deroxat

bojour à tous j'arrete le deroxat après 1 an ça va mieux mais le sevrage me parait hard je sucre les fraises avec des vertiges trous de mémoire etc quelqu'un peut il me rassurer

tentatives suicidaires dus a arret deroxat

la dernière fois que je jé arrété deroxat jé fé une tentative suicidaire et j'aimerais l'arréter je suis en periode d'arret a mon 5ème jour comment faire pour l'arréter sans que je meure?

suite sevrage antidépresseurs

C'est encore moi, un peu plus d'un mois plus tard.
Ca fait trois semaines que j'ai arrêté complétement l'Effexor (antidépresseur), alors que je prenais des AD depuis 21 ans sans interuption !
Ca va bien côté moral, mais le mal de tête, les douleurs faciales, l'opression de la poitrine, et l'angoisse au ventre n'ont pas disparu.
Parfois ça va à peu près, parfois c'est insupportable, et je reprends régulièrement du Lysanxia pour diminuer ces problèmes. A certains moments je suis une vraie boule de nerfs, et ensuite j'ai une période de grande fatigue.
Je prends de temps en temps des somnifères, mais je peux m'en passer certains jours.
Par contre, j'ai une colopathie, et c'est reparti très fort depuis 1 mois. Ca me fatigue beaucoup.
Bilan global plutôt positif quand même côté sevrage, mais il reste sans doute encore plusieurs mois difficiles pour arriver à controler cette foutue angoisse physqiue !
C'est quand même la première fois en 21 ans que j'arrive à me passer d'antidépresseurs sans retomber dans la dépression ; pour moi, c'est déjà une grande victoire.
Voila, je voulais simplement apporter mon témoignage, et souhaiter bon courage à ceux qui tentent un sevrage similaire.

sevrage déroxat

merci de prendre la peine d'analyser vos propres effets concernant l’arrêt du déroxat ...en plein sevrage vos commentaires me sont utiles

sevrage

Personnellement, je suis passée de 20 à 10mg pendant environ 2 semaines puis 1fois tous les 2 jours pendant 1 semaine et là j'ai tout arrêté et je me sens vraiment très mal, principalement à cause de mes vertiges quasi-permanents! ça m'épuise beaucoup et j'ai énormément de mal à travailler et à me concentrer (presque impossible mais je prends sur moi). Du coup, j'ai envie de pleurer même si moralement je ne peux pas dire que ça aille mal, au contraire. Ma force c'est que je souhaite avoir un enfant et que je préfère arrêter ce traitement au plus vite pour pouvoir le faire dans de bonnes conditions même si, pour le moment, je souffre énormément de ce sevrage du DEROXAT. Je me sens presque sans force (et pourtant je suis au boulot, lol), un peu nauséeuse (surtout que s'ajoute à cela un gros coup de froid!). Enfin bref, si vous pouviez tout de même me rassurer, ça serait bien :D. Tout ce que j'espère c'est que tout ces effets désagréables s'arrêtent le plus rapidement possible. Ah oui, je précise qu'à côté de ça, j'ai entrepris une thérapie que je préfère largement aux comprimés :D

antidepresseur

Je réponds un peu tard. Je suis dans la phase de sevrage de Deroxat, mais malheureusement, le doc, m'a dit d'arrêter ça d'un coup (car ça n'a pas d'effet indésirables selon lui...). Ca a été très dur. Au bout de 10 jour reste bcp de vertiges et de décharges éléctriques. Moins de nausées. L'anxiété est revenue. Ca peut aller!
Ce que je voulais te dire: L'arrret d'effexor il ya qques mois, a été 1000 fois pire pour moi, j'ai cru mourir. Si ce medicament est plus efficace pour toi que le deroxat, peut être que ça vaut le coup de continuer. Sinon, franchement, laisses tomber.

sevrage deroxat

je confirme c'est tres difficile j'ai l'impression que mon psy prend ca a la legere

Arrêt progressif antidépresseurs... anxiolytiques

Hello,

Moi, c'est pas du Déroxat que je prends, mais de l'Effexor, mais c'est en gros la même chose, car je crois que ça libère aussi de la sérotonine;
Il y a trois mois, j'étais à 2 effexor,
Je suis ensuite passée à 1 Effexor il y a deux mois,
et depuis 15 jours, à 1 Effexor tous les deux jours.
Pour l'instant tout semble aller pour le mieux de ce côté :
- bien dans ma tête,
- pas d'effets apparents de sevrage,
Je vais ensuite essayer 1 Effexor tous les 3 jours, puis tous les quatre, etc, jusqu'à l'arrêt complet.
Je pense que le sevrage de ce médicament va marcher.

Mon problème vient d'ailleurs, et je n'arrive pas à le résoudre :

Je souffre de maux de têtes quasi journaliers depuis 8 mois, et d'oppression au niveau de la poitrine, plus diverses autres petits bobos !
Je pense que ce sont des symptômes physiques d'angoisse, et je tenais l'Effexor pour responsable car ces symptomes sont apparus avec le début de mon traitement par Effexor. Mais ce doit être autre chose, car je ne prends plus que très peu d'Effexor, et cela n'a rien changé.

Je prends du Lysanxia (anxiolytique), et en forçant la dose, ça allait mieux, mais ça m'assomait aussi.

J'ai essayé d'arrêter progressivement. J'y suis arrivée un temps et j'ai même réussi à tout supprimer.
Mais je n'ai tenu le coup que 15 jours après l'arrêt complet, j'avais trop mal à la tête et aux dents, et j'étais trop opprimée, et cela allait en empirant.
Depuis, j'ai coupé la poire en deux, je reprends un peu de lysanxia, pour que ça soit supportable, mais pas trop pour ne pas m'assommer.

Mais ce n'est pas trés satisfaisant :
- J'aimerais bien ne plus avoir mal à la tête en quasi permanence, c'est lassant à la fin.
- J'aimerai bien aussi me passer d'anxiolytique !

Je suis allée voir plusieurs psy, mais ça ne les intéresse pas trop.
Je comptais beaucoup sur l'analyse des rêves pour m'aider, mais ça m'a l'air un peu bidon après deux séances.

Je fais plus de sport pour évacuer mes tensions, (j'ai fait plus de 4 km de piscine cette semaine, 20 km de rando, et quatre heures de danse) ça m'aide, c'est à dire que les douleurs et oppressions diminuent avec mes activités, mais ça ne règle pas tout, car le lendemain matin c'est pareil.

J'essaierai aussi de dire comment ça se passe au fur et à mesure, si je trouve une solution ou non.

J'imagine parfois que c'est autre chose : anévrisme au cerveau, tuberculose, emphysème, dyspnée, cancer, que sais-je ? mais je crois que ce sont des fantasmes...

