou tout le monde !

Alors ma belle ton monde s'écroule. Ton histoire m'a beaucoup touchée, c'est sûrememnt parce qu'elle est proche de la mienne.

Ce matin j'étais éffondrée et l'a vie n'avait plus aucun sens, et puis ce midi j'ai discuté avec mes collègues et ça m'a fait beaucoup de bien. Et enfin ton histoire m'a redonné envie de me battre. Je perds espoir un peu plus chaque jour, mais quand je lis ton histoire je n'y vois que de l'espoir pour toi et ça m'en donne pour moi.

Avant de t'expliquer tout ce charabia, je te donne deux exemples de happy end de mon entourage.

J'ai une copine qui est sortie 9 mois avec un mec. Comme il était très imature, il l'a laissé tombé. On l'a ramassé à la petite cuillère. Un an après il revient dans sa vie mûr et près à s'engager. Ok, pourquoi pas. Neuf mois après, soit en juillet, il décide d'arrêter cette relation épanouissante et merveilleuse. Il lui dit qu'il n'est pas sûr de lui, il veut rencontrer la femme de sa vie, être sûr que c'est la bonne.... enfin il fini par lui dire qu'il n'est même pas sûr de l'avoir aimé un jour, il se demande si ce n'était pas qu'une simple amitié. Paf, rebolotte, crises et tout et tout. Après avoir été plaquée, elle essaye de remonter la pente. Rien y fait. Finalement des amies la prennent en main et l'emmenent faire un voyage. Il faut savoir que ces filles étaient des amies en commun et donc qu'ils avaient des news l'un de l'autre. Elle rencontre un garçon. Ils sortent un peu, mais elle ne peut pas aller plus loin car elle aime toujours le premier. Au bout de deux mois elle revoit son chérie. Elle lui envoie un message lui demandant une rencontre car elle n'arrive pas à l'oublier et voudrait savoir ce qu'il en est de son côté. Depuis deux semaines ils sont de nouveau ensemble, ils prévoient plein de truc et pour le moment il est sûr que c'est elle la femme de sa vie.

Deuxième histoire vrai. Ma collègue aime le même homme depuis sept ans. Ils se sont rencontré très jeune. Depuis un an à peu près ils vivent ensemble je crois. Elle l'étouffe beaucoup. Finalement, un jour sans crier garde, il la plaque. Elle se retrouve seule dans son appart. Ne s'en remettant pas, elle retourne chez sa mère. Elle est au trente sizième dessous. malgré ça de temps en temps elle revoit son ami, car ils ont des amis communs. Elle fait comme si tout allait bien, elle se pomponne, elle laisse trainer des photos où elle fait du carting... Et petit à petit, il revient,il est de plus en plus présent dans sa vie. Il devient même un peu jaloux alors qu'il ne l'a jamais été. Ils se sont séparé 6 mois et maintenant alors qu'il ne voulait pas s'engager ils ont carément acheté un appart. Ils ont bien discuté, et bien qu'à cette époque il avait 30 ans, il avait besoin de se retrouver, de savoir qui il était.

Parfois on a besoin de prendre du recule pour savoir qui on est, qui est l'autre, ce qu'on veut.
Parfois on a besoin de prendre du recule pour se rendre compte de la chance qu'on a de vivre auprès de l'autre, car en l'ayant tout le temps sous les yeux on ne le voit plus.
Parfois on a besoin de prendre du recule pour grandir et mûrir.

