Internet modifie la façon d'organiser la mémoire

La psychologue Betsy Sparrow et ses collègues des universités Columbia, Harvard et Wisconsin ont mené quelques expériences avec des volontaires pour étudier la relation entre la mémoire, l'entreposage d'information et l'utilisation d'internet.

Les moteurs de recherche changent la façon dont les gens mémorisent l'information, montre l'étude, publiée dans Science Magazine.

Lorsque les participants ne connaissaient pas les réponses à des questions, ils avaient tendance à se tourner vers leur ordinateur pour trouver l'information. Quand ils pensaient que l'information resterait accessible dans l'avenir, ils ne s'en souvenaient pas autant que quand ils pensaient ne pas pouvoir la retrouver plus tard. Les participants se rappelaient aussi davantage du fichier où était contenues des informations que des informations elles-mêmes.

"Depuis l'arrivée des moteurs de recherche, nous réorganisons notre façon de se souvenir des choses. [...] Nous nous souvenons moins du savoir lui-même que d'où nous pouvons le trouver", dit la chercheuse. Internet s'est en grande partie substitué aux livres et aux amis qui représentaient jusqu'à présent notre savoir «externe».

La recherche, le stockage et la consultation d'informations peuvent d'ailleurs être, pour plusieurs, une des raisons pour lesquelles les téléphones potables intelligents sont des outils importants à toujours avoir avec soi.

Cette étude explorait un aspect du concept de mémoire transactive, proposé en 1985 par Daniel Wegner, coauteur de la présente étude, qui désigne le fait que nous comptons sur notre famille, nos amis ou nos collègues ainsi que sur du matériel de référence pour conserver l'information dont nous pouvons avoir besoin.

Psychomédia avec sources: New York Times, Radio-Canada, Le Figaro
Tous droits réservés