C'est quand même pas facile de se sevrer de ces foutus médicaments.

A plus,

Aîla

14 jours plus tard

salut a tous,
c re-moi au bout de 14 jours de sevrage... comme quoi il ne faut pas désesperer et saccrocher. Aprés la premiere semaine les vertiges et les petits coups d'electricite diminuent largement. La fatigue perciste mais je suis capable de sortir un peu de chez moi et tres fiere de reprendre le dessus.

BON COURRAGE A TOUS.

6 jours d'arret...

Bonjour,
Sa fait une semaine que j ai arreté le deroxat aprés un traitement de 5 mois. La fatigue, les vertiges, les vaumissements et les especes de picotements au bout des doigts a chaque fois que je bouge la tete sont INSUPORTABLE.
Mais depuis ce matin ses sensations sont un peu moins fortes (peut etre que je commence a m'y habituer) non c'est simplement que le sevrage est en cour et que ses effets diminuerront dans quelques jours d'apres sos spy.
Je continu mon puta... de sevrage... bon courage a tous et merci de donner vos temoignages cela ma beaucoup aider a comprendre ce que j'avais.

a tu reussi ton sevrage j

a tu reussi ton sevrage j aimerai savoir tes impression ce que tu a vecu et si tu t en ai sorti

...

Je ne pense pas que cela soit très malin de mentir à son médecin!
Comment veux-tu qu'il puisse te soigner convenablement??

J'ai l'impression que tu as l'attitude d'une petite fille devant son papa. Ton médecin n'est pas ton père! Tu as le droit de remettre en cause ses conseils, mais dis le lui!

Explique lui tes reticences face au deroxat, il pourra ainsi te faire part de son point de vue. Mais tu devrais lui dire que tu ne prenais qu'1/2 deroxat par jour.

Tu sais, c'est une molécule chimique, et ses effets peuvent se calculer. A mon avis, tu as provoqué exactement ce que tu souhaitais éviter en ne prenant qu'un demi comprimé

arrêt deroxat réussi, la méthode ...

Comment arréter le deroxat ?
Voici la réponse que m'a donné mon mèdecin, ce qui a de plus marché :

Le deroxat est un médicament qui fait générer par le cerveau de la sérotonine, l'hormone du plaisir.
Il ne faut donc surtout pas l'arrêter brusquement sous peine d'un grave manque de sérotonine, et donc une sensation de mal être intense.
Il faut donc y aller DECRESCENDO, diminuer la dose lentement, et être bien dans ses basket lors de ce sevrage.

Mon ressenti : c'est clair que c'est pas facile, mais comme tout médicament qui a une action sur le cerveau, le sevrage est une période difficile mais il faut avoir confiance en soi.

Surtout il faut y aller doucement, et accepter d'avoir la nausée , des vertiges etc...
Je dirai que "ça fait parti du jeu", on n'a malheureusement rien sans rien...

alors deux choses a retenir lors du sevrage :

- être bien dans sa tête
- Y aller doucement

je parle en connaissance de cause car j'ai essayé d'arrêter d'un coup et je me suis senti très mal, alors qu'avec un arrêt progressif ça a marché !

Besoin de conseil

Et toc, pile poil !
Alors crois-en mon expérience. Je viens de survoler tous les mails du forum et je me trouve énormément de points communs avec beaucoup d'entre vous. Pour ce qui te concerne notamment, puisque je viens de perdre mon grand-père. Mais avant de te donner ma réponse qui est : SURTOUT PAS DE DEROXAT NI AUTRE ANTI-DEPRESSEUR POURRI ! Un deuil est une épreuve pénible mais qui fait partie de la vie et ça ne vaut pas le coup de prendre des anti-dépresseurs pour continuer à aller bosser le matin et faire plaisir à son connard de patron en travaillant gentiment comme une bonne fifille ou un bon p'tit gars. Au pire on s'arrête, mais on ne s'arrête pas de vivre, pour soi. Le meilleur remède est le temps.
Pourquoi te déconseillé-je de ne pas prendre de Deroxat, cette merde... Eh bien, je dois donner quelques explications.
Depuis 4 ans, j'allais voir un psy qui m'avait d'abord prescrit du Prozac (Zoloft et j'en passe, mais il se trouve que c'était le DEROXAT qui me "convenait" le mieux) avec du Lysanxia. Or ce psy vient de disparaître dans la nature. On m'a dit qu'il était décédé, mais je n'en sais pas plus. Réusltat : je me trouve bien embêtée, car à moins d'aller voir un médecin pour la prescription de ce médicament (tous les mois pour un morceau de papier), je suis bien emmerdée.
Je me demande à quels points les relations entre médecins et labos pharmaceutiques ne se situent pas au-delà de l'intérêt du patient. En tous cas, où que vous soyez Dr X, merci pour votre aide, c'est à la fois sincère mais aussi ironique.
Donc disais-je, je viens de perdre mon grand-père (il y a deux semaines) outre le chagrin que cela peut causer, il y a le chagrin de ma mère à "gérer", son énervement devant la situation puisqu'il n'avait pris aucune disposition pour "l'après" donc c'est la famille qui se colletine toute la paperasserie, bref... Malaise hier soir en rentrant chez moi dont les symptômes sont tout à fait semblables à ceux décrits dans le forum. Je suis passée d'un comprimé à 1/2 tout de suite selon les prescriptions de mon médecin généraliste.
Je viens de l'appeler cet après-midi et elle m'a envoyée à moitié bouler en me demandant "Comment ça se fait que vous n'êtes pas venue me voir ?" Ce à quoi j'ai rétorqué que je bossait sur Paris toute la semaine, que je ne pouvais pas me libérer comme ça, mais elle n'a pas eu l'air de comprendre (elle a pourtant lu la lettre d'avertissement que m'a envoyé mon patron suite à mes absences répétées liées à une maladie de la thyroïde). Bonjour l'écoute !
Je vais peut-être aller voir un médecin sur Paris maintenant. C'est vrai, on augmente leurs tarifs de consultation de je-ne-sais-plus-combien de pourcent l'an dernier et eux (pas tous quand même) continuent à traîter leurs patients par dessus la jambe si je puis me permettre. Sûr qu'on en verra pas beaucoup défiler dans les rues de Paris demain, peut-être seront-ils en séminaire ou invités à un tournoi de golf...
Bon j'arrête là, vous voyez les effets d'un arrêt brutal du Prozac, je n'en ai plus depuis mardi, certes j'aurais pu prévoir, mais j'ai été submergée par d'autres détails dans ma vie.
Je suis furieuse contre mon psy auquel je n'arrêtais pas de dire, "quatre ans de Prozac, c'est long, un peu trop à mon goût" et lui "mais c'est nécessaire...".
Tout ça pour te dire que ta question est EXTREMEMENT PERTINENTE.
On essaie de culpabiliser les français en leur disant qu'ils sont les plus gros consommateurs de tranquilisants du monde, mais si on avait pas des nullos qui en prescrivent à tours de bras pour des conneries parfois (je ne dis pas ça pour la mort de ton grand-père, mais je le répète, tout le monde a connu des douleurs similaires et elles font partie de la vie)... plus des patrons de merde on en serait pas là !
Quand vous avez des problèmes, faites-vous assister psychologiquement, n'ayez pas peur de changer de psy/médecin quand celui que vous avez ne vous plaît pas, mais prenez toujours grand soin de vous méfier de ces tranquilisants qui finissent par agir comme une drogue et dont le sevrage est ex-trê-me-ment difficile.
Bon courage à tous dans votre lutte au quotidien et merci aux médecins...

