Parmi les solutions pour épurer l'air intérieur, les plantes vertessont souvent mises en avant. L'Agence française de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) vient de publier un avis sur leur efficacité.

Les résultats du programme de recherche Phytair évaluant les capacités épuratrices de trois plantes (dragonnier, pothos ou "lierre du diable" et plante araignée) amènent à conclure que si leur action épuratrice est efficace en laboratoire, elle n'est pas significative dans des conditions réalistes telles que dans les logements et les bureaux.

Leur rôle des plantes vertes se limiterait donc à mettre de la vie et de la beauté dans nos intérieurs, ce qui est déjà beaucoup.

L’Ademe considère donc que l’argument «plantes dépolluantes » n’est pas validé scientifiquement.

L'agence rappelle l'importance de limiter les sources de pollution intérieure et d'aérer régulièrement.