2/3 des personnes âgées au Canada prennent au moins 5 médicaments. Lesquels?

Près des 2/3 (62 %) des Canadiens de 65 ans et plus vivant dans la collectivité utilisent au moins 5 classes de médicaments prescrits, selon une étude de l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS). Un peu plus d'une sur 5 (21 %) utilise au moins 10 types de médicaments et un peu plus d'une sur 20 (6 %) utilise au moins 15 classes différentes.

L'étude Utilisation des médicaments chez les personnes âgées dans le cadre des régimes publics d'assurance-médicaments au Canada, 2002 à 2008, a examiné les demandes de remboursement de médicaments de plus d'un million de personnes âgées en Alberta, Saskatchewan, Manitoba, Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse et Île-du-Prince-Édouard.
Les personnes très âgées étaient plus susceptibles d'utiliser divers médicaments. Près du tiers (29 %) des personnes de 85 ans et plus ont soumis des demandes de remboursement pour au moins 10 types de médicaments.

Plusieurs des classes de médicaments les plus utilisées concernent le traitement de maladies chroniques en général, et de maladies cardiovasculaires en particulier, comme l'hypertension artérielle et l'insuffisance cardiaque. Ces classes de médicaments incluent par exemple les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (p. ex. ramipril), les agents bêta-bloquants (p. ex. metoprolol), les inhibiteurs calciques de la classe des dihydropyridines (p. ex. amlodipine) et les diurétiques thiazidiques (p. ex. hydrochlorothiazide).

Les statines (p. ex. atorvastatine), servant à traiter le taux de cholestérol élevé, étaient la classe de médicaments la plus utilisée par les aînés de moins de 85 ans, soit 2 personnes âgées de 65 à 84 ans sur 5 (40 %). L'utilisation des statines déclinait chez les aînés de 85 ans et plus, à près d'une personne sur 4 (24 %).

Les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine, utilisés pour le traitement de l'insuffisance cardiaque et l'hypertension, étaient les plus utilisés chez les personnes âgées de 85 ans et plus, soit près du tiers (32 %) d'entre elles. Les inhibiteurs de la pompe à protons (p. ex. omeprazole), utilisés pour le traitement du reflux gastro-œsophagien, étaient une autre classe de médicaments fréquemment utilisée.

Psychomédia avec source:
CNW Telbec (Communiqué de presse)