re:panique

comme toi je fait des crises de panique qui me fond de plus en plus peur, a la moindre angoisse je me sens mal,je suis obligés de prendre de lexomil mais en plus grande quantitée que toi car cela fait 2 ans que ça dur.Mon médecin ma conseillé d'aller voir un psy,mais je ne sais pas si cela me fera du bien.Peut tu me tenir au courant? Il y a 1 ans j'ai fait des séances d'acupuncture et je doit recommencer la semaine prochaine cele m'avait fait du bien mais j'ai rechuter.Attend une réponse

DEROXAT

LE DEROXAT DOIT ETRE ARRETE TRES PROGRESSIVEMENT :
- 1 comprimé ts les jours pdt 15 JOURS
- 1 comprimé ts les 2 JOURS pdt 15 JOURS
- 1 comprimé ts les 3 JOURS pdt 15 JOURS

C'est comme cela que j'ai moi-même réussi à m'en débarrasser.

Au déroxat, il faudrait je crois préférer le prozac ou l'anafranyl.

De toute manière aucun de ces produits n'est innocent.

DEROXAT

Bonjour à tous

cela fait un an que je prends 20 mg de DEROXAT car je faisais des crises de panique ( spasmophilie) une crise tous les jours et ne n'avais plus de vis sociale.

d'un coup il m'a pris l'envie d'arreter car j'en avais marre de prndre kilo par kilo ( j(ai déjà pris 10 kg en un an) mais c'est l'horreur, j'ai des vertiges constants et je suis amorphe

je ne sais pas combien de temps cela va encore durer mais je ne vais pas tenir lontemps avec ces effets secondaires.

Est ce que quelqu'un peut me dire si à l'arret du traitement on reperd les kilos et si oui si cela est rapide ?

Merci pour votre aide et bon courage à tous

Paxil sevrage Questionnement!

Bonjour à tous!

J'aimerai savoir si les effets secondaires arrive lorsqu'ont reduit les dose ou bien lorsqu'ont ne prend plus le medicaments(0 mg). Et combien de temps dure en temps normale les effets secondaires.
Si ont reduit les doses graduellement comment ca ce fait qu'il y a des effets secondaires?
Bref moi je suis à 40mg depuis 3 mois et maintenant je me sent tres bien et selon moi je ne m'en aurait pas sorti à court termes sans ce medics. Bref tout comme vous y'a la perte de libido qui m'incite aussi à reduire le medics et surtout la peurs des effets secondaires du sevrage dont vous parlé.

Est ce que le sevrage est moins brutale en fonction du temps qu'ont prend le medic(exemple 6 mois c'est moins dure que 1 ans)?
J'aimerai votre avis car tout ca m'inquiete un peu.
Merci.

tuyaux sevrage deroxat

yop salut a tous ,cela fait 6 moix que je prend cette merde , il fo dire la vérité (drogue dure)et comme tous je me retrouve avec un bon vieux syndrome de sevrage(mm apres un arret progressif)decharges electrique dans les bras, nausées,etourdissement ect.............
La solution que j ai trouvé est en fait basé sur la respiration, grosse inspiration par le nez et grosse expiration par la bouche, ceci permettant une petite relaxation (pour les super tendu 10min par jour c cool)
Avec ceci je conseil une reprise d activité physique (sport divers )pour permettre au corps d eliminer plus vite et de retrouver son équilibre;
pour ceux qui sont anti sport je conseil bc de fruits ('a volonté),ça fait po grossir et ça permet de combler les carences!!!!!
voili voilu bon courage a tous ,bonne chance etstop the drug!!!!
fabe

Chère Diane

Pourquoi ne pas aller voir un autre médecin en lui expliquant ton cas et lui montrant combien ton médecin présent n'est pas à l'écoute de ton mal!.....Explique lui tout et tous tes pensées....je t'en prie fait quelquechose avant qu'il ne soit trop tard!!........bonne chance!

Merci Pascale

Bonjour Pascale,

Merci de ta réponse. Je suis super angoissé, je n'arrive pas à dormir. J'ai vu un psy aujourd'hui, c'était horrible. J'aimais pas sa façon de me regarder et en plus d'un coup il me demande si j'aime faire l'amour. Cela m'a choqué. Est-ce normal? Cela ne me donne pas envie de faire une thérapie. Je vais réprendre des anti-depresseurs, là le médecin m'a prescrit Effexor. J'ai pris le premier cachet ce soir.
Je ne me sens pas encore assez forte pour affronter le travail lundi. Je voudrais un peu temps pour recuperer en attendant que le médicament prend effet. Mais pour l'instant le médecin m'a seulement arrêtée jusqu'à aujourd'hui. J'ai peur de retourner chez lui pour lui demander une prolongation d'arrêt de travail, mais j'ai encore plus peur de retourner au travail, je m'en sens incapable. J'ai toujours des problèmes de concentration, parfois même de reflechir. Qu'est-ce que je peux dire au médecin pour qu'il m'arrête un peu plus longtemps? J'ai l'impression qu'il ne prend pas ma maladie au sérieux. J'ai pensé à avalé tous les différents médicaments que j'ai à la maison (j'en ai stocké pas mal) pour lancer un appel au secours car j'ai l'impression personne comprend ma detresse.

médecin et médoc

Un médecin ne doit pas agir comme le fait le tien.De plus, sais tu que si celui ci ne prends pas ta tension, tu ne dois pas le payer, car c'est un acte obligatoire lors d'une consultation.
Je suis en train d'arrêter déroxat, et je souffre de tous les mots que tu décrivais dans ton 1er message.Mais moi j'avale ce médoc depuis 5 ans et pas pour une dépression.De plus quand je travaillais je connaissais tout ces problèmes relationnels horribles.Si tu as besoin d'une aide d'antidépresseur, il y a autre chose que déroxat et qui n'ont pas d'effets secondaires à leur arrêt.Je le sais car avant déroxat, j'en ai eu bcp d'autres, mais comme je souffre d'attaque de panique, cela n'agissait pas. Il n'y a que le déroxat qui m'a guérie, je pensais même le prendre à vie, mais comme je dormais sans arrêt et que j'ai appris que cela venait de ce médoc, je me suis décidée à me sevrer.De plus, il y a 30ans, un médecin m'avait dit "vos angoisses passeront à la ménopause ou ne passeront jamais" A l'époque, la ménopause pour moi ce situait à des années lumière, et non, j'y suis déjà arrivée.La vie passe tellement vite.
Amicalement.