Je te raconte vite fait mon histoire. A 19 ans alors que j'avais de très gros problèmes familiaux, je rencontre mon premier et unique copain. Il en a 21, m'aime de tout son coeur, suporte tout (mes colères, mes angoisses, ma famille, mes problèmes, mes chagrin....) Il prend tout sur lui. Il m'aime et me couve trop. j'étouffe et veux le quitter souvent. N'étant pas stable psycho, je lui fait beaucoup de mal (volontairement et involontairement). Il pleure beaucoup et m'aime tant. C'est une personne qui donne aux autres avant de penser à lui. Quatre ans se passent entre amour et disputes. Je te montre le côté négatif, mais il y a eu de vrai moment de pur plaisir et joie. Alors que j'avais même de gros problèmes sexuels, nous nous en sommes sorti. Enfin quand j'ai enfin mon appart, je me cherche. Je veux le quitter pour ça et peut-être me rendre compte que je l'aime plus que tout. Il ne veut pas. On continu quelques temps et en avril dernier il veut me quitter. Il n'en peut plus. Là je réalise à quel point je l'aime. Je lui demande une chance, et du jour au lendemain change. Je mûri, je deviens enfin celle que j'ai toujours été au fond de moi. Je peux enfin lui apporter tout ce dont il a besoin. Même au lit ça devient extra.On vit 3 mois ainsi, avec en plus le stress des exams, car tout le monde autour de nous, y compris nous passait des exams. Donc période difficile. En juillet, il devait partir vers disney pour travailler. Un poste en or. C'était convenu et je l'avais accepté. On avait l'habitude de se voir que le week end et de se phoner tous les soirs. On a fait ça pendant 3 ans (il n'y a que la dernière année qu'on s'est vu quand on voulait). En plus en janvier prochain je devais aller le rejoindre pour vivre avec lui là-bas. J'étais heureuse de partir de Paris, et d'aller vivre n'importe où du moment où je serais avec lui. Très vite alors que j'avais besoin de le voir de plus en plus souvent, ne supportant que très difficilement notre éloignement, je me suis apperçu qu'il voulait de plus en plus s'amuser. Nous nous sommes beaucoup disputé. je suis parti une semaine en vacance, on pensait que ça irait mieux après, mais rien n'y a fait. Enfin une semaine après nos 4 ans (soirée fantastique) il m'a annoncé qu'il me larguait. Je n'ai rien compris. Bien sur je me rendais compte que ça n'allait pas, mais je ne pensais pas que c'était à ce point. J'ai voulu du temps pour comprendre. Il m'a donc accordé 15 jours. En fait jusqu'au mariage de son frère, mariage auquel je voulais assister. Cette periode qui s'est terminée dimanche dernier à été très dificile pour moi. en effet, la semaine on ne s'appelait plus, le vendredi il était froid. Le samedi ça allait et le dimanche c'était presque comme s'il ne s'était rien passé. Bien sûr chaque week end était encore plus fantastique que le précédent. On a fait de la cuisine chinoise, on est allé au cinoch, on a acheté mon new portable ensemble, on est sorti avec ses amis, on a passé un week end de rêve au mariage de son frère, où nous avons même dansé des slow (chose exceptionnelle car je n'aime pas ça en général). Nous avons fait l'amour sur ma demande à chaque week end et même plusieurs fois. Il me disait souvent que pour le moment il ne m'aimait plus et que ça l'étonerait que ça revienne. Qu'il ne fallait pas que je me fasse d'illusions. Il me quittait pour se retrouver, il avait 25 ans et voulait s'amuser ou s'ennuyer à song gré. Il veut choisir, savoir ce qu'il veut. Dès le premier we, il m'a proposé au lieu de la rupture une pause de 3 mois. Il a proposé d'aller voir d'autres personnes. Il veut que je vois d'autres garçon pour avoir une autre expérience (pour que je ne regrette pas au cas où). Il voulait rencontrer d'autres filles, après il m'a dit qu'il ne provoquerait rien, mais que si ça devait arrriver ça arriverait, et enfin ce we, il a dit qu'il ne ferait rien. Nous avons beaucoup pleuré ce we, et je sais qu'il a enfin accepté de voir la nouvelle moi. Il sait maintenant que je ne suis plus l'ancienne, que tout ce qu'il croyait et voulait croire vrai pour que ça soit plus facile pour lui ne l'était pas. Il a enfin réalisé que j'étais à ses dires quelqu'un de fantastique avec qui la vie pouvait être possible voir belle. Pourquoi me pleindre me dira tu, je n'ai qu'à finir le travail sur moi-même pendant ce temps de pause et le retrouver après. Me consacrer à moi et à mes amies. Sortir et m'éclater ! J'ai essayé lundi, ça a marché, et puis depuis hier je chute de nouveau dans la déprime. Je ne suis sûr de rien voilà le problème. Si j'avais la conviction qu'il allait revenir ça irait, mais en 3 mois (minimum) il peut s'en passer des choses. Et puis je réflechis trop. Je me dis qu'on sera des étrangers. Alors ça peu être excitant de se reconquérir, ça peut mettre du piment dans la vie. Mais recommencer après 4 ans de complicité, ça me fait peur et mal. Et puis là je sais qu'il revient car je ne le lache pas, mais après il sera seul et prendra l'habitude d'être sans moi. Tout mon entourage, même mon medecin traitant qui a fait des études de psy me dit qu'il reviendra sûrement. Et tous sont sincèrent car ils savent que pour ce genre de situation ça ne sert à rien de donner de faux espoirs. Il vaut mieux regarder la réalité en face.
Mais je n'y arrive pas. Bien sûr qu'on était trop l'un sur l'autre, mais j'ai besoin de lui à mes côtés pour être "heureuse". Et je n'arrive pas à controler cette peur maladive.

