La dyscalculie aussi fréquente que la dyslexie

La dyscalculie, un trouble de l'apprentissage du calcul, affecte jusqu'à 6% des enfants, selon un chercheur en neuroscience. Elle serait ainsi plus fréquente que la dyslexie, un trouble d'apprentissage de la lecture et de l'écriture qui affecterait 2.5% à 4.3% des enfants.

Le professeur Brian Butterworth de l'Université College London, qui a mené l'étude, croit que ce trouble ne reçoit pas suffisamment d'attention de la part des professeurs et des autorités en éducation. Les enfants qui en souffrent ont besoin d'enseignement spécial tout comme ceux qui souffrent de dyslexie, a-t-il affirmé au Cheltenham Science Festival.
La dyscalculie peut être très nuisible pour les gens affectés. Les mathématiques et les calculs sont essentiels dans la vie de tous les jours et une faible numératie peut être un handicap au travail, dit-il.

Le chercheur a mené cette étude avec 1500 enfants à Cuba, où le trouble est beaucoup plus reconnu, et a constaté qu'entre 3% et 6% d'entre eux présentaient des signes de dyscalculie.

Il a développé un système d'évaluation pour identifier les difficulté à la base du trouble et croit qu'un dépistage devrait être réalisé tôt afin que les enfants puissent bénéficier d'interventions précoces.

Voyez également:


Psychomédia avec sources: The Telegraph
Tous droits réservés