Pascle

A Diane

ne te faches pas, ton medecin avait peut etre raison, que tu suive ton traitement, mais je te comprend aussi, c'est tres dur ce que nous arrive, personne ne peux comprendre ce que nous vivons! mais je voudrais aussi te dire, que je suis tres ettonée par l'attitude de vton medecin, on ne crie pas comme ça aux deprimé ,comme ton medecin a fait il doit avoir un peu de compassion, t'en fais pas, gardes le moral, meme si c'est pas aussi facile, si tu te sentais bien sous antidepresseures il faut quand meme le reprendre pour que tu sois bien definitivement,

encore moi

Bonjour,

Me voilà de nouveau. J'ai l'impression que je ne me sortirais jamais. Je vais encore très mal. Cela fait depuis mon dernier message que je ne prend plus d'antidepresseur. Et depuis quelques temps je me sens de nouveau tellement mal. Je n'arrive plus faire fâce à la vie et je suis à bout de mes forces.
Alors, j'ai revu mon médecin aujourd'hui. Il m'a pratiquement crié dessus parce que j'ai arrêté le Deroxat moi-même. C'était horrible. Il disait que tout est de ma faute que je vais mal. J'ai pleuré dans son cabinet et pendant tout le chemin pour rentrer chez moi. Il m'a tellement fait mal. Déjà je n'ai que des problèmes, au travail tout va mal, je n'arrive plus du tout à faire mon travail. Je voulais que le médecin m'arrête quelque temps pour que je puisse recuperer. Mais il m'a seulement arrêtée 3 jours. Je n'ai que envie de dormir. Je pense aussi au suicide. J'en ai trop marre. Mais bon, ce que je voudrais c'est du temps pour moi et me remettre. Mais s'il faut que je retourne au travail lundi, je ne sais pas ce que je suis capable à faire. Je ne peux plus faire ce travail. En plus mes collègues sont méchants avec moi et le travail est tellement stressant avec tant de pression et de tension. Je n'ai pas la force. Et je n'ai pas la force de chercher quelque chose autre. Je me sens complètement vidée.
Le médecin m'a de nouveau prescrit des antidepresseurs. Je ne sais pas si je dois les prendre ou pas. J'ai horreur des tous les effets secondaires au début. J'ai tellement mal à la tête. Le médecin n'a même pas pris ma tension. Peut-être j'ai autre chose. Il n'a même pas vérifié. Il m'a juste accusé que je faisais n'importe quoi en ne pas écoutant et ne pas suivre le traitment préscrit.
Je ne sais plus quoi faire. Et des fois j'ai vraiment envie de faire une bêtise.
Sur qui on peut compter encore?
Les médicaments ? Le médecin ?

arrêt deroxat réussi !

Bonjour !

Ne t'inquiète pas, j'ai moi aussi pris du Deroxat pendant 1 an, aujourd'hui, c'est FINI ! Par contre le sevrage est un hard (et ça, les medecins ne le disent pas!!!) Alors, j'en prenais 1 par jour, après 1/2 par jour puis tous les 2 jours etc... J'ai eu pas mal d'effets secondaires : vertiges, nausées, sueurs froides et des "bzzznnn" dans la tête à chaque mouvement. J'ai vu un homéopathe pour essayer d'atténuer tout ça, qui m'a prescrit du magnéB6 et d'autres vitamines et oligo. Mais il n'y a rien à faire sauf être patient. Mon généraliste (que j'ai eng... pour ne m'avoir pas prévenu)m'avait dit que ces effets étaient normaux et sans danger. Certains l'arrêtent brutalement et passent 15 jours d'enfer pour s'en sortir. J'ai mis presque 3 mois pour ne plus en prendre. En fait un jour, je l'ai carrément oublié ! Alors ne vous inquiétez pas, cramponnez-vous et bon courage !

merci

merci pour tout vous me donnez bcp de courage a l arreter moi aussi jetais a 1cachet maintenant je suis a 1demi cachet esperons que je ferais se sevrage sans ressentir les effets desagrable merci encore

deroxat

Bonjour Diane

Voilà je prends du deroxat depuis quelques mois mais je le prends mal soit un jour j'en prends un demi, Le lendemain j'en prends un ça dépends. Aujourd'hui je n'en prends plus et je me sents mal: Vertiges, nausées, tête vide, sensations de faiblesses musculaires accentuées surtout au niveau de la nuque et des bras. Crois tu que c'est normal.Merci de me répondre

Symptôme à l'arret de deroxat

Bonjour,
J'aimerais être rassureé car je ne prends mon deroxat correctement. Un jour, j'en prends un demi, le lendemain j'en prends un ça depends. A Présent, j'ai arrêté et j'ai des symptômes tels que: Vertiges, faiblesse musculaire au niveau des bras et de la nuque, je pleure facilement,des nausées. Alors s'il vous plaît, rassurez moi.
Merci d'avance

merci toi aussi, solie

bises

merci de ton avis Sterling

c sympa de me répondre car gérer ses propres problèmes c déjà pas facile! je suis d'accord avec toi mais je me demande comment on peut regler ses problèmes qd ils sont de ce type (ds la tete) expliquer se qui se passe c dur je ne sait pas moi meme alors pour l'exprimer a qqun! enfin c flou...Je voudrai pouvoir vivre sans peur et autre problemes bizarres que j'ai; mais sans changer de personnalité et avec les médocs je me perd un peu j'ai l'impression de ne plus rever, de ne plus avoir que des envies immediates d' avoir besoin que d'activité et que ma tete, mes envies mes reves,...sont mis en sourdine. je me sent un peu perdue seule avec moi meme alors qu'avant je n'attendai que çà. Enfin voilà je pense que chacun de nous pourrait faire un roman avec ses pensées, et je trouve çà interressant de le communiquer, çà aide a prendre du recul et a ne pas le vivre seul en tant que "malade", je t'embrasse et j'espere ke tu va bien en ce samedi. Bises

reponse a solie

solie,

tout d'abord, je suis convaincue que les médicaments ne font que soulager les manifestations de la dépression, cela ne soigne rien du tout.

quand, g commencé à prendre du deroxat, j'étais dans une souffrance insurmontable : attaques de paniques, deprime....je ne pouvai plus sortir de chez moi, tellement j'étais flippée.

les médicaments ont donc été une solution incontournable.

je prends deroxat depuis aout 2002.

