L'épanouissement, ou la vie florissante, est un sujet important dans le courant de la psychologie positive.

Différents modèles de ce concept, plus large que ceux de bonheur ou de bien-être, ont été proposés.

Selon le psychologue américain Tyler J. VanderWeele (2017), l'épanouissement peut être conceptualisé comme étant un état dans lequel tous les domaines importants de la vie d'une personne vont bien.

Il propose que, indépendamment des particularités des différentes conceptualisations que l'on peut en faire, l'épanouissement requière, au minimum, de faire ou d'être bien dans les cinq grands domaines suivants de la vie qui sont généralement considérés comme constituant des fins en soi et sont presque universellement souhaités :

  1. bonheur et satisfaction dans la vie ;
  2. santé, tant mentale que physique ;
  3. sens et buts ;
  4. forces de caractère et vertus ;
  5. relations sociales proches.

Toutefois, fait valoir le chercheur, si nous considérons l'épanouissement non seulement comme un état momentané, mais aussi comme un état qui se maintient dans le temps, les ressources, financières et autres, doivent être suffisamment stables pour que ce qui va bien dans ces cinq domaines puisse se poursuivre pendant un certain temps à l'avenir.

L'inclusion d'un 6e domaine, celui de la stabilité financière et matérielle, qui n'est généralement pas considéré comme une fin en soi, définit ainsi l'« épanouissement sécure ».

Le chercheur ne prétend pas que son modèle décrit exhaustivement l'épanouissement dans toutes ses formes et dans tous les contextes, mais qu'il en représente des conditions minimales.

Pour plus d'informations, voyez les liens plus bas.

(1) VanderWeele, Tyler J. (2017). On the promotion of human flourishing. Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS).

Psychomédia
Tous droits réservés.