AU SECOURS!!! Je n'arrive pas à parler!

Bonjour, j'ai 28 ans et je vis très, mais alors très mal! Depuis une dizaine d'années, du moins c'est vers cette époque que j'en ai réellement pris conscience et qui me fait souffrir depuis, ma communication avec autrui c'est considérablement dégradée.

Aujourd'hui je n'arrive même plus à parler normalement et à qui que ce soit, même à mon entourage familial ou à des amis d'enfance. Enfin... amis, c'est vite dit car en fait je n'en ai pas vraiment. Je ne comprends pas ce qui ce passe. Je suis terrorisé et hyper stressé dès que je me retrouve dans des situations à discussions, pourtant c'est ce que je désire le plus au monde. Ma situation de défense est le mutisme total ; je ne réponds qu'aux questions qu'on me pose et encore par des oui, des non ou juste des hochements de tête. Je me dis à chaque fois que je vais changer, j'arrive motivé dans un groupe de discussion et aux bouts de quelques minutes, c'est à chaque fois la même chose, je me renferme automatiquement car j'ai l'impression que je suis invisible aux yeux des autres, je n'ai rien à dire parce que je n'ai rien d'intéressant à dire et une de mes plus grandes peur est de parler de la pluie et du beau temps ; je feins alors la fatigue ou un mal de ventre imaginaire, je fais semblant de consulter mon portable ou bien j'ouvre une revue que je ne lis même pas. Ca me gêne terriblement surtout avec les gens que j'aime. Le pire ce sont les remarques des gens sur mon mutisme ou mes tentatives d'évitements. Quand le moment rare ou je souhaite donner mon avis survient enfin, les gens m'ont tellement oublié que j'ai toutes les peines du monde à me faire entendre, je bafouille, je bredouille, je parle tout bas et on me fais répéter, mes idées deviennent tellement confuses que j'oublie systématiquement le sujet de la conversation, et finis mes phrases tant bien que mal en ne sachant plus vraiment de quoi on parlait. Ce qui me stresse le plus c'est que j'ai réellement l'impression de n'avoir rien à dire, et je suis à chaque fois impréssionné quand je vois des gens qui parlent ensemble pendant des heures et des heures. Mon obsession de tous les jours c'est : JE N'ARRIVE PAS A PARLER!!!


Les seuls moments ou j'arrive convenablement à dialoguer sont quand je revois des gens après un long moment ; là c'est plus facile de raconter ce qu'on a fait entre temps, si tant est qu'on a fait quelque chose, ou de de demander des nouvelles. Cette insurmontable difficulté à communiquer est surtout liée à la parole en face à face ; au téléphone encore ça passe à peu près, si on a plus rien a dire on peut couper court ; sur internet en revanche même si j'ai des blancs, je peux dialoguer pendant des heures avec une personne et ça ne me pose pas de problèmes mais ça n'est pas une fin en soi et je refuse de me contenter de ça.

J'ai confié tout ça à une amie compréhensive que j'adore plus que n'importe qui au monde (ma seule amie... qui habites en province), j'ai discuté de ça avec elle sur internet pendant des heures, ça nous a fait du bien car elle aussi c'est bien lâchée sur des sujets personnels et douloureux, je l'ai revue peu après en face à face lors d'un séjour chez elle et on en a à nouveau parlé toute la première nuit ; je croyais à ce moment là que j'étais parvenu à rompre la glace mais le reste du séjour, je ne lui ai quasiment pas adressé la parole... POURQUOI?


J'aimerais tant devenir quelqu'un d'intéressant aux yeux des autres, de pouvoir parler normalement et avoir une communication de qualité, sortir et renconter des gens nouveaux ou déjà connus de moi : me faire des vrais amis.

Je consulte un psychiatre psychotherapeute depuis un mois environ (enfin! après un an d'hésitation) mais les questions que je me pose sur la façon dont me perçoivent les autres s'appliquent même à lui et je commence à me demander si c bien le bon que je suis allé voir, peut être eut-il fallut que j'aille consulter un spécialiste de la phobie sociale, j'ai entendu beaucoup de bien au sujet des thérapies cognitivo-comportementales.

Je ne sais vraiment plus où j'en suis, je suis sincèrement et physiquement fatigué, je n'ai aucun punch, je n'ai aucune motivation pour me bouger alors que j'ai plein de raisons de le faire.

Je pourrais encore en raconter des pages et des pages, y passer toute la journée ; depuis la première fois ou je me suis confié, j'éprouve de moins en moins de difficultés à le faire à nouveau, mais ça n'est pas un vrai sujet de conversation et je ne supporte pas de me plaindre aux gens que je connais, je ne veux pas donner l'impression que je vais mal, ce qui renforce encore plus l'incompréhension des gens.

Si des personnes se reconnaissent dans ces mots, ou d'autres ayant franchi ce cap, je les invite très sincèrement à faire partager leurs points de vue ou à proposer... un remède.

