Qu'est-ce que l'anorexie? - Définition, symptômes

L'anorexie est caractérisée, selon la définition diagnostique du DSM-IV (1), par un refus de maintenir un poids minimum normal, une peur intense de prendre du poids et une altération de la perception de la forme et de la taille du corps. Les femmes postpubères présentent aussi une disparition des règles.

Certaines personnes commencent par exclure de leur régime les aliments qu'ils pensent riches en calories, et la plupart finissent par adopter un régime extrêmement restrictif, qui se limite parfois à quelques aliments.
La peur intense de prendre du poids n'est généralement pas soulagée par la perte de poids. En fait les préoccupations autour de la prise de poids augmentent souvent alors même que le poids réel continue à décroître.

La perception du poids et de la forme corporelle, ainsi que l'importance qui leur est attachée, sont altérées. Certains se sentent globalement trop gros. D'autres ont conscience d'être minces mais continuent de se préoccuper de certaines parties de leur corps, particulièrement le ventre, les fesses et les cuisses qui leur paraissent encore "trop grosses".

Les personnes atteintes d'anorexie consultent rarement d'elles-mêmes pour ce trouble, mais consultent plutôt à cause de troubles liés aux conséquences de l'inanition, car elless méconnaissent ou dénient le problème, et sont des informatrices peu fiables. C'est pourquoi il est souvent nécessaire d'obtenir des informations auprès des parents ou d'autres sources extérieures pour évaluer de degré de gravité de la perte de poids et les autres caractéristiques pathologiques.

Beaucoup de personnes atteintes d'anorexie présentent de symptômes de dépression. On croit que ces symptômes dépressifs peuvent être dus aux effets physiologiques de la semi-inanition.

Des traits obsessionnels-compulsifs font souvent partie du tableau clinique.

Voici les critères du DSM IV pour le diagnostic de l'anorexie:

A. Refus de maintenir le poids au niveau ou au-dessus d'un poids minimum normal pour l'âge et pour la taille (p. ex., perte de poids conduisant au maintien du poids à moins de 85% du poids attendu, ou incapacité à prendre du poids pendant la période de croissance conduisant à un poids inférieur à 85% du poids attendu).

B. Peur intense de prendre du poids ou de devenir gros, alors que le poids est inférieur à la normale.

C. Altération de la perception du poids ou de la forme de son propre corps, influence excessive du poids ou de la forme corporelle sur l'estime de soi, ou déni de la gravité de la maigreur actuelle.

D. Chez les femmes postpubères, aménorrhées c'est-à-dire absence d'au moins trois cycles menstruels consécutifs.

Type restrictif: Pendant l'épisode actuel d'anorexie mentale, le sujet n'a pas, de manière régulière, présenté de crises de boulimie ni recouru aux vomissements provoqués ou à la prise de purgatifs (c'est-à-dire laxatifs, diurétiques, lavements)

Type avec crises de boulimie/vomissements ou prises de purgatifs: pendant l'épisode actuel d'anorexie mentale, le sujet a, de manière régulière, présenté des crises de boulimie et/ou recouru aux vomissements provoqués ou à la prise de purgatifs.

Voyez également:

Anorexie: plaisir réduit, anxiété et perfectionnisme selon des scans cérébraux
Une cause à l'anorexie? Anomalie dans la perception du goût et de la faim
L'anorexie serait une maladie en bonne partie génétique
L'anorexie plus fréquente mais avec une meilleure évolution que l'on croyait
Les troubles alimentaires touchent aussi les femmes plus âgées
Les définitions des troubles alimentaires sont inadéquates selon une étude
DOSSIER: Troubles alimentaires

(1) American Psychiatric association, DSM-IV, Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux. Traduction française, Paris, Masson, 1996, 1056p