1cp par jour me faisait l'effet inverse, don g décidé seule d'en prendre 1/2 et tout allait bien.

mon généraliste, la semaine dernière n'était pas content que je n'en prenne qu'1/2 et donc ma dit que si 1 ne me convient pas. il faut en changer et m'a prescrit 1 cp par jour de prozac et là catastrophe, ca n'allait pas ...

il m'a prescrit ca au bout de 2mn de consultation, donc pour moi, c'est pas du tout sérieux.

g pris prozac pdt 4 jours et g arrêter, j'étais découragée, je voulais arrêter les médicaments...

mais, hier , g trouvé un autre médecin qui a pris le temps de m'écouter afin de me prescrire un médicament adapté...

elle m'a remis au deroxat 1/2 par jour et je suis contente.

on arrêtera progressivement et avec son aide quand je me sentirais mieux...

je pense donc qu'il est primoridial qu'il faut trouvé un bon médecin qui t'écoute attentivement afin de te donner ce qu'il te faut.

maintenant, je suis en thérapie depuis le mois d'octobre 2002, et ca ma fait vraiment du bien car j'exteriorise mes angoisses et le feeling passe bien avec ma thérapeute.

tout ca pour te dire que les médicaments selon moi doivent être absolument accompagnés d'une thérapie car c'est la thérapie qui soigne et pas les médicaments qui ne servent qu'a soulager la douleur.

il faut IMPERATIVEMENT trouver de bon médecins pour cela.

hier, j'étais découragée et tout arrêter mais auj, je pense avoir trouver de bons toubibs. cela m'a redonner du courage pour m'en sortir

doucement

n'arrete pas mais réduit les doses , il ne faut pas etre aussi radicale; traite ton corps en douceur; je ne suis pa pour les medoc; mais ne passe pas d'un extreme a l'autre , ménage toi

conseil

je serais toi, je reprendrai un deroxat entier si c'était efficace bien sûr. si tu as rechuté, c'est que tu n'es pas guérie et je pense qu'il vaut mieux prendre un médicament que de souffrir.

antidepresseur

Bonjour,

Finalement j'avais beaucoup de mal d'arrêter et j'ai presque rechuté. J'avais pris que la moitié pendant quelques semaines et là lundi et mardi j'ai repris un entier de Deroxat. J'en avais tellement marre de me sentir mal dans ma peau. Alors, j'ai vu un autre médecin mardi après-midi qui m'a préscrit un autre anti-depresseur, Effexor et m'a dit de le prendre le soir. Alors, j'en ai pris le soir même où j'avais pris un entier de Deroxat le matin. Alors hier, j'allais vraiment mal, très fatiguée et surtout très déprimée, même plus envie de vivre... Alors, je me suis dit que j'en ai vraiment assez et que je ne prends plus rien. Alors, hier et aujourd'hui je n'ai rien pris. J'espère que je tiendrai le coup. Là j'ai comme des décharges électriques dans le muscles. J'ai pris des gouttes Rescue de Fleurs de Bach. Ca me rassure un peu. Je n'ai surtout plus envie de voir un médecin. Mais c'est décharges electriques un peu partout sont désagrébles. Est-ce normal??? En plus, je sens très, très enervée.
Merci de vos conseils.

deroxat

bonjour j'ai lu ton message au hasard, j'ai peur des anti dépresseurs et la premiere foi k'on m'en a prescri j'ai été étonné avec quelle facilité et surtout étonné du nombre de boites! c t hallucinant mais le pharmacien été habitué apparement de delvrer tout çà! je ne sais pas quoi penser ; bisous, Solie

deroxat

comme toi je ment a mon medecin et je divise mes doses car je mise plutot sur un traitement plus "psychologique" mais ce que fait mon médecin ne me satisfait pas vraiment j'ai peur de me "faire avoir". si ce n'est pas trop indiscret que pense tu de ton suivi? comment çà se passe et en dehors des medicaments pense tu que sa soit efficace? merci ; Solie

deroxat

j'ai comme toi arreté au bout deux deux mois ( puis j'ai repri mais c'est de ma volonté)Bref j'ai d'abord divisé mes doses puis plus rien et je me suis sentie nauséeuse , pas du tout en forme, tres triste, et surtout des cauchemards horribles et inhabituel,alors ne te surchage pas de boulot pendant quelques jours. Au bout de trois semaines tout est redevenu normal, surtout il faut se forcer a sortir le plus possible malgré les nausées.Mais c'est vraiment supportable et il n'y a vraiment plus de troubles second

prise de poids sous déroxat et sommeil

J'ai les mêmes effets avec déroxat. J'ai pris 15kg en 1 à 2 ans, puis mon poids s'est stabilisé. Aujourd'hui après 5 ans de déroxat, je voudrais essayer de l'arrêter pour voir si mes attaques de panique ne reviennent plus, et pour voir si je peux perdre tous ses kilos en trop.
Cela fait 3 semaines que j'ai diminué les doses, j'ai remarqué que je n'ai plus besoin de sieste qui durait 1,2, voire 3 heures. Par contre je dors mal les nuits.
Avez vous perdu vos kilos ? et comment allez vous aujourd'hui.
Merci de me répondre.
Amitiés.

n'hésites pas!

Tu n'as pas à hésiter!! J'ai pris ce médicament pour la première fois à 18 ans pour des attaques de paniques, le résultat a été extraordinaire: tout allait bien, les angoïsses sont passées, et il ne faut vraiment pas attendre que ton état évalue négativement car après ça devient invivable. Je te conseil vivement de prendre ce médicament qui ne donne que très peu d'effets indésirables, ormis le fait de retarder l'éjaculation, ce qui en fait n'est pas forcément négatif...

déroxat (arrêt)

Chère Mélissa

Avez vous à part les insomnies d'autres symptomes, comme retour d'angoisse, maux de tête etc.
Depuis l'arrêt du déroxat avez vous perdu le poids que vous aviez pris. Cela m'interresse car j'ai pris une quinzaine de kilos et j'essaie actuellement d'arrêter, mais j'ai peur de la rechute de mes attaques de panique.
Je dois dire que je dors aussi beaucoup avec le déroxat (sieste de 2 voire 3 heures).
D'avance merci et toutes mes amitiés.

