Les relations interpersonnelles

Mercredi le 1er juin, entre 20h. et 21h. 30 pm (heure du Québec) il y aura une Discussions animée en direct sur PsychoChat: Les relations interpersonnelles avec notre opératrice France-Anne

Selon l'intérêt des participants, les questions suivantes pourraient être discutées:

Est-ce que vous identifiez certaines difficultés dans vos relations interpersonnelles ou des points que vous aimeriez améliorer?

Y a-t-il certaines émotions négatives qui reviennent dans vos relations?

Avez-vous suffisamment de relations interpersonnelles? Répondent-elles à vos besoins?

Quels moyens pouvez-vous prendre pour améliorer vos relations ou développer de nouvelles relations?

Venez partager vos expériences et vos réflexions. On vous y attend! Pour participer, n'oubliez pas de vous inscrire à l"avance comme membre. La procédure est simple, vous n'avez qu'à fournir un email valide.

Vous pouvez aussi vous exprimer sur ce sujet dans nos forums Relations

Info complémentaire:

·  Que faire pour aider

1) Réduire les stresseurs dans la relation

D'abord, si un ou des aspects de la relation constituent des stresseurs, il est primordial de s'efforcer de réduire ces comportements.

On y parvient parfois de façon graduelle. Lorsque les comportements se maintiennent, une façon de procéder peut être de noter quotidiennement sur papier la fréquence des comportements positifs et des comportements négatifs. On se met comme objectif, d'augmenter la proportion de comportements positifs régulièrement.

2) Améliorer ses habiletés de communication

Il est souvent nécessaire d'améliorer ses habiletés de communication afin de remplacer les communications aversives par des messages constructifs. Il s'agit d'identifier et de réduire les formes de communication nuisibles (ex.: interrompre, mettre la faute sur l'autre, se centrer sur le passé) et de les remplacer par des formes plus positives. Voici quelques suggestions pour communiquer plus positivement.

- A tour de rôle, exprimer sa position et écouter avec empathie la position de l'autre.

- Essayer de se comprendre plutôt que de convaincre l'autre de penser de la même façon.

- Utiliser le "je". Cela aide à identifier et exprimer ses sentiments, ses besoins et ses désirs. A défaut d'utiliser le "je", les reproches sont souvent utilisés pour exprimer les besoins.

- Exprimer ses pensées et ses émotions clairement dans des messages courts.

- Reconnaître la subjectivité de ses pensées et de ses émotions (elles ne correspondent pas nécessairement à la réalité, voir plus loin).

- Prendre le temps d'écouter avant d'exprimer sa propre opinion ou d'offrir des solutions. Communiquer de l'empathie (de la compréhension) pour la position du partenaire.

- Reconnaître les aspects positifs dans la situation (ex. les efforts du partenaire pour comprendre).

3) Améliorer ses habilités de résolution de problèmes

La résolution de problèmes est une forme de communication particulière, différente, par exemple, de l'expression des émotions. Il est fréquent que des gens qui savent mettre en œuvre de bonnes stratégies de résolution de problèmes dans d'autres contextes, au travail par exemple, ne pensent pas à le faire par rapport aux problèmes de leur vie personnelle. Spécifions d'abord qu'il est important d'avoir une attitude collaboratrice. Si l'un des partenaires est insatisfait de la solution, les deux se retrouvent perdants.


Référence
N. Epstein and S. E. Schlesinger, Couples Problems in F.M. Dattilio and A. Freeman, Cognitive-Behavioral Strategies in Crisis Intervention, Guilford Press, 1994.