Autisme: l'oxygène hyperbare pourrait être efficace selon une étude

Plusieurs rapports anecdotiques ont suggéré que la thérapie à l'oxygène hyperbare, dans laquelle les enfants sont placés dans une chambre pressurisée avec des niveaux plus élevés que la normale d'oxygène, pouvait améliorer le comportement des enfants autistes.

Dr. Daniel A. Rossignol et ses collègues (1) ont mené la première étude contrôlée sur cette thérapie. Bien que réalisée avec peu de participants, ils ont constaté des effets bénéfiques. Leurs résultats sont publiés dans la revue BMC Pediatrics.
Ils ont réalisé cette étude avec 62 enfants, âgés de 2 à 7 ans, dans 8 centres américains. La moitié des enfants recevait 40 séances de 1 heure de traitement qui consistait à être placé dans une chambre contenant 24% d'oxygène à une pression de 1.3 atm. Le groupe de comparaison recevait 40 heures de traitement dans une chambre contenant 21% d'oxygène à une pression de 1.03 atm.

Les enfants recevant le traitement présentaient des améliorations dans le fonctionnement global, la réceptivité au langage, l'interaction sociale, les contact visuel et la conscience sensorielle, selon les chercheurs. 80% des enfants ayant reçu le traitement auraient eu des améliorations comparativement à 38% du groupe de comparaison. Les résultats étaient plus prononcés pour les enfants plus âgés que 5 ans et ceux dont l'autisme était de sévérité moyenne. La recherche n'indique pas la durée de ces effets bénéfiques.

Ce traitement ne guérit pas la maladie, précisent les chercheurs, mais il peut améliorer les symptômes. Des effets secondaires sont une douleur au tympan et une claustrophobie.

Une hypothèse est que l'oxygène aide à réduire l'inflammation et améliore l'apport d'oxygène dans les tissus du cerveau.

Ayant été réalisée avec un petit nombre de participants, les résultats de cette étude doivent être confirmés par des recherches futures.

Les critiques mentionnent que Rossignol est l'un des plus importants promoteurs de la thérapie par oxygénation hyperbarique. L'étude était financée par les manufacturiers d'appareils de thérapie.

Certains experts estiment que jusqu'à 10% des enfants autistes recevraient ce traitement aux États-Unis, selon le Los Angeles Times.

(1) Du International Child Development Resource Center in Melbourne, Floride.

Psychomédia avec sources:
Los Angeles Times
BBC


Voyez également:

Autisme: la hausse du nombre de cas aurait des causes environnementales
DOSSIER: Autisme et troubles du spectre autistique