fait attention

Fatu le faire suelement, si tu es prête par contre!!!.......il se peut très bien que tu aies plus de problème pour dormir car il a un effet sédatif!...j'ai plus de difficulté aussi que pendant que j'en prenais!!mais, je me sens moins fatiguée pendant mes journées, dieu merci puisque lorsque tu travailles, les journées sont longues quand tu as toujours envie de dormir!!...ca fait 2 semaines demain que je ne prends plus rien, la première semaine fut difficile au niveau moral mais là je me sens bien.
bonne chance à toi sterling
bise
Nally

deroxat moi aussi

bonjour à tous,

je suis également sous deroxat depuis 5 mois.
j'en prends 1/2 cp par jour car je n'ai pas envie d'être dépendante. mon médecin veut que j'en prenne 1 cp par jour, alors je lui ments

j'ai essayé d'arrêter toute seule mais c'est dure car lorsque j'ai essayé, j'étais encore plus déprimée qu'avant. ca afait l'effet inverse, l'arrêt m'a fait couler.
du coup, j'en reprend 1/2 par jour pour stopper cet effet.

auj, par contre, g vraiment du mal a m'endormir, même lorsque je suis tres fatiguée.

je déteste ce médicament même s'il m'a aidé à me sentir mieux.

en effet, auj, j'ai peur de la dépendance.

je vais peux être faire comme toi, nally et espacer la prise pour éviter un arrêt brutal suivi d'effets secondaires.

panique

bonjour, jai 29 ans et jai fait une attaque de panique apres le 11 septembre, sans savoir si c'est vraiment lié. J'ai ete mieux cet ete puis jai rechuté grave depuis qqs mois, mais jai peur de mourir sans avoir de vrais attaques de panique. Mon Dr m'a dit de prendre du deroxat aussi mais je suis tres reticente aux medicaments, jai bien evie d'essayer l'homeopathi e ou phytotherapie d'abord...je dois voir un psy la sem prochaine. J'aimerais bien rester en contact avec des gens qui souffrent comme moi. Pr toi le pb sera je suis sure de coute durée car tres liée a un deuil. Un bon psy devrait suffire je pense. peut etre avec du lexomil qd tu sens une crise, si elles ne st pas trop vfrequentes..c'est ce que jai pris moi au debut (1/4 de comprimé qd je sens que ca monte)
Bon courage, ton pb va se resoudre tres vite j'en suis sure.

arrêt deroxat

Je prends du déroxat depuis bientôt 5 ans. Je souffrais d'attaque de panique depuis une trentaine d'année, et je ne vivais pas, je survivais. J'avais tout essayé : psy, cure, antidepresseur classique, etc...
La question que je me pose actuellement est : faut-il prendre toute sa vie ce médicament ?
Comme vous, je dors énormément avec le déroxat, le médecin me dit que cela ne vient pas de cela, mais je doute. De plus j'ai pris énormément de poids (15 kg)la première année.
La crainte que j'ai est que mes angoisses reprennent si j'arrête ce médicament, aussi si
quelqu'un se reconnait dans ma description et à fait le test de l'arrêt j'attens vos réponses.
Merci à tous et à toutes.

à Diane

Bonjour!!!
Moi j'ai pris du Paxil (deroxat) pendant 2 ans et 1/2 environ, 20mg par jour........et j'ai fait mon sevrage depuis le mois de novembre, ce que j'ai fait j'ai été 2 semaines à prendre la moitié dans l'autre semaine, j'ai pris un jour une moitié et le lendemain, le quart et ce, pour 2 semaines, après ce fut pendant, 2 semaines, le quart, après le quart une journée et l'autre journée rien pendant 2 semaines également.......et là rien du tout!.......il m'arrive de faire des cauchemars et me sentir moins de vitalité mais c'est passager.....Je te souhaite bonne chance........surtout que toi, tu les a pris que pendant 2 mois, j'imagine que le tout se déroulera bien!!!!

arrêt Deroxat

Bonjour,

Moi aussi, je prends le Deroxat depuis environ 2 mois maintenant et j'ai envie de l'arrêter. Par contre je n'ai pas envie de voir mon médecin car il ne veut pas que j'arrête avant le printemps. Je pense comme je ne l'ai pas encore pris longtemps il n'y a pas trop de risque de l'arrêter sans voir le médecin. Cette semaine je ne prends que la moitié d'un comprimé à la place d'un comprimé entier. Je pense dans deux semaines je pourrai arrêter complètement, je l'espère. Je n'ai vraiment plus envie de prendre ce médicament. Si quelqu'un a un conseil, merci d'avance.

deroxat

j'ai hésitais comme toi! mais j'ai decidé de le prendre, depuis je me sens bien. mais j'ai fais une prise de poids.

arrêt Deroxat

Bonjour,
j'essaye de diminuer deroxat : je prenais un cp par jour et je prends 3/4 du cp par jour.
Cependant je ressens comme une opression dans la proitrine et pourtant je me sens bien...
Cet effet est très gênant, pensez-vous qu'il puisse être dû à cette dimininution??
Sandra

deroxat

bonjour, mon medecin vient de me prescrire du deroxat, un cp par jour pour ce qu'il pense etre une deprime toc; vos temoignages m'inquietent un peu mais est ce vraiment efficace?

deroxat et projet bébé

salut nanou
malheureusement , je ne réponds pas vraiment à ta question car mon psy me conseille de prendre du deroxat pour mes pbs de sommeil mais mon gynéco ne me le conseille pas car nous alons devoir faire des FIV et apparemment , cela diminue les chances de réussite; quelle galère!
Sinon, pour te rassurer, je peux te dire que mon psy pensait que ce n'était pas risqué(psychiatre);aujourd'hui, on n'a recensé aucun pb dans les grossesses sous ce médoc.
bon courage; à bientôt;Cathy

Deroxat : expérience personnelle

Ce médicament m'a tiré d'affaire, cela ne fait aucun doute. Un an après, j'en ai eu assez d'aller voir ma psy pour lui dire à chaque séance que tout allait bien (ce qui est vrai :o)).
J'ai stoppé le Deroxat depuis 5 jours maintenant. J'ai l'impression que le plus dur est passé mais c'est encore très pénible : vertiges, trou de mémoires, cauchemars et le plus troublant :
Je ressens un "bruit interne" à chaque mouvement de la tête et des yeux. Ce bruit ressemble à celui que fait une boite de trombonnes que l'on secoue. Mon moral est très bon mais ce bruit me donne des nausées et me fatigue énormément. J'ai envie de tenir le coup, ne ne pas reprendre de Deroxat. Cet effet secondaire très difficile va t'il encore durer longtemps ? Ni mon médecin ni ma psy ni le Vidal ne stipule cet effet secondaire.
DES INFOS A CE SUJET svp ?

Comme tout le monde le dit, il ne faut ABSOLUMENT PAS faire la même bêtise que moi, sevrer brutalement !

