Comment lui en vouloir (a elle) pour ses SPM...

Je ne sais pas pour vous les filles mais ma copine a des spm de pire en pire, de temps a autre.

Si vous avez lu mes deniers messages, vous comprendrez que mon couple n'est pas tres fort. Et les pires chicane se passe dans la semaine d'SPM.

Je sais tres bien pourquoi elle pogne les nefs en ce temps la et comment lui en vouloir sincerement quand on sait que c hormonale ? Je suis du genre qui oubli facilement et qui pardonne grace a une reflexion sur les causes d'une dispute. Donc, exemple l'Autre jour:

J'oubli ma débarbouillette sur le bord du comptoir, mouillé. 10 min plutard, je passe le ballai et je mets le porte-poussiere sur la table a manqué (oui c pas la bonne place javoue). Et la, elle part:
1-Je suis pas responsable.
2-Je suis brusque, je ne pense pas a mes actions.. etc

Je lui explique que c juste des gugusse sans importance et elle se met a pleurer en me disant que tout est en lien et que ce nest qu'une autre preuve que le couple va mal...

J'étais évidement frustré de sa réaction mais a la fois, je trouvais cela humoristique car je la savais dans son spm.

Ce que je dis c'est que ces hausses de tensions peuvent abimé un couple malgré des tensions présente evidente...

Ouff la vie!

''...soigner??''

Bonjour toi, J'ai 49 ans et j'ai souffert des S.P.M. toute ma vie. Mon couple( 3 enfants) n'a pas résisté.Pourtant, j'aimais mon mari mais je ne me suis jamais sentie aimée de lui car il se moquait de moi dans mes spm. J'étais franchement en détresse. J'ai cherché des solutions mais toujours toute seule, sans réel soutien de sa part. Aujourd'hui, je suis ménopausée et encore seule avec mes rages d'hormones.Mon nouveau conjoint ne semble pas pouvoir m'aider. Il se dissocie de moi et fait l'indifférent.
. Mais que faire de ces maudites hormones qui nous gâchent la vie? J'ai essayé bien des choses mais je crois sincèrement que les hommes peuvent nous aider beaucoup s'ils arrivent à ramasser leur débarbouillette et à ne pas laisser le porte-poussière sur la table, exemple. On dirait franchement que vous mettez le paquet des fois pour envenimer l'affaire. Je comprends ta blonde, essaie donc de la comprendre et de trouver avec elle des solutions. Suivez une thérapie s,il le faut mais ne laissez pas la relation s'envenimer car vous allez droit vers la faillite du couple.
Les femmes ont grand besoin de parler de ce qu'elles ressentent, de leurs émotions. Et souvent, pour celles qui sont affligées plus que d'autres part le spm.Ça n'est plus une question d'amour, mais de respect, d'empathie. Fais quelque chose pour la blonde, à chaque mois, elle vit une détresse qu'elle-même elle ne comprend pas et que par le fait même elle n'accepte pas. Maudites hormones!
Moi, mon couple est encore en péril et j'arrive pas à faire comprendre à mon conjoint que j'ai besoin de lui. Il est très impatient et me dit des chosestrès violente parfois. Je suis doublement malheureuse. Dois-je envisager de vivre seule?
Pourtant, je connais des hommes très gentils avec leurs épouses dans ces périodes-là. Ils font plus attention, ils en parlent, se rendent complices du mauvais moment à passer.Ils l'aident leur femmes, ils la soignent,la choient, y font attention. Ces femmes sont plus sereines, plus calmes.
Ce sont des amies à moi, je les envie d'avoir trouvé un compagnon qui les soutiennent dans leur fatale et inexorable spm.
J'en veux un peu à la vie de nous affubler d'une telle plaie. Les relations de couple me paraissent déjà assez complexes, pouquoi les spm et la ménopause? Tout pour les femmmes!
Et quand on nous laisse tomber pour une autre , c'est la chute, le puits sans fond.
Quelle vie!
Alors, Pierre, que décides-tu?
Ménolaine

...soigner??

Tu dis :" Elles ne veulent donc pas se soigner"

Dans certain cas c'est une maladie ca okay (les super spm) mais pour le reste... c la biologie de leur corps. Y'a rien a soigner!

.. Comprendre et essayer de se controller d'avantage oui. Soigner? Soigner quoi!

SPM

Le SPM!!!!! Les femmes semnlent incapable d'en prendre conscience et d'y mettre de l'importance. Faudrait endurer...

SPM

Le plus difficile c'est que les femmes (même après une semaine) ne semblent pas réaliser que leurs émotions sont amplifié par le spm. Elles ne veulent donc pas se soigner. C'est ce qui est dommage et presque impardonnable pour moi.