Tableau abstrait d'artiste ou d'enfant, feriez-vous la différence?

Distingueriez-vous un tableau abstrait d'artiste d'un tableau d'enfant? Des étudiants en psychologie et en art ont passé le test.

S'appuyant sur un type de commentaires fréquent concernant l'art abstrait, tels que "mon enfant (ou un singe, un éléphant) pourrait le faire", des chercheurs du Boston College ont vérifié si des étudiants non initiés et des étudiants en art pouvaient distinguer entre des tableaux impressionnistes abstraits réalisés par des artistes reconnus et des tableaux superficiellement similaires réalisés par des jeunes enfants et des animaux. Cette étude est publiée dans la revue Psychological Science.

Angelina Hawley-Dolan et Ellen Winner ont mené cette étude avec 72 étudiants de niveau universitaire en art ou en psychologie.

Il se faisaient présenter, sur un écran d'ordinateur, 30 tableaux de peintres expressionnistes abstraits (notamment Mark Rothko et Cy Twombly), qui étaient pairés avec tableau réalisépar un enfant, un singe, un gorille ou un éléphant, sélectionnés sur la base de similarités en termes de couleurs et de morphologie. Ils étaient étiquetés ("artiste" ou "enfant"), non étiquetés ou incorrectement étiquetés. Les participants devaient indiquer lequel ils préféraient et lequel ils croyaient être une meilleure œuvre d'art.

Quand il n'y avait pas d'étiquettes, les étudiants en psychologie préféraient l'œuvre professionnelle 56 % du temps et les étudiants en art 62 % du temps. Mais pour ce qui est d'évaluer quelle œuvre était de meilleure qualité, les deux groupes se rapprochaient davantage, choisissant celle de l'artiste respectivement 66 % et 68 % du temps.

Quand les étiquettes étaient incorrectes, les étudiants en psychologie et en art tendaient à préférer l'œuvre de l'artiste. Et, c'était davantage le cas de ceux en art (62,5% pour l'ensemble des 2 groupes).

Quand les œuvres étaient correctement étiquetées, les étudiants non initiés à l'art préféraient celle de l'artiste dans 57,75 % des cas, mais identifiaient dans 79,25 % des cas celle de l'artiste comme étant de meilleure qualité.

Dans le domaine esthétique, commentent les chercheuses, les gens peuvent reconnaître qu'un travail est bon mais ne pas l'aimer. L'analyse des justifications révèlent que quand les participants préféraient le travail professionnel et le jugeaient meilleur, c'était parce qu'ils voyaient plus d'intention, de planification et d'habiletés.

"Ces résultats montrent que nous voyons l'esprit derrière l'art", commentent les auteures. "Nous voyons plus que nous ne le pensons quand nous regardons l'art abstrait", disent-elles. "Le monde de l'art abstrait est plus accessible que les gens réalisent", ajoutent-elles.

Illustrations :
(1) "Laburnum" (1954) de Hans Hofmann était un des tableaux utilisé dans cette étude. Courtoisie Boston College
(2) Oeuvre d'un enfant de 4 ans, Jack Pezanosky, qui a été pairée avec un tableau de Hans Hofmann
Pour d'autres œuvres, voir Mark Rothko et Cy Twombly

Psychomédia avec sources: Artinfo, Miller McCune, New York Times
Tous droits réservés