Risque de développement de troubles alimentaires chez les enfants danseurs


Des recherches précédentes avaient montré que les troubles alimentaires sont plus fréquents chez les danseuses professionnelles de ballet tout comme chez les athlètes de haut niveau. Une récente recherche britannique montre que les enfants qui dansent sont également plus à risque de développer des troubles de l'alimentation plus tard.

Une fois que les jeunes deviennent conscients de leur apparence, selon l'auteur, cela peut devenir un intérêt très préoccupant.
Les chercheurs ont interrogé 546 femmes de 17 à 55 ans. Les comportements indiquant un trouble alimentaire, l'image corporelle et les signes de dépression étaient évalués. Un peu moins de deux tiers des femmes avaient dansé lorsqu'elles étaient enfant.

Bien qu'aucune différence n'ait été observée quant à l'indice de masse corporelle, les femmes qui avaient déjà dansé lorsqu'enfant présentaient plus de comportements boulimiques, étaient plus préoccupées par leur poids et avaient un plus grand désir d'avoir un corps parfait.

On croit que les images véhiculées par les médias de modèles et de vedettes populaires super minces ont une influence majeure sur les habitudes alimentaires des jeunes. Chez certaines, le désir d'un corps parfait devient une obsession.

L'auteur de la recherche fait remarquer que ce qui est considéré comme le poids parfait pour une danseuse de ballet est à la limite de la zone de danger de développement de l'anorexie.

On estime que 165 000 personnes au Royaume-Uni, surtout des femmes, sont affectées par les troubles alimentaires et qu'une personne sur dix parmi elles meurt des conséquences de cette condition.

Source:news.bbc.co.uk/2/hi/health/4121221.stm

Si les sujets des comportements alimentaires et de l'image corporelle vous intéresse, vous pouvez vous exprimer sur nos forums Alimentation