Tatouages: les regrets sont fréquents

Alors que les tatouages ont connu un essor de popularité ces dernières années, plusieurs regrettent et les demandes d'effacement connaissent également un essor.

Aux États-Unis, près du quart des hommes et des femmes entre 18 et 50 ans portent au moins un tatouage selon une enquête de l'Université Northwestern publiée dans le Journal of the American Academy of Dermatology en 2006.

Dr. Anne E. Laumann de l'École de médecine Feinberg et Dr. Amy Derick de l'Université de Chicago ont interrogé 500 personnes choisies au hasard à travers les États-Unis en 2004. Selon les résultats, 36% des 18 à 29 ans, 24% des 30 à 40 ans et 15% des 40 à 50 ans portaient un tatouage.
Parmi eux, 17% regrettaient et songeaient au détatouage (près d'une personne sur 5). Parmi les 16% ayant obtenu leur premier tatouage avant l'âge de 18 ans, ils étaient plus nombreux à regretter.

Jusqu'à 3/4 des moins de 18 ans obtenant un tatouage ne demandent pas la permission à leurs parents ou ne les informent pas.

Les tatouages sont enlevés au moyen de rayons laser qui passent à travers la peau, frappent les pigments de couleur et les brisent en morceaux. Ces derniers sont évacués par le système lymphatique. Plusieurs sessions sont nécessaires afin de protéger la peau. Chaque traitement pâlit graduellement le tatouage. Il y a un certain risque de cicatrice ou de changement de coloration de la peau.

Le processus de détatouage est douloureux, très coûteux et long. Pour les gens qui ont des grands tatouages, une anesthésie locale est possible.

Psychomédia avec sources:
Northwestern University News
New York Times

Voyez également:

DOSSIER : Beauté et image corporelle

Pour vous exprimer sur ce sujet, visitez notre FORUM Beauté et image corporelle.