Le syndrome du colon irritable lié à des changements structuraux dans le cerveau

Le syndrome du colon irritable (SCI) est lié à des changements structuraux dans le cerveau, selon une étude publiée dans la revue Gastroenterology. Des chercheurs des universités de Californie à Los Angeles (UCLA) et McGill (Québec) ont montré que le syndrome est associé à des changements de densité de la matière grise (1