Grossesse: les relations sexuelles à éviter dans certains cas

Les relations sexuelles sont sans danger durant grossesse sauf pour les femmes qui présentent certains risques, selon une étude publiée dans le Journal de l'Association médicale canadienne.

Claire Jones, Crystal Chan et Dan Farine de l'Université de Toronto ont analysé les études sur le sujet afin de recenser les complications possibles.

Une croyance répandue est que les relations sexuelles à l'approche de l'accouchement peut provoquer le travail. Mais les études montrent qu'elles seraient sécuritaires chez les femmes ne présentant pas de risque particulier.

Les femmes ayant un risque de certaines complications telles que le placenta praevia devraient éviter les rapports sexuels. Le placenta praevia est une localisation anormale du placenta, bas dans l'utérus et bloquant partiellement ou totalement le col, qui peut être responsable d'hémorragies au cours du troisième trimestre. Dans le cas d'infections vaginales, les relations sexuelles pourraient aussi constituer un facteur de risque d'accouchement prématuré.

Chez les femmes ayant déjà eu un accouchement avant terme, les relations sexuelles, à l'approche de la période à risque, pourraient augmenter le risque d'accouchement prématuré, bien que les résultats d'études soient contradictoires. Le mécanisme par lequel le risque pourrait être augmenté n'est pas clair. Les infections pourraient constituer un facteur.

Voyez également:

DOSSIER Psychomédia: Grossesse et maternité

Psychomédia avec sources:
WebMD, Globe and Mail
Tous droits réservés