MERCI BEAUCOUP

Moi aussi

J'ai, comme toi, beaucoup de problème. J'ai 20 ans, et il y a 4 mois, j'ai fais un avc. L'une des séquelles '' mentales '' as été la difficulté a parler. Malgré que l'orthophoniste m'aie dit que j'étais ' O.K ' je trouve que j'ai quelque chose au niveau cognitif. Ne pas savoir quoi dire. Et j'ai essayer, sa oui. Et quand je vois a la tv ou même dans mon entourage, de la façon dont ils parlent, et moi, avec mes phrases courtes, je me dis que quelque chose ne va pas.
Les seuls fois ou je fais des phrases complètes sont celles ou les gens me posent des questions. J'ai aussi beaucoup de fatigue. C'est comme si j'avais hâte d'aller me coucher.
Aussi, c'est comme si j'étais boderline, je veux dire par la, Au seuil de la folie.
J'ai vue, dans tout les textes sur cette page, un sentiment réciproque.
Je peux voir que, au moins, je ne suis pas la seul personne avec ce problème.

je pleure

Bonjour a tous j'ai lu beaucoup de témoignage je me vois dans beaucoup d'histoire, j'ai 24 ans depuis tout petits,j'ai toujours eu du mal a me faire des amis, j'ai beaucoup de mal a parler quand je suis seul avec une personne, sa se passe très bien, je suis intarissable mais si j'ai deux personne en face de moi, je m'efface, encore pire si j'ai des sentiment plut cette personne j'ai du mal a lui parler de chose sérieuse qui me touche ou me mets les nerfs , a fosse de ne plus parlé je suis fruste croisiéristes mais se n'est pas la solution ,j'ai l'impression d’être insociable et violent quand je suis au pied du mur je ne sait plus quoi faire j'ai déjà vue des psychiatre mais même a ses personne est expert je n'arrive pas a m’ouvrir et je me cache derrière mon masque de sociopathe

Phobie , paresse , ou faute de sujets

Salut je suis une fille de 17 ans , j'ai le meme problème depuis sans et comme vous avez dit , quand un groupe commence à discuter je ne trouve rien à dire et je me dit il disent des choses qu'on peut ne pas dire , je ne sais pas je suis fainéante , je préfère ne rien dire que de dire un seul mot que je trouve banal . Résultat, une grande discussion pleine de bruit a commencé et fini dans laquelle j'ai pas participé car j'ai pas voulu me fatiguer à bouger ma bouche . Et ce que je détestent le plus est qu'on me fait répéter le plus petit mot que j'ai pris la peine de dire quelque fois.

C'est quoi mon problème...

Je suis une fille de 22 ans. Quand je suis avec 1 ou 2 personnes j'arrive a discuter plus ou moins normalement mais quand on est plus de 4 (même si je connais tout le monde) surtout en soirée, je me bloque!!
Je souris bêtement, je fais semblant de consulter mon téléphone, si on me pose une question j'y répond. Si un sujet est lancé, je vais bien écouter sans y participer. Je ris aux blagues et sors de temps en temps "ah ouais" ou "trop bien" mais pas plus de 2 mots quoi...
Là, j'ai droit à des "pourquoi du dit rien" ou encore "sava?" que je ne supporte pas!!! ça me met encore plus mal à l'aise évidemment et à ce moment là j'ai juste envie de partir de la soirée.
Aussi, je suis certaine qu'ils parlent de moi quand je ne suis pas là en disant que je suis très bizarre, que j'ai pas de langue, etc... ça m'énerve encore plus!!

j'en ai marre

Moi aussi je suis pareille que vous tous ici. Mon problème n'est pas que je n'arrive pas à parler mais c'est que je n'y arrive pas quand je suis toute seule avec une personne.Dans mon groupe d'"amis" enfin des gens avec qui je suis le plus proche quand on est plusieurs et que quelqu'un lance une conversation j'arrive à y participer mais sinon rien ...
Quand je n'ai pas vu quelqu'un depuis un bout de temps ça va parce que je lui pose des questions basiques mais quand je vois une amie plusieurs fois parce que nous sommes dans la même classe je n'ai plus rien à lui dire.
Je souffre énormément car personne ne veut venir vers moi parce que je suis ennuyeuse, coincée pas drôle,inintéressante... je sais que je commence à lasser les personnes qui me parlent par mon manque de communication je ne sais pas comment faire parce que je ne veux pas les perdre...

j'en ai marre aussi

Bonjour, Moi je suis exactement comme toi sauf que je suis un gars dés que je suis en présence de personnes je n'arrive pas à trouver un sujet de conversation, je rentre dans la discussions si ils la commencent et quand je parle je répète tous le temps la même chose et je pense que je suis un peu lourd aux yeux des autres car je n'arrive pas à avoir de l'humour sans être lourd et comme je me retrouve seul avec une personne je ne sais pas quoi lui dire, j'ai peur d'être inintéressants et comme je dis rien je suis perçu comme une personne coincé, je m'isolé au lycée les deux années d'avant et les gens trouvaient bizarres que je restais toujours tout seul dans mon coin et avaient pitiés.

j'aimerais bien allez avec les autres mais sa m'énervent de laisser parler les autres car je ne sais pas quoi répondre et parler sans être lourd avec de l'humour glissé discrètement.

