Les médicaments psychostimulants, tels que la Ritaline (méthylphénidate) ou l'Adderall (à base d'amphétamines) et plusieurs d'autres, sont de plus en plus utilisés dans des contextes académiques et professionnels afin d'améliorer les performances intellectuelles.

Une étude, publiée dans le Journal of Cognitive Neuroscience, a vérifié les effets de ces médicaments de l'intelligence ("smart drugs") sur des fonctions cognitives importantes pour les performances académiques et professionnelles chez des personnes normales (sans troubles cognitifs).

Contrairement au mythe entretenu par l'industrie, l'exercice ne peut compenser les effets néfastes de la malbouffe, en particulier celle riche en sucre et autres glucides, disent des chercheurs dans un éditorial du British Journal of Sports Medicine.

Les niveaux d'activité physique dans les pays occidentaux sont restés stables au cours des trois dernières décennies, alors que les taux d'obésité ont explosé. Cette observation n'est qu'un signe parmi d'autres que les calories, et non pas le manque d'exercice, sont à l'origine de la crise de l'obésité, soutiennent Aseem Malhotra, cardiologue au Frimley Park Hospital (Royaume-Uni) et directeur scientifique de l'organisme Action on Sugar, et ses collègues.

Il n'y a pas de lien entre le triple vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (vaccin ROR), et le risque de trouble du spectre de l'autisme, confirme une nouvelle grande étude publiée dans le Journal of the American Medical Association (JAMA).

Plusieurs parents croient qu'il existe possiblement un lien entre ce vaccin et l'autisme. Surtout lorsqu'un aîné dans la famille est déjà atteint du trouble, certains parents, sachant que leur enfant est déjà à plus grand risque génétique, croient préférable d'éviter le vaccin, soulignent les auteurs.

La réglementation sur l'homéopathie pourrait être renforcée aux États-Unis. La Food and Drug Administration (FDA) a conclu mardi deux jours d'auditions publiques à ce sujet.

Aux États-Unis, comme ailleurs, les produits homéopathiques n'ont pas besoin de l'approbation des autorités de santé pour être mis sur le marché contrairement aux médicaments. Ni l'innocuité, ni efficacité de ces produits ne sont contrôlés avant qu'ils se retrouvent sur les tablettes des pharmacies.

La thérapie cognitive basée sur la méditation de pleine conscience est aussi efficace que les antidépresseurs pour prévenir les rechutes de dépression, selon une étude publiée dans la revue médicale The Lancet.

La dépression a tendance à être récurrente, indique Willem Kuyken, professeur de psychologie clinique à l'Université d'Oxford (Royaume-Uni). Sans traitement de maintien, jusqu'à 4 personnes sur 5 font une rechute.

Le paracétamol ou acétaminophène, l'ingrédient actif des Doliprane, Efferalgan, Actifed, Tylenol…, pourrait non seulement réduire la douleur mais aussi atténuer les émotions, qu'elles soient positives ou négatives, selon une étude publiée dans la revue .

Geoffrey R. O. Durso de l'Ohio State University et ses collègues ont mené cette étude avec 85 personnes qui ont pris 1,000 milligrammes d'acétaminophène (Tylénol) ou un placebo. Après 1 heure, les chercheurs leur présentaient une sélection de 40 images dont les contenus allaient de très plaisants, à neutres, à très déplaisants.

Les mouvements excessifs caractéristiques des enfants atteints du trouble déficit de l'attention et/ou hyperactivité (TDAH) sont essentiels pour la concentration lors de tâches complexes, selon une étude publiée dans le Journal of Abnormal Child Psychology.

"Les interventions visent typiquement à réduire l'hyperactivité alors que c'est exactement le contraire qu'il faudrait faire pour la majorité des enfants atteints de TDAH", souligne Mark D. Rapport de l'University of Central Florida, coauteur.

Syndiquer le contenu