A la une

Si vous essayez de perdre du poids, sauter un dessert peut sembler un accomplissement énorme et vous amener à penser que vous êtes bien sur la bonne voie pour atteindre votre objectif. Cette évaluation risque toutefois d'être biaisée, selon une étude publiée dans le Journal of Consumer Research (JCR).

Margaret C. Campbell et Caleb Warren des universités du Colorado et Texas A&M ont mené sept expériences qui montre un biais cognitif dans l'évaluation des progrès vers un but.

"Si seulement les patients savaient à quel point les soins médicaux peuvent faire du tort", écrivent Austin Frakt, économiste de la santé, et Aaron E. Carroll, professeur de pédiatrie à l'Université d'Indiana, en titre d'un article dans le New York Times. Si nous en savions plus, opterions-nous pour différents types de soins de santé?, demandent-ils.

Une nouvelle analyse publiée dans le JAMA Internal Medicine suggère que "nos attentes ne sont souvent pas compatibles avec les faits", rapportent-ils.

Une étude, publiée dans la revue Autism Research, est la première à montrer un lien entre le bisphénol A (BPA) et l'autisme chez des enfants. L'étude montre que le BPA n'est pas bien métabolisé chez les enfants atteints d'autisme.

"Depuis de nombreuses années, le BPA est soupçonné d'être impliqué dans l'autisme, mais il n'y avait aucune preuve directe", explique T. Peter Stein de l'Université Rowan. L'équipe de recherche a montré que "chez certains enfants atteints d'autisme, le métabolisme du BPA est différent de celui des enfants en bonne santé", dit-il.

Les biais cognitifs (aussi appelés biais psychologiques) sont des formes de pensée qui dévient de la pensée logique ou rationnelle et qui ont tendance à être systématiquement utilisés dans diverses situations.

Ils constituent des façons rapides et intuitives de porter des jugements ou de prendre des décisions qui sont moins laborieuses qu'un raisonnement analytique qui tiendrait compte de toutes les informations pertinentes. Ces jugements rapides sont souvent utiles mais sont aussi à la base de jugements erronés typiques.

Une seule personne sur 100 prenant des médicaments anticholestérol de la classe des statines (liste) en tire un bénéfice, selon une étude publiée dans la revue Expert Review of Clinical Pharmacology.

Ces médicaments, prescrits pour abaisser les niveaux de cholestérol LDL, dit mauvais cholestérol, afin de prévenir les crises cardiaques, "ne sont pas aussi efficaces ni aussi sûrs que nous avons été amenés à le croire", disent David M. Diamond de l'Université de South Florida et Uffe Ravnskov, chercheur indépendant.

Le cycle quotidien de veille-sommeil est régi par une horloge interne de 24 heures, l’horloge circadienne. Mais aussi, par des rythmes plus courts dits rythmes ultradiens. Une étude québécoise, publiée dans la revue en ligne eLIFE, montre qu'un cycle ultradien d'environ 4 heures est régulé par le neurotransmetteur dopamine.

Ce rythme de 4 heures pourrait notamment expliquer pourquoi nous mangeons trois repas par jour à intervalle régulier.

Les biais cognitifs (aussi appelés biais psychologiques) sont des formes de pensée qui dévient de la pensée logique ou rationnelle et qui ont tendance à être systématiquement utilisés dans diverses situations.

Le concept a été introduit au début des années 1970 par les psychologues Daniel Kahneman (prix Nobel en économie en 2002) et Amos Tversky pour expliquer certaines tendances vers des décisions irrationnelles dans le domaine économique. Depuis, une multitude de biais intervenant dans plusieurs domaines ont été identifiés par la recherche en psychologie cognitive et sociale.

Syndiquer le contenu