Chirurgie cardiaque: pleine lune, fin de journée et vendredi sont-ils moins favorables?

Il est parfois considéré que la pleine lune, le vendredi, la fin de journée et la fin de l'été peuvent être des moins bons temps pour une chirurgie cardiaque. Sauf en ce qui concerne la pleine lune, la crainte est que les équipes de chirurgie soient plus fatiguées ou moins expérimentées avec l'arrivée de nouveaux résidents à la fin de l'été.

Daniel I. Sessler et C. Allen Bashourde de la Clinique Cleveland (États-Unis) ont analysé les résultats de 18,597 chirurgies de pontage cardiaque de 1993 à 2006. Leurs résultats sont publiés dans la revue Anesthesiology.

Durant cette période, 1.4% des personnes ayant subi cette chirurgie n'ont pas survécu à leur séjour à l'hôpital.
Dans l'ensemble, près de 1 personne sur 20 a souffert d'un mauvais résultat dont: - le décès à l'hôpital;
- une attaque cardiaque après l'opération;
- des dommages au cerveau;
- une infection sérieuse;
- une insuffisance rénale;
- une ventilation mécanique pendant plus de 72 heures.

Mais aucun de ces événements n'était plus important selon que l'opération ait eu lieu à un temps particulier de la journée, de la semaine et de l'année ou lors de la pleine lune.

Selon les auteurs, les hôpitaux et les médecins, du moins quand il s'agit de ce type de chirurgie, réussissent à gérer les systèmes pour éviter que les horaires de travail et la fatigue ne soient des facteurs qui interviennent dans leur performance.

"Des pratiques bien établies basées sur des protocoles qui réduisent la variabilité préviennent les effets des rythmes circadiens, de la fatigue de la semaine de travail et de la variabilité de la formation", dit Sessler.

Psychomédia avec source: WebMD