Quand je vois ma mère avec ses copines et même des filles et gars du lycée qui se parlent pendant au moins 20 minutes sans s'arrêter j'ai l'impressions que c'est des être super intelligent alors qu'ils ont du mal à faire un travail plutôt simple, c'est trop bizarre.

Le pire c'est que pour eux t'a l'impressions que quand ils parlent ils ne connaissent pas beaucoup de mot difficile mais arrive a parler de leur journée pendant plusieurs heures alors que moi 20 minutes suffirait a réserver ma vie avec des grandes lignes.

pourquoi pas en discuter alors?

Je me lance pour la première fois sur un truc de ce genre... Après 3 thérapies physiques auprès d'un professionnel (qui m'ont couté un bras), il m'est peut-être temps d'échanger avec des anonymes qui souffrent des mêmes maux!
Contrairement à toi (le tutoiement m'est plus facile), j'ai "zappé" les groupes d'amis : en réalité, il m'en reste 4 qui ne me demandent pas de m'épancher et ça me va bien (j'en vois 2 régulièrement et 2 moins qu'annuellement), mon dernier psy m'a déterminé "a-polaire", ce n'est pas que je ne m’intéresse pas, mais je me fout de tout, ou presque. Ce qui me pose des problèmes récurrents dans mon couple (entre autres), j'ai la particularité de pouvoir parler des heures de trucs qui me passionnent, mais ne dit pas grand chose sur les trucs "banals" qui sont le lot des conversations "mondaines", je n'en vois pas l'intérêt (souvent apparenté à du désintéressement.
Mon travail Est la communication et le reste du temps, je suis plutôt passif, j'écoute, je réponds mais ne parle que peu, genre laconique (ce qui n'est pas le cas à l'écrit). Une superbe jeune femme partage ma vie depuis des années et je ne parviens pas à lui dire mes difficultés, seul un de mes amis en a une légère conscience... J'ai mis en place quelques stratégies mais aimerais en "discuter" avec quelqu'un, histoire de mettre en commun nos problèmes et solutions. Anonyme du 22/09/2014, si tu ne sais pas quoi faire de tes heures libres, peut-être pouvons nous profiter! Nous pourrons éventuellement faire le point de nos contextes de vie et en tirer des enseignements mutuels?? ou quelqu'un d'autre (homme ou femme, je ne recherche pas de rencontre)? A savoir : j'ai 35 ans, j'imagine que quelqu'un de ma génération serait plus opportun mais je n'ai pas vraiment d' a-priori, tout au plus l'exigence de quelqu'un de sincère qui fait un peu gaffe à son orthographe?
Bouteille lancée, à voir ...

demain comme d'hab...

Salut,
je viens de tomber sur ce site car en effet je suis aussi en manque de conversation, un sentiment s'empare de moi ce soir en pensant qu'avec toute la bonne volonté du monde que je peux avoir maintenant, demain matin sera une autre histoire. Je vais arrive au boulot silencieux, presque gêné parce que l'on m'adresse la parole, ne sachant pas quoi raconter sur mon week end ou autre. Le terme d'a-polaire m'interroge car je ne connais pas ce diagnostique, mais le fait d'être un peu m'enfoutiste me correspond plutôt bien. Je suis surtout ennuyé de devoir parler de choses banales,mais j'ai aussi du mal à parler de sujets sérieux car c'est souvent une question de points de vu.
J'ai beaucoup accusé ma mémoire, car par son absence elle me mettait dans une situation d'infériorité; je commence une phrase et j'oublie la fin, ou une fois l'idée dite je n'ai plus rien à dire et la conversation est en suspens...
Je sais que ce problème de ne pouvoir communiquer me mine car je me sens hyper limité et rapidement invisible avec les gens que je côtoie.
Il y a quelques années je suis allé voir un psychanalyste car je pensais avoir un type de TDAH, c'est l'hyperactivité chez l'adulte mais dans un mode plutôt tête en l'air, c'est-à-dire de ne pas arriver à se concentrer sur qqch mais pas en courant dans tous les sens.
Au bout de quelques séances on a plutôt cherché du côté du sommeil et de la confiance en soi pour soigner mon anxiété. Je pense avoir fait pas mal de progrès depuis ce moment car j'ai travaillé sur mon estime et ma confiance en moi. Même si on ne voit pas forcément de rapport, l'image de la confiance en soi qu'on dégage fait que les autres personnes réagissent différemment. Je travaille aussi sur l'habitude, c'est-à-dire que je modifie ma façon de faire afin de trouver normal des choses que je n'osais pas faire avant, même inconsciemment.
Si je suis venu ce soir c'est pour trouver des recettes, peut-être chercher la simplicité. En fait, ça me bouffe tellement de ne pouvoir avoir des discussions "fluides" que je fais tout pour ne pas y penser en fuyant et en occupant mon esprit avec des choses assez futiles pour passer le temps. J'ai l'impression d'avoir passer ma vie à me battre contre moi-même, je ne suis pas fataliste donc j'espère régler ce problème bientôt. J'ai 30 ans et j'en ai marre de traîner avec moi ce fardeau.
Je serai ok pour discuter si cela peut être motivant pour essayer des possibilités d'amélioration.
Une autre bouteille est lancée