Pour ton histoire, je vais te donner les conseils que tous me donnent ici. Ca ne va pas et il ne faut pas faire comme si ça allait. Mais essaye de moins l'appeler ou le voir, prend du recule, même si pour cela il faut que tu pleure sans arrêt. essaye d'être pas joyeuse mais fait semblant d'aller bien quand tu le vois. Tu imagine, il se regarde enfin le nombril, il est là à se décortiquer. Toi tu es à côté flipée. Lui il ne veut pas de ça. Et pui d'un seul coup (attention c'est une image) tu passe à côté de lui et tu ne le voit pas. Il se pose des questions, il arrête de se regarder le nombril un peu. Il t'appel et toi tu fais comme si tu le voyais pour la première fois " ah oui tu es là toi ?!". Là il est destabilisé, piqué de curiosité. Comment, je ne suis plus le centre de sa vie. Et puis petit à petit il découvre une toi rayonnante, qui fait tout un tas de trucs sympa, qui a du monde qui l'aime autour d'elle et peut-être même quelques prétendants. Alors là il sera attiré, et ses sentiments qu'il enfoui actuellement pour pouvoir mieux se regarder le bombril (car on ne peut pas faire deux choses à la fois) reviennent sur le devant de la scène. Il te retrouve !!!!
Les gens sont attirés par des gens qui vont bien. Il a eut déjà pas mal de temps pour se décortiquer. Il en prendra encore beaucoup plus que nécessaire s'il sait inconsciement que tu es là à l'attendre.Après tout pourquoi se précer si toi tu joue à pénélope ! Non il faut qu'il ait une légère préssion. Oui je t'aime, oui je t'attends, mais tu vois, je m'amuse, je reprends goùt à la vie (même si c'est po vrai) et qui sait peut-être que dans quelques temps quelque chose fera que je ne t'attendrais plus. Et que te restera-t-il quand tu aura fini de te décortiquer et quoi moi j'en aimerais un autre. A ce moment là où toi tu auras enfin pris conscience que je suis la femme qu'il te faut !!!!!

Médite un peu là dessus. Je pense que le conseil même s'il est un peu difficile à comprendre et à mettre en pratique est judicieut.

Tu me tiens au courant ?!
J'espère t'avoir un peu aidé. Moi en tout cas ça m'a aidé de t'écrire, car ainsi je me dis que ça peut marcher pour toi ainsi que pour moi qui sait ?!

Courage mon âme en peine, courage !!!!! Tu n'es pas seule !

