Identifier ses tendances à exprimer, à agir et à inhiber


Le troisième questionnaire de la série sur le stress: Identifier ses tendances à exprimer, à agir et à inhiber. Ce questionnaire aide à observer ses réponses au stress et suggère des alternatives aux réponses qui entretiennent ou amplifient le stress. 

Merci aux auteurs, Jacques Lafleur, psychologue et Robert Béliveau, m.d. pour l'autorisation de reproduire ce questionnaire. Tiré du livre: Les quatre clés de l'équilibre, Les Éditions Logiques, 1994. 

INSTRUCTIONS    Dans le questionnaire qui suit, on retrouve une liste de réponses, regroupées deux à deux. On répond en répartissant un total de dix points entre les deux énoncés de chaque numéro, pour indiquer la fréquence à laquelle on utilise l'une ou l'autre des réponses qu'il décrit. Exemple. Si on a plus tendance à jouer à l'autruche qu'à regarder la vie en face, on répond ainsi au couple de questions suivant: A 7 fois sur 10, j'ai tendance à jouer à l'autruche B 3 fois sur 10, je regarde la vie en face (ou 8 et 2, 6 et 4, etc. de façon à ce que le total donne 10) Attention! Il ne s'agit pas ici de répondre ce qui est idéal et vertueux; il s'agit d'être honnête pour apprendre à mieux se connaître. Pour bien comprendre le choix qu'on a, il faut lire les deux énoncés de chaque numéro avant de commencer à répartir les points.

1a:  fois sur 10, j'ai tendance à m'apitoyer sur mon sort. 
1b:  fois sur dix, j'ai tendance à agir pour améliorer mon sort. 
2a:  fois sur 10, je finis par me faire avoir, même si l'enjeu m'apparaît important pour mon bien-être. 
2b:  fois sur 10, je sais tenir mon bout quand l'enjeu m'apparaît important pour mon bien-être.
3a:  fois sur 10, je règle mes frustrations avec les autres.. 
3b:  fois sur 10, je ne parle pas de mes frustrations et je garde de la rancune.
4a:  fois sur 10, je garde mes opinions pour moi.. 
4b:  fois sur 10, j'exprime ouvertement mes opinions.
5a:  fois sur 10, quand j'ai des problèmes avec une personne, c'est à elle que j'en parle.. 
5b:  fois sur 10, quand j'ai des problèmes avec une personne, je me plains à d'autres.
6a:  fois sur 10, quand ça ne fait pas mon affaire, j'exprime ma déception et je négocie pour améliorer la situation.. 
6b:  fois sur 10, quand ça ne fait pas mon affaire, je me ferme et je boude.
7a:  fois sur 10, je cède pour ne pas faire de chicane, je "laisse faire".. 
7b:  fois sur 10, j'interviens activement pour m'assurer que les mêmes difficultés ne reviendront pas constamment.
8a:  fois sur 10, j'endure longtemps, je fais une colère, je me sens coupable et ça recommence: j'endure longtemps, etc. 
8b:  fois sur 10, je prends rapidement la responsabilité de chercher des solutions durables à ce qui me dérange.
9a:  fois sur 10, quand j'ai des problèmes, je cherche plus une solution valable à long terme qu'un soulagement à court terme. 
9b:  fois sur 10, quand j'ai des problèmes, je me soulage avec de l'alcool, des drogues, des médicaments pour les nerfs, des cigarettes, des sucreries, etc..
10a:  fois sur 10, quand j'ai des difficultés, je m'y attaque dans de brefs délais. 
10b:  fois sur 10, quand j'ai des difficultés, je tarde à agir en espérant que ça va finir par passer.
11a:  fois sur 10, je règle les choses de la vie courante au fur et à mesure. 
11b:  fois sur 10, j'accumule, je remets à demain ou à plus tard les choses de la vie courante.
12a:  fois sur 10, je trouve une bonne raison pour renoncer à satisfaire mes désirs. 
12b:  fois sur 10, je travaille concrètement à la réalisation de mes désirs. 
13a:  fois sur 10, je m'affirme. 
13b:  fois sur 10, je m'efface.
14a:  fois sur 10, je me passe volontiers des gens avec qui je m'entends mal ou qui me font du mal. 
14b:  fois sur 10, je ferais presque n'importe quoi pour être aimée.
15a:  fois sur 10, je peux tout faire pour éviter de faire de la peine aux autres. 
15b:  fois sur 10, je communique clairement ce qui me dérange, même si ça peut faire de la peine.
16a:  fois sur 10, quand je parle de ce qui ne va pas, c'est surtout pour exprimer ce que je ressens.
16b:  fois sur 10, quand je parle de ce qui ne va pas, c'est surtout pour me plaindre.
17a:  fois sur 10, s'il y a occasion de conflit, j'essaie de l'éviter à tout prix. 
17b:  fois sur 10, s'il y a occasion de conflit, je cherche activement des solutions.
18a:  fois sur 10, quand j'ai de la peine, je ne pleure pas. 
18b:  fois sur 10, quand j'ai de la peine, je pleure si j'en ressens le besoin.
19a:  fois sur 10, j'exprime ma colère, les autres savent que je suis blessé(e), frustré(e). 
19b:  fois sur 10, je retiens ma colère, les autres ne savent pas que je suis blessé(e), frustré(e).
20a:  fois sur 10, devant un problème, je cherche d'abord à qui la faute. 
20b:    fois sur 10, devant un problème, je cherche d'abord une solution.

INHIBITION  %   EXPRESSION-ACTION  % 

C'est notre pourcentage inhibition C'est notre pourcentage expression - action
 
Un "pourcentage action-expression" de 80% et plus est bon signe.

Nos réponses à ce questionnaire donnent une idée de nos tendances à inhiber ou à exprimer et à agir. On sait que plus notre total action-expression est élevé, plus on répond de façon saine à nos occasions de stress. Un "pourcentage action-expression" de 60% et moins indique qu'on a du travail à faire si on veut vivre en équilibre.

  On peut maintenant observer quelles sont ces x fois sur 10 où on inhibe plutôt que d'exprimer ou d'aigr. En reprenant chacun des numéros, on peut reprendre nos réponses et chercher quels sont les contextes dans lesquels on inhibe, ceux où on se permet d'exprimer et d'agir. Qu'est-ce qui nous rend l'expression plus difficile, plus facile ? Qu'est-ce qui nous aide à agir avec compétence, qu'est-ce qui nous en empêche? Que peut-on apprendre sur nous-même ? Qu'a-ton besoin d'apprendre pour changer ?


  D'autres questionnaires sous peu.