Anecdote amusante : le début du traitement s'accompagne aussi de troubles sexuels, ceux-ci ont fait le bonheur et les nuits blanches de mon amie car il m'était impossible d'éjaculer avant près d'une heure d'effort et de concentration :o)

Sevrage deroxat

Hello à tous,

J'ai commencé à prendre du Deroxat, il a 5 mois car je souffrais terriblement et j'avais peur de finir par me faire du mal, j'étais pourtant farouchement opposé à l'idée de prendre des médocs mais des années de thérapies sembalient ne pas suffire. Mais en fait, ce médicament m'aide beaucoup et me permet d'affronter bien des situations sans souffrir autant qu'avant. Cela dit même à deux par jour, il m'arrive de continuer à stresser et j'ai fait la connerie de vouloir arrêter trop vite au début pour me débarrasser car le seul hic, c'est que Deroxat pertube ma libido. Ce fut une catastrophe et notamment dans mes relations affectives mais simplement parce que je n'ai pas résolu tout mes problèmes et j'ai donc repris un travail d'analyse. Au moins grâce au médicament, je peux aller un peu plus loin dans mes prises de consciences sans me mettre en danger car avant d'en prendre, je resistais aux thérapies et mes symptomes augmentaient. Enfin, c'est un peu confus mais tous çà pour dire qu'il faut se battre et mettre toutes les chances de notre côté pour avancer.

Bon courage à tous.

Le même

Salut,

Tu as arrêté pendant 10 mois. Comment te sentais-tu pendant cette période ? pas très bien visiblement puisque tu en as repris.

a+

deroxat

Fanfan ça fait 3 ans et demi que je prends du deroxat a raison de 2cp par jour pour des attaques de panique et anxiete generalisée
mais voila que je ne trouve pas cela suffisant car etat de panique constant mon medecin m'a prescrit du laroxyl qui est un antidepresseur a effet sedatif et anxyolitique donc j'ai arreté le deroxat mais contrairement a ce que mon medecin m'a dit je ressents des symtomes de sevrage (vertige sensation de decharge electrique a la tete c pas du gateau ...)mais par contre bonne nouvelle je dors ,enfin un peu trop meme!!!
je pense que les symptomes de sevrage apparaissent presque chez tout le monde seulement il faut savoir etre patient la periode ne dure pas des mois seulement quelques semaines(j'ai deja reussit a m'arretter pendant 10mois) alors courage a tous ceux qui ont le courage d'arreter!!!!!!!

deroxat

bonjour tchibi,
je suis sous déroxat à cause d'attaque de panique très violente.
Peux-tu me dire comment sont tes attaques, ce que tu ressents.
En fonction du degré d'angoisse tu peux prendre du déroxat. Mais avant il faut peut être essayer d'autres moyen plus doux. Les toubibs ont tendance à vite donner des antidépresseur à tort.
j'attends ta réponse, salut.

quand le deroxat rime avec someille et poids

Je suis sous deroxat depuis 1 année a raison de 2cp /jours deroxat (40mg) (les 9 premiers mois) puis 1cp /j depuis 3mois (associé au melleril 10mg 1cp le soir comme anxiolytique).
je souffre d’un syndrome obsessionnel lies a une succession d’échecs dans mon parcours estudiantin.
Le deroxat a fait disparaître mes crises d’angoisses et cette éternel boule que je traînais, a rendu rare sinon exceptionnel mes idées suicidaires alors qu’elles étaient très fréquente dans ma vision que je me faisais de la suite de ma vie si je ne décrochais pas ce sacré diplôme .
Il a fait diminué en moi cette idée que j’avais que j’étais une raté.
Je précise que j’étais avant le deroxat sous zoloft.
Ceci pour les points positifs du deroxat
Le coté ténèbre est qu’avec ou sans melleril je dormais tous le temps trop même et je n’arrivais jamais a récupéré je me sentais lasse, incapable d’allé au bout d’une initiative sans demandé a dormir entre temps
En somme j’étais devenu un légume comme j’avais pas abordé mes études ça ne se répercutais pas sur ma vie professionnelle
Mais j’ai repris en début d’année mes p….d’études, après deux années de suspension et voilà que je me retrouve crevé a longueur de journée, je détale de la fin du cours comme une zombie pour allé dormir dormir encore dormir
Comme ça ne pouvais plus duré comme ça j’ai décidé étant sous deroxat 1cp sans melleril d’arrêter une fois pour toute sans en informé mon psy car ce dernier affirme que le deroxat ne fais pas dormir (tiens donc moi je danse alors a longueur de journée ).
J’ai arrêté depuis 10j j’ai du punch ; je ne dors plus jusqu'à midi pour supplier ma mère de me laisser encore dormir, le lit ne m’attire pas et je n’ai pas sommeille la journée mais je suis devenu insomniaque pas moyen de dormir avant 4h et demi du matin la je commence a me sentir crevé de ne trouvé le sommeille qu’au aurore je récupère par une sieste l’après midi je veux retrouvé un rythme biologique normale sans médicament je ne sais pas comment ? J’ai essayé les tisanes le soir rien n’y fait.
-pour le poids j’ai grossi depuis 1annee de 7kg.
Tchibi je ne suis pas apte à te dire si tu dois prendre ou pas du deroxat mais mon expérience et celle d’autre personne t’aidera à mieux connaître le médicament.

pas évident

salut,

à mon avis, si tu peux éviter de prendre des médocs fais-le. ton médecin c'est quoi : un psychiatre, un généraliste ? si c'est un psychiatre estimes-tu que la part de dialogue entre lui et toi est suffisante et t'apporte-t-elle des réponses, des solutions à tes soucis ?

si le dialogue n'avance pas, pourquoi pas prendre ces médocs dans le but de soulager un peu ta tête... c'est ce que j'ai fait pour ensuite arrêter moi-même les médocs.

le psychothérapeute que je vois en aujourd'hui m'a donné son opinion sur les médocs : ils empêchent de faire sortir la rage ou l'imcompréhension qui est en toi... disons que le médoc va mettre ton cerveau en standby, faut voir si c'est ce que tu veux ?
pourtant le deroxat est sensé être un stimulant... tu vois, moi-même qui en ait pris 40mg par jour (2 comprimés) pendant 6 mois j'ai du mal à dire aujourd'hui si ça m'a été utile.
il paraît qu'un traitement minimum est d'un an mais j'ai arrêté au bout de 6 mois.

quand j'ai vu qu'avec le dialogue on peut avancer bien plus vite j'ai dit stop aux médocs. ton psy est sensé faire sortir les choses (les choses que TU lui amènes). et de là ça se débloque.