Max,

Ce que j'en pense

Tu as l'air vraiment très amoureuse de lui, il n'y a pas de doute. C'en est même presque un peu trop. Ce n'est pas comme ça que tu vas le ramener. Il dit qu'il ne ressent plus que de l'affection pour toi. Ecoutes-le, plutôt que de croire à ta propre version des choses. Je sais que c'est dur lorsque qu'on aime une personne de voir les choses en face mais, dèsfois, il faut le faire. Il est évident qu'il y aurait beaucoup moins de ruptures dans les couples si les deux partenaires feraient autant d'efforts l'un que l'autre pour faire tenir la relation mais, quand une personne ne veut pas, pour une raison ou pour une autre jouer le jeu, ça devient impossible de reconstruire quelque chose à deux. Pour lui, il veut se simplifier la tâche, c'est-à-dire se retrouver seul un moment, surtout, je pense, parce qu'il se sent un peu étouffer et qu'il a envie de réfléchir tout seul à ce qu'il veut vraiment, et après, éventuellement trouver une autre femme avec qui il ressentira à nouveau désir. Le mieux, à mon avis, ce serait de le laisser réfléchir tout seul quitte à le laisser partir. Au moins, s'il revient à toi, tu peux être sûr qu'il reviendra dans de bonnes conditions.

Jack.

JE NE COMPREND RIEN!!!

Ça ne vas pas très bien depuis 1 semaine. J'ai encore perdue 5 livres! Je sais qu'il faut que je me prenne en main. Je ne dors plus, j'ai de la difficulté à manger. Je revois le médecin lundi. Ça fait 1 an que mon moral laisse à désirer. Il craigne une dépression. Je vais passer plusieurs test lundi.

C'est tellement dur. Tout mon monde s'écroule. J'ai rencontré mon conjoint avec ma psychologue, ce soir. C'est plus facile de parler quand nous somme guidé. Ce fût une discussion très franche. Mon conjoint voudrait qu'on voit la psychologue pendant plusieurs semaines pour l'aider à comprendre ce qui c'est passé entre nous deux. Mais il croit qu'il ne m'aime plus, qu'il a seulement de l'affection pour moi, mais il ne sait pas!!!. Il veut comprendre en voyant la psychologue. Mais il ne veut pas qu'on revienne ensemble. C'est très difficile pour moi car je l'aime encore. Mais je ne dois plus avoir d'attentes. Moi aussi je voudrais comprendre ce qui c'est passé, mais c'est encore plus dur pour moi quand je le vois. Je ne suis pas certaine de vouloir suivre une thérapie de couple en sachant que de toute façon qu'il n'y a aucun espoir. En plus il avoue que ça dure depuis 5 ans. Qu'il n'aimait pas certain comportement chez moi, mais il ne m'en a jamais parlé. Je me sens trahi, abandonnée, rejetée. J'ai mal... Ma psychologue nous écoutait parler et elle disait que c'était très rare d'avoir des discussions aussi franche entre un couple qui vient de se séparer et d'avouer nos erreurs, nos manquements et d'en être conscient. Pour elle il y aurait beaucoup de potentiel pour une relation saine et vraie en travaillant sur chacun de nous et sur notre couple. Mais mon conjoint a tourné la page et comme il dit, il regarde en avant! Et malheureusement je ne suis plus dans le portrait. Que de déceptions! J'ai énormément de difficulté à comprendre avec tout l'amour qu'il me donnait chaque jour. C'est très, très dur...

Pas forcément perdu

Tu disais que tu avais rendez-vous avec ta psychologue. Ca pourrait lui faire du bien.
Demande-toi aussi si tu es prête à l'accompagner dans sa remise en question, à le soutenir tout en sachant qu'il sera moins disponible qu'avant. Si oui, ça pourrait l'aider à résoudre ce qui ne va pas. Et quand il reprendra confiance en lui, peut-être se souviendra-t-il qu'il y avait quelqu'un qui lui donnait de la confiance et de l'amour même quand ça allair mal.

Bonne chance

Cyrille

J'ai peur!!!

