Variables prédisant le succès ou l'échec des relations de couple

Une nouvelle recherche montre que la présence ou l'absence de certaines habiletés relationnelles, au début d'une relation de couple, peut en prédire le succès ou l'échec.

Pour cette recherche, publiée dans le Journal of Marriage and Family, Mari L. Clements a étudié 100 couples sur 13 ans. Au début de la recherche, ces couples planifiaient leur premier
mariage. À la fin, 58 étaient considérés comme des couples heureux (bien que certains aient connu des périodes de détresse qu'ils ont surmontées), 22 étaient encore mariés mais malheureux et 20 avaient divorcé.

Les résultats montrent que la sensibilité et le support prédisent le succès alors que la négativité et le sarcasme prédisent l'échec. Les gens qui sont demeurés heureux géraient leurs conflits de façon plus constructive. Même lors d'une situation difficile, ils se traitaient avec respect et s'écoutaient l'un l'autre. Ceux qui se dirigeaient vers un échec faisaient plus de commentaires négatifs et durs sur la relation ou le partenaire. Et ceci était présent dès le début de la relation. Les couples heureux n'étaient pas parfaits et pouvaient aussi insulter leur partenaire mais ils le faisaient moins. Même quelques remarques blessantes peuvent transformer un petit problème en un gros si elles perdurent à travers les années. L'effet de commentaires négatifs et durs s'accumulent et viennent à détruire les sentiments d'intimité.

Ces résultats sont intéressants explique l'auteur car quelques variables mesurables même au début de la relation ont un certain pouvoir prédictif sur l'évolution de celle-ci et il est possible de favoriser le succès en développant les habiletés en cause. Ces habiletés peuvent notamment être pratiquées lors de consultations psychologiques.

SOURCES: healthday