en lisant le forum ici tu verras que pas mal de monde se plaint du sevrage. moi ça m'as pris environ 3 mois pour arrêter et si j'ai eu des crises après, dues à une déprime toujours plus ou moins présente, j'ai lutté pour affronter mes problèmes et finalement je progresse et surtout, je SOUFFRE MOINS.

donc mon conseil au final : pas de dialogue, pas de médocs. et les médocs uniquement si tu n'en peux vraiment plus.
mais attention : peut-être qu'en passant ce cap, cette souffrance au sujet de ton grand-père, tu grandiras toi-même ! dans nos cultures occidentales malheureusement la mort est ressentie comme une fin. c'est dommage car penses que ton grand-père existe toujours dans l'absolu, quelque part dans TA conscience, par ce que tu as vécu avec lui et qui aujourd'hui te manque.

ceci est mon point de vue, vois si cela résonne avec ton propre point de vue.

courage.

besoin de conseil

depuis 2 mois j'ai des attaques de panique et je pleure pour un rien depuis le deuil de mon grand pere mon medecin me conseille de prendre deroxat mais j'ai peur de prendre ce cachet car je suis jeune (20 ans) pourriez vous me donner des conseils merci d'avance

DEROXAT

Est-ce que l'une d'entre vous a eu un bébé sous déroxat ?
Si oui, la grossesse s'est-elle bien passée ?
Doit-on faire des examens particuliers ?
Y-a-t'il un risque pour l'enfant si la mère prend du déroxat ?
Merci pour vos réponses.

deroxat

a vous lire je m'inquiete car cela fait environ 5 ans que je prend deroxat avec des coupures prozac
j espere bien arreter tout ça un jour, mais je ne voudrais pas etre obligee de compenser avec autre chose pour supporter les effets secondaires du sevrage bon courage a tous

merci

Tout ça me paraît long quand même... 2 ans. Aussi vous venez juste d'arrêter y aura-t-il des surprises d'ici peu ?
Depuis que j'ai posté le premier message j'ai quasiment arrêté de prendre les médocs. J'en prends un demi ou un entier tous les 3-4 jours, en fait dès que je sens des petits chocs éléctriques dans les bras. De plus je vois un psychotérapeute maintenant, et je préfère stopper les médocs et lui demander aussi son avis, lui qui n'est pas médecin.

DEROXAT

J'ai pris du DEROXAT 20 pendant 2 ans à raison de un matin et soir pendant 3.5 mois puis 1 matin pendant 4 mois , puis 0.5 matin pendant 2 mois , puis 1 matin pendant 10 mois , puis 1 matin tous les 2 jours pendant 3 mois , puis 1 matin tous les 3 jours pendant 2 mois .

Voilà , avec ma généraliste le stratégie mise au point pour se sevrer progressivementet j'ai arreté fin juillet 2002.Quinze jours après j'ai eu des crises d'angoisse que j'ai controlé avec 1/4 de LEXOMIL sous la langue mais fin aout tout été rentré dans l'ordre . Ma généraliste pense que ce phénomène coincidait avec ma période de congé = décompression lié a mon activité professionnelle.
Il faut savoir que ce médicament à une action secondaire interressante d 'anxiolitique mais par contre je n'ai jamais souffert des autres actions libido et autres .
Jespère que cela tiendra car les doses utilisées vers la fin correspondaient à zéro mais il faut savoir que le coté psychologique malheureusement a toujours un role.

Bon courage

Sevrage très progressif !

Bonjour à tous,

Le traitement par Deroxat se situe entre 6 mois et 1 an selon les cas même s'il y a des exceptions. L'arrêt doit être vraiment très progressif en particulier avec cet antidépresseur car il engendre énormément d'effets indésirables (nausées, insomnie, céphalées...).

Il est conseillé de ne pas interrompre le traitement seul mais d'avoir un suivi thérapeutique avec médecin généraliste ou psychiatre qui dimininuera d'environ 10 mg par mois afin d'éviter une inversion d'humeur brutale et ces effets profondéments ennuyeux.

Pour un sevrage en douceur et pour éviter le phénomène de rebond, vous pouvez demander à votre DR de vous donner le Deroxat sous forme de suspension buvale avec doseur pour que la diminution de posologie soit plus précise.

Pendant votre phase de sevrage, n'hésitez pas à prendre du magné-b6 et/ou des médicaments phythothérapeutiques en vente libre en pharmacie comme la Mélisse par exemple ou bien un complément homéopathique (ignatia amara, gelsenium, passiflore....).

Parlez-en à votre médecin ou pharmacien qui vous conseillera selon votre profil.

sevrage

Je prend moi aussi du Deroxat (du nom de Paxil chez moi). Je prend 40 mg par jour. Un de mes copain la arreté car tout allais bien depuis plusieurs mois, cependant il la arreté par diminution de 10mg par mois, ca a pris 4 mois mais son médecin lui avais dit que de cette facon ca serais plus facile. Le deroxat(Paxil) prend environ 2 semaine a se stabiliser lorsqu on augmente ou diminu la dose. Je suggere a quelqu un qui va bien depuis au moin 6 mois de consulté son médecin si il veut le diminuer graduellement sur plusieurs mois comme mon ami.Avec le deroxat l orgasme est plus difficile a obtenir, mais lorsqu on l arrete brusquement ca fais l inverse on devient précoce, alors en le diminuant sur des mois ca parrais moin.
Bonne chance ,quand a moi je continu mon traitement puisque je ne suis pas guéri.
Sébastien

reprends

je pense plutôt que tu devrais reprendre surtout si tu as arrêté sans avis médical.apparement tu en as encore besoin parce que si tu pleures ce n'est pas le syndrôme de sevrage, c'est la dépression.bon courage

sevrage deroxat

hello,
je suis sous deroxat depuis 6 mois (40 mg/jour que je réduis parfois moi-même à 20 mg...)
je pense que le médicament m'a aidé sur les premiers mois mais aujourd'hui j'aimerais l'arrêter. mon psy(chiatre) me l'a déconseillé et m'en a recollé pour 6 mois à 40mg/jour.

comme la discussion est quasi-inexistante entre lui et moi, je vais devoir changer de méthode pour me soigner. cela fait presque 1 semaine que je n'en prends plus, et hormis quelques chocs éléctriques dans les membres je me sens bien.

l'avis d'un usager ou d'un médecin serait apprécié.

je vais opter pour une thérapie plus basée sur le dialogue et essayer de ne prendre aucun médoc.

deroxat

L'idéal, c'est de diminuer très progressivement pour éviter le syndrôme de sevrage (ce que tu décris). Si tu veux arrêter d'un coup, tu en as pour 15 jours de galère mais après, tout rentrera dans l'ordre. Bon courage.