Salut Véro,

Merci pour ton message. Ton message est juste et je comprends ton point de vue. Mais d'un autre côté j'ai tellement peur de le perdre pour toujours. J'aurais tellement voulu qu'on consulte un professionnel (thérapie de couple) ensemble. J'ai beaucoup de difficulté à comprendre qu'on puisse aimer quelqu'un au point de vouloir tout abandonner. Pour moi la vie couple est un cheminement qui comporte son lot de joie et de peine et malheureusement les couples d'aujour'hui abandonnent facilement à la moindre difficulté. Pour moi et mon conjoint nous avons manqué beaucoup de communication. Et même si l'un de nous deux ne va pas quand il y a de l'amour c'est cette force qui nous amène à soutenir l'autre et le respecter. Il faut avoir confiance en l'autre quand nous traversont des difficultés personnelles. Pour moi abandonner c'est fuir la réalité, prendre le chemin qui fera le moins mal, qui sera le moins dur.

Tu sais nous nous sommes jamais chicané, nous étions tout le temps ensemble, nous étions tout simplement bien ensemble. Mais cette dernière année avec notre lot de stress nous nous sommes éloignés et malheureusement nous n'avons pas eu le courage de parler, de communiquer. Nous avons donc accumulé du stress, des frustrations et voilà ce que ça donne. Nous nous sommes étouffé mutuellement. Tout cela à cause d'un malheureux manque de communication. Et voilà pour certain c'est plus facile de rompre car cela demandera toujours un effort de s'investir dans une relation quand survient une difficulté. Je trouve malheureux que les couples baissent les bras aussi facilement. Il n'y a plus de valeurs, il n'y a plus d'engagement, les gens ne comptent que sur eux mêmes. Ce n'est pas ça une relation qui mènera à l'épanouissement de l'un, de l'autre et du couple.

Malheureusement, je croyais sincèrement en notre relation. Je croyais que nous étions différents de tous les couples qui se séparent. Je ne croyais pas que c'était aussi facile de rompre en un instant. Je croyais en notre amour et je n'ai jamais douté de l'amour qu'il avait pour moi. Mais maintenant c'est différent car l'amour on ne tasse pas cela dans un coin quand ça ne va pas. Car quand on aime on veut tout faire pour s'en sortir en ayant confiance en la vie. Évidemment chacun doit être prêt à s'investir...

Je suis tellement déçu :o(

Tu sait nous avions tout pour être heureux.

Mon avis

Salut Julie,

Si je te réponds, c'est parce que ta lettre m'a beaucoup touché. En effet, j'ai vécu sensiblement la même chose...sauf que c'était moi qui voulait me retrouver...alors j'ai laissé mon copain. On s'est aussi laissé parce qu'on se chicanait beaucoup trop. Mais bref, je comprends ce que ton copain pouvait vivre et qu'il veuille se retrouver. Contrairement à ce que tu peux penser, je ne crois pas qu'il t'aime moins mais voilà, il a décidé de retrouver sa personnalité et de travailler sur lui-même et je trouve que c'est une excellente initiative. C'est sûr qu'il aurait pu le faire tout en poursuivant la relation qu'il entretenait avec toi mais il s'est sûrement dit que c'était trop difficile, compte tenu du fait qu'il ne pouvait s'empêcher de penser pour deux. Il aurait pu consulter une psychothérapeute pour essayer de se retrouver tout en poursuivant sa relation avec toi mais il a préféré cesser la relation pour travailler sur lui-même. C'est son choix et je crois qu'il faut que tu le respectes. Je pense également que tu devrais t'éloigner de lui et le laisser seul car je crois qu'il en a besoin pour travailler sur lui-même. Je sais que c'est dur ce que je te dis là mais je crois que c'est mieux pour vous deux.
Pendant son absence, tu pourrais travailler aussi sur toi-même. Et dans quelques mois ou dans quelques années, après avoir changé tous les deux, vous pourrez peut-être ressortir ensemble et repartir la relation sur de meilleures bases ?
Enfin, c'est ce que je te souhaite !

Amicalement,

Véro