Les Français comptent encore en francs, surtout dans certaines circonstances

Sept ans après le passage à l'euro, les Français n'utilisaient quasiment plus le franc pour rapporter leurs dépenses quotidiennes dans l'enquête Budget de famille de l'INSEE. Mais ils l'utilisaient encore pour les dépenses moins courantes et les achats importants.

À peine 2 % des dépenses en dessous de 100 euros étaient rapportées en francs contre 10%
pour celles au-delà de 1500 euros. Pour estimer le montant minimal nécessaire pour subvenir à leurs besoins, 15% des répondants s'exprimaient en francs.

Pour les dépenses quotidiennes, des valeurs de référence ont été établies dans la nouvelle monnaie. Alors que les achats moins courants et plus importants ou la planification globale mobilisent plus souvent des repères et des échelles de valeurs établis avant l’avènement de l’euro.

L'utilisation du franc comme valeur de référence pourrait être encore plus importante que ce que révèle l'enquête Budget de famille.

Dans l’enquête de Conjoncture réalisée en avril 2007, plus d’une personne sur quatre admettait penser uniquement en francs pour ses dépenses alimentaires, alors qu'une sur six déclarait mobiliser l’une ou l’autre monnaie. Même pour des dépenses quotidiennes, et de montant en général limité, seulement 55 % des enquêtés penseraient systématiquement en euros.

PsychoMédia avec source:
Insee première

Voyez également:

DOSSIER : Économie et psychologie
Voyages à l'étranger, attention au biais perceptuel concernant l'argent