Evolution depuis 2002

Bonjour DCF__0042 (désolé pour cette façon de te nommer, c'est pour que tu puisses te reconnaître),

Ton témoignage m'interpelle beaucoup puisque je me reconnais dans la majeure partie si ce n'est la totalité des choses que tu relates. Cela fait moi-même près d'une dizaine d'années que je suis conscient de ce blocage personnel dans la prise de parole vers les autres. Je suis optimiste car déjà bien analyser ces troubles et mieux les comprendre est déjà un premier pas vers un mieux-être.

J'aurais voulu savoir si depuis 2002 (année de ton message sur ce forum), ce problème communicationnel personnel avait positivement évolué. Je serai en effet très curieux de voir quelles sont les progressions possibles à espérer.

Merci d'avance de ta réponse.
Bien à toi.

Dure

Salut tout le monde, je suis dans le même cas que vous, totalement désespéré de ne plus parler. J'ai vécu un choque émotionnel important et depuis ce jour ça ma capabilité à prendre la parole c'est totalement dégradé. J'essaie de parler mais je n'ai rien d'intéressent à dire .. Enfin bref je me retrouve dans tous vos dialogues ... J'ai 22 ans et ça fait 3 ans que je ne parle presque plus pourtant j'en est envie ... Je sais plus quoi faire, je perds goût à la vie ...

La meme

Je te comprends et je compatis car je suis dans la même situation et le pire c'est que j'ai que 15 ans... je pense que je suis associable. Seulement moi avec ma famille et mes amis très proche ça peut aller, et via internet des fois c'est dur mais c'est assez gérable. Cependant pour le reste j'ai beaucoup de mal a leur parler comme les professeurs au lycée ou des camarades de classe pour me faire des nouveaux amis. Les rares fois ou je participe en classe, j'oublie la réponse, je stresse ect.. c'est juste horrible les gros blancs et tout.. sérieux des fois sa donne envie de pleurer.. Je pense être plus ou moins dans le même cas que toi. Même si ton commentaire est plutôt vieux..si t'as réussi a surmonter ça, ce "manque de confiance en soi" ou si t'as juste des conseils.. ce serait sympas.

moi aussi

Moi aussi je suis dans le même cas que toi et j'ai aussi 15 ans c'est assez horrible quand on est au lycée de voir tous les nouveaux qui on déjà réussi à se faire des amis et toi t'es là comme une conne au bout de deux semaines t'en es toujours au même point. C'est assez insupportable ce manque de confiance dût à la timidité.

Bonjour, Je suppose que c'est

Bonjour,
Je suppose que c'est un manque de confiance en vous et que le regard des autres vous fait mal. Il faut essayer de passer au dessus de tout cela et montrer de quoi vous êtes capable. En ce qui concerne le langage, entraînez vous à parler devant un miroir et écoutez le son de votre voix pour vous y habituer. Par la suite, les choses viendront d'elles même sans forcer. Le tout est de faire le premier pas. Bonne chance.

Tout dependant pour qui sa la

Tout dependant pour qui sa la aucun rapport avec le manque de confiance moi jai enormement de difficulter a partir un sujet de discussion et den entretenir un mais lorsqu'on madresse la parole quon me pause une question je suis capable de repondre et de renvoyer par momment je pense que cest plus un bloquage psychologique ou meme choque postromatique lorsque jessaye dengager un sunet je perd le fil de sque je voulais dire joublie et jai souvant de la misere a me rappeler sa la commencer a 17ans jen es 21ans pi le monde en general focus enormement sur le paraitre moi meme sa mateind mais je me dis que je suis dememe lorsque jai dequoi a dire je le dis sinon je laise le temp passer et saisi locassion de dire qque chose si je lest

ben oui

moi j ais ete 10 ans tous seul alor j ais pas tellement apris au gens et en plus tres anxieu depuis lontemp alor ça y fais forcement.

deux petit citation:

" Mimez l'assurance plutôt que la timidité, mimez la force plutôt que la faiblesse, mimez la bonne santé plutôt que la maladie, et l'imagination dévastatrice aura du mal à s'installer."

"Quand dans une réunion un homme ne dit rien alors que tout le monde parle, on n'entend plus que lui"

ciao

un conseil


Voici un temoignage d'une personne que j'ai trouve pertinent :

"Quand j'ai le syndrome de la page blanche avec des gens avec qui je ne suis
pas à l'aise, ce n'est pas parce que je n'ai rien à dire, mais parce que je
ne suis pas spontanée. C'est la spontanéité le problème, causée par
l'anxiété.Dans ta tête tu te dis :'"Je n'ai rien à dire, je n'ai rien à
dire....je n'ai rien à dire..."Ta tête est remplie par cette idée, et il n'y
a plus de place pour d'autres idées. Mais tu es rempli de choses
intéressantes à dire en réalité!

Je suis d'accord avec elle.On focalise trop sur ce que l'on va dire alors que l'on devrait laisser couler et laisser notre spontaneite faire le reste.Mon psy m'a dit de ne pas vouloir absolument dire quelque chose.Par ex, je peux dire simplement bonjours a quelqun, puis ne pas me forcer a lui faire la conversation si je n'ai rien a dire.La conversation viendra d'elle meme...

De plus je pense aussi que c est un probleme de confiance en soi.Les phobiques sociales on pris l'habitude d eviter a tout pris les personnes, les conversations.C'est sur que ca n'aide pas.On n'apprend pas a rentrer en contact avec autrui avec de belles thories.Cela s'apprend par la pratique petit a petit. Progressivement plus tu auras vecu des experiences positives plus ta confiance reviendra.

comment parlé

on as un problemme de memoire?
j ecris mes pour discuté ces casi problemme.
quand je vois debité tout ce qu ils veulent je les envies.
ces le vide interieur devant autrui

tout pareil

c dingue shu je viens de lire ton texte en integralité , notamment les situations inconfortables et je me suis imaginé à ta place; en fait tu as decris ma vie quasiment en entier
moi aussi je souffre enormement de cette situation; tu as de la chance d avoir une amie pour te confier moi je perds les miens un par un; ils ont ete patients avec moi mais avec le temps rien ne s ameliore je ne dis rien du coup ils abandonnent;
quelqu un aurait une adresse où on peut avoir une therapie de groupe efficace?? JE SOUFFRE HORRIBLEMENT au boulot personne ne me parle moi je n arrive pas à parler d autres chose que du boulot et encore par bribes.....

ta trouvé

ta trouve de quoi tu soufrais?
moi je sais pas si ces la depression qui me fais ça ou ces de la dysphasie?

ciao

oui

oui, moi je suis la !!!!!

a vous tous

vous est toujour la?
ciao

reSalut

salut Servente et les autres ,
j'ai lu ton message qui m'a beaucoup touché ,
j'espère que tu progresseras vers la paix ,le bien-etre et l'ouverture au autres et au monde ,
je sais ce que c'est la solitude et l'apprehension des autres ,saches que tu n'es pas la seule dans ce cas ,y en a beaucoup d'autres ,meme si chacun est unique ,et l'exprime a sa manière
tous les etres souffrent ou peuvent souffrir ,differement pour chacun ,mais c'est ce qui nous rend solidaire ,
je te souhaite de trouver du bonheur en toi ,n'oublies pas de te détendre et de te reposer pour mieux aller dans le monde
la "Force" est en toi
a bientot peut-etre
portes toi bien
Tchang

wow moi aussi

Salut j'ai 15 ans et je moi aussi je ne parle pas depuis au moin 6 ans. Je repond toujours par la tête d'un oui ou d'un non. Sauf pour ma famille a qui je parle apeine . Je n'ai jamais vue de psy car ma famille en a pas les moyens. Je me sen vraimment perdre le nord et j'ai peur d'un jour perdre toute ma stabilité mentale. Je pensé etre le seule a souffrir d'un pareil probleme et lisent le forum je me suis senti un peu reconforté. Je ne sais vraiment pas comment je vais me sortir de se probleme. Mais je supose que comme a longtemps dis le pere de la psychologie moderne (Dr.Fraud) "Il ny a pas de meuileur psychologue que soi même."

J'arrive à en parler!

Salut Shu !

Si qqun peut-te comprendre , c'est bien moi ! Ecoute, je t'ecrirait pas un texte de 500 pages,...lol. La seul chose que je peut t'ecrire pour te donner confiance et que tu garde courage, c'est que OUI,ca se regle comme probleme ! Moi je suis phobique social ou ( timide) si on veux,..Aujd c'est bien moin pire qu'avant,... Je vais te donner 2 trucs tres simple, -Patience,et -Essaye ! Fixe toi un objectif raisonnable,et donne toi la chance de reussir ou d'echouer ! Mais essaye,ou si ca t'arrive, comme a moi c'est arriver tres souvent !!! Accepte d'echouer d'essayer, ! C'est de cette facon que tu va t'aimer plus,ta confiance en soi va augmenter,et tu va te feliciter de tes reussite, et comme tu a appris a marcher, tu va apprendre a regarder les gens FACE a Face ! Si je te dit FACE, a quoi ca te fait penser ? P-T que quand tu parle a qqun inconsciement ca te fait monte des souvenir en toi innaceptable et c'est a se moment que tu reagit negativement !!! Mais c'est normale, c'est des mecanisme de defense de notre psychisme,...Prend ca au jour le jour, prend ca cool, et Aime toi ! pour le meilleur ou pour le pire,...lolll non , mais serieux, le fait que tu en parle sur le net c deja tres Gros ! Felicitation, et continue ,... Bonne Chance !

peut etre

que l on mes la bar trop haut?
peut etre que l on a voulu depassé les etapes? dans la comunication.

perfectionnisme:
tu voudrais arrivé a avoir raison du premier coup?

a tu aussi, les mains qui tremble?
le coeur qui bat tres vite?
trenspiration acessive?
et un enorme fatigue?
devant autrui ou devant des personnes qui on une autorité hyerachique?


ciao @+

muet moi aussi

Bien moi je ne sais pas si je souffre de phobie sociale.Mes problemes
se situent aussi au niveau de la conversation.Quand je rencontre de
nouvelles personnes je fige et je perds ma langue.
J'arrive pas a parler, je sais pas quoi dire...J'ai perdu tous mes
amis a cause de ca, qui se demandaient pourquoi je disais rien.Je ne
sais pas si c'est parce que je suis phobique ou si c'est parce que
j'ai vraiment rien a dire. J'ai 20 ans et je me sens anormale et
immature pour mon age.C'est peut-etre pour ca que je bloque. Me
sentant inferieur a la personne qui est en face de moi je pense peut-
etre inconsciement que je n'ai rien a dire d'interressant et je me
tais? Sinon mes problemes quotidiens sont de faire de nouvelles
rencontres, de parler devant d'autres eleves, de lever la main et
poser une question au professeur, rencontrer des anciennes
connaissances dans la rue, je repousse tout au lendemain, je suis
perfectionniste,j'ai du mal a prendre des decisions et j'ai du mal a
m'exprimer (je bafouille et je cherche mes mots).
Voila

pour moi ça recommence

je du ecrire une lettre importente pour une societé et vue mon problemme a bien ressurgis, ce la fesais lontemp que j ais aps ecris.

symptome

main qui ce contracte, tenssion, enormement de mal a ecrire.
et puis cette épuisment qui me donne envie de dormir de me replié sur moi meme.
ce coup de fatigue est bizard car il est desagréable mes agréable aussi.

cela fait il parti de la hobie social ce symptome?
ciao

shu

Cher shu,
En tous les cas tu as le don de "l'élocution" par écrit, car si j'imaginais t'écouter seulement à travers tes écris, tu es une personne intéressante et j'aurais vraiment envie de discuter en face à face avec toi.
Cependant, le regard de l'autre posé sur toi semble te bloquer instantanément comme si tu t'étais programmé à penser que tu n'étais pas quelqu'un d'interessant dans une discussion.
Tu vois, je pense que le cerveau est comme un ordinateur, tu entres des données et lui répond tel un automatisme en te faisant ressentir toutes sortes d'émotions qui te bloquent face à l'autre dans le dialogue.
Je souligne plusieurs faits dans ce que tu dis. "j'ai l'impression que je suis invisible", "je suis terrosisé et hyper stressé lorsque je me trouve face à une situation de discussion", "je suis impressionné lorsque les gens parlent des heures et des heures" etc...etc.....
Tu est tellement impregné en toi de ces données et tellement persuadé inconsciemment qu'elles sont vrais que ton cerveau les a emmagasinés et répond de manière à "s'auto-défendre" pour te protéger de cette peur de l'autre et lorsque tu te trouves dans une situation d'échange, tu ne trouves plus tes mots, tu bafouilles, tu perds tes moyens, la mémoire de ta discussion etc....
Peut-être que ce qui génére ce bloquage c'est la peur du jugement de l'autre, un manque de confiance en toi, il y a eu forcément une situation qui a crée un "trauma", dans le passé qui s'est installé en toi, peut-être ne t'a ton jamais laissé la liberté petit d'exprimer tes besoins, tes opinions et l'aurait ton fait à ta place etc....
Les facteurs peuvent être inombrables... mais en dehors de tes problèmes personnels qui ont causés cette non coordination entres ton cerveau et la parole qui ne répondent pas dans l'échange, je ressens chez toi un grand potentiel et des ressources à savoir en tout cas écrire ce que tu ressens, mais tu n'as pas les outils pour débloquer ce "méli-mélo", qui t'empêche de t'exprimer verbalement en toute liberté avec les autres.
Tu parles de psychothérapie cognitive et comportementale aussi vais je dire que je pense que tu as tout à fait raison, elle donne de bons résultats surtout dans ce type de dysfonctionnement, ou bien la PNL en session individuelle avec un psychothérapeute spécialisé qui touche justement sur les problèmes liés à des automatismes du fonctionnement du cerveau. C'est un peu comme si tu devais réapprendre à te "programmer" en comprenant ce qui t'a ammené à devenir ce que tu es aujourd'hui.
Tu peux y arriver, j'en suis certaine...
Je te souhaite bon courage.

ces pareilles

on me prend pour un idio vue que je n est pas conversation.
je me demande si, je suis avec meuf si elle va resté tres lontemp avec moi vue, que je ne communique tres rarment mes émotion.
j ais plusieur problemme:
la depression, la phobie social, la dyslexie,dysphasie, ma petit taille.

ciao

Que de mots!

Shu Tu as de la difficulté à parler,mais surtout pas à écrire!Je t'envie!Moi,tu sais,je parle très peu parce que,souvent,je n'ai carrément rien à dire,de même à écrire.Sinon,je bafouille et ça me décourage.Je cherche mes mots et c'est très frustrant.Vraiment,je me demande parfois si je suis en train de perdre la raison.

vas y galium

salut galium,quand tu as areter c'etais peut etre le moment.aller voir un psy c'est bon,ca peus qu'aider c'est souvent le seul confesseur,a qui ont peus s'adresser.j'ai essayer pendant 10 ans de m'en sortir seul,j'ai essayer l'alcool,la drogue....mais c'est pas la solution.la meilleure chose a faire c'est de s'accepter,et pour ca un psy est incontournable.la psy que tu voyais n'etais surement pas la bonne.le nouveau sera surement celui la.prends soin de toi ainsi qu'au personne qui liront ce message.voila a+

a louis

on ce ressemble louis.
moi aussi j ais mis lontemp avant d allé voir un psy.
10 ans comme toi, mes ces un autre chemin que le tien.
moi j ais ete pas obligé mes vue ma situation je ne pouvais que y allé voir un psychiatre et ces une horreure.
moi aussi je vie de la meme penssé que toi, ces pour les fous.
suis fou?
ça n existe pas un fou.
je dois y retourné voir le psyyyyyyychiatre mes j ais du mal a me dessidé.
j ais deja fait une psychoterapie que j ais arrete comme un imbecile mes plus que elle me connaissais la psychologue plus que je tremblais.
j ais arrete et j aurais du l écouté, revenir comme elle me l avais dit, mes j avais pris ma descition.
et je dirais aussi que ce rendre dans ce jor d endroit ces comme etre devant un mur énorme.

trop tard

j'ai mis longtemp,a me decider a y aller,je croyais que mon malaise allait partir comme un mauvais rhume.j'ai mis 10 ans avant de parler de mon mal etre a quelqu'un cette personne c'etais mon psy.je croyais au depart que les gens qui consulter des psy etait des fous..oui aujourd'hui je vois un psy mais c'est pas gagner,mais je le consulte toujours dans l'espoir de passer un cap.tu as de la chance tu as des amis ce n'est pas mon cas et etre soutenu par son entourage c'est bon..moi aussi je ressens c'est phenomene d'etouffement lorsque je suis entourer,les gens me prennent pour un idiot,et se rendent compte de mon mal etre,et l'ambiance devient lourde,et ca me met encore plus mal a l'aise.....pffff

à Louis

Tu as déja fais un grand pas en avant en allant consulter un psy. Pour ma part j'ai longuement hésité avant de me décider à franchir sa porte. Je sais que j'attends une thérapie avec impatience, le psy est un pro tenu par le secret donc pas de problème pour moi de tout lui déballer, d'ordinaire je ne supporte pas de me pleindre pour ne pas laisser transparaître le malaise, pour moi le plus dur est de pouvoir expliquer convenablement car dans les prises de paroles en public ou juste en face à face j'ai les idées confuses, je voudrais tout sortir d'un coup et mon cerveau bouillonne alors je cherche mes mots, ça devient confus et souvent je ne dis rien ; seules quelques rares personnes ont eu droit à un déballage en règle parce que ce sont des personnes que j'aime beaucoup et qui ne comprenaient pas ce qui m'arrivait, pour garder leur amitié, je me suis senti obligé de leur avouer. Maintenant qu'elles me connaissent mieux, je suis à la fois content qu'elles aient comprises et en même temps dégoûté de leur avoir livré ce que je ressens comme des défauts.
La pilule miracle n'existe pas pour s'en sortir et si je peux me passer de médicaments en tous genres, je serais fier d'avoir franchi le cap sans leur aide. Je suis peut être un beau parleur car je ne sais pas vraiment ce qui m'attendra quand je serais confronté à une thérapie mais j'ai tellement envie d'être moi-même, qu'actuellement, je me sens près à affronter mes peurs, quitte à ce qu'il y ai des échecs au début, ça, je crois que c'est inévitable : surtout ne pas renoncer dans la voie de la guérison car le malaise s'amplifiera. Je souhaite sincèrement tenir tous ces engagements, et à toi de réussir ta thérapie.

A. est une très bonne amie à moi

et quelqu'un sur qui je peux compter, elle connaissait déja un peu mon problème, je lui suis très reconnaissant de m'avoir écrit ce petit remontant.

je suis dans la vente

et ça n as rien changé pour moi.
alor ces tres bien tes conseilles, mes pour quelle qu un qui a seulement besoin, d un petit coup de pouce.

il a dit qu il ne savais plus quoi dire.

moi j ais un problemme, aussi mes voila ces tous.

ciao

reaction

Dans l'espoir de t'aider, de te rassurer et surtout de t'encourager... Avoir des autres, craindre et redouter leur(s) reaction(s) c'est, selon moi, avoir peur de soit meme.
J'ai moi meme connu cette situation. C'est se nier.
Un conseil ? Place toi devant un miroir, regarde toi bien en face. Affronte toi. Observe. Oublie un instant que cette image est la tienne. Et pourquoi ? Pourquoi pas toi ? Hum ? Qu'as tu de moins que les autres ? Franchement ? Rien. Et oui, rien. Si ce n'est que tu manques de confiance en toi.
Cherche d'ou vient ce manque de confiance.
Si tu pense que cela vient du fait que tes parents ne t'ont jamais encourager et bien prend du recul et tu verras certainempent que, eux meme, manquent de confiance en eux. C'est fait. Pas de retour en arriere de possible. Tu ne peux donc compter que sur toi meme. Tu vas le faire et y arriver.
Ne doute pas de toi et, surtout, ne laisse JAMAIS PLUS personne te laisser douter de toi.
"Il n'y a que les gens culottes qui reussissent dans la vie". Et bien, toi aussi, soit audacieux ! C'est difficile, force toi. Une fois, deux fois... ce sera de plus en plus facile.
Par experience je te recommande un job dans la vente. Meme le dernier des timides finit par prendre de l'assurance.
Ose.
Lance toi.
Et a chaque moment de doute, hop ! dans la salle de bain, face au miroir !!!
Surtout ne t'isole pas. Fait des choses avec ceux que tu aimes, c'est le meilleur moyen d'avoir des choses a raconter. Ne sois plus impressionne par ceux qui parlent mais qui, au fond, ne disent rien.
Quant au psy, et bien c'est comme toutes rencontres, ca ne fonctionne pas toujours avec tout le monde. N'hesite pas a en changer. C'est tres dure d'en trouver un bon, un qui te convienne.
Une derniere chose : passe une tres bonne soiree vendredi soir ;_.)

Claire.

Bonjour, j'ai 15 ans et je n'arrive pas à communiquer avec certaine personnes de mon entourage, je suis mal à l'aise avec eux et j'essaye me faire invisible au maximum. Je déteste aller chez eux car je sais très bien que je n'intéresse personne et que je sois là ou pas ils ne feront pas la différence. Je sais que je manque de confiance moi, je me trouve grosse, moche, mes parents me disent que je suis anti-sociale alors que je le suis juste avec certaine de ces personnes.. mais je le fais pas exprès, je n'arrive pas à parler avec eux alors qu'avec mes amis ça va. Je suis très timide aussi, je ne vais jamais vers les autres.

moi aussi

salut "shu"je viens de lire se que tu as ecrit
et je suis estomacer,parce que ce que tu as ecrit j'aurais pu ecrire la meme chose...sauf que je n'aurais pas reussi a y mettre la forme....en tout cas je peus te dire que pour une personne qui ne se considere pas tres intelligente....tu as vraiment la maniere d'expliquer ta situation.moi je n'aurais pas reussi a le faire d'une maniere aussi construie.je souffre moi aussi de phobie sociale mais j'ais beaucoup plus de mal pour en parler.en fait je suis tellement bloquer que meme mes neurones le sont aussi....ca fait 10 ans moi aussi que je souffre,et je vois moi aussi un psy depuis 1 ans....pour le moment pas de resultat.je vais bientot essayer une therapie de groupe,mais rien que l'idee me fait peur,parler de ma situation devant des gens,qui me regardent...ca va etre dur,je vais regarder le plafond..moi aussi et c'est marrant j'ai du mal a me confier,a me mettre a nu.depuis 10 je suis seul et le paradox c'est que j'en veus a la terre entiere de m'ignorer,est quand on m'invite je dis oui est j'y vais jamais....moi je trouve que la vie est vraiment compliquer,et j'espere qu'un jour je passerais le cap........a+

je n'arrive pas à parler...

Bonjours j'ai 13 ans et à l'école je n'arrive pas à parler aux gens que je ne connais pas pourtant j'ai une bande amie avec qui je rigole bien, ils disent même que je suis fofolle et que je parle beaucoup pourtant avec d'autres personnes je n'arrive pas, et cela m'énerve car j'aimerais reussir à leur parler, mais je ne sais pas de quoi comment, alors que mes autres amies y arrivent, pour elles le courent passe très bien avec les autres, mais avec moi il y a blocage. Alors si vous avez des conseils merci de bien me répondre.
Merci beaucoup !! :)

news

ello anonyme je suis dans la même êta mai je me suis fait une raison au lieu de tjr chercher le prk du comment fonce va voir c peu être elles qui te paleron plus que autre chose il suffit de rien pour partir en éclat de rire ou an discutions intéressante tkt pas vazi zène ce nest pas un examen encore moin un RDV pour du taff ou autre de la sort ce n'est que des être humain comme toi et moi qui sont doté de bras de jambe d'un cerveau breff tout ce qui te faut pour parler tranquille et il sont pas obliger de te plaire si sa ne passe pas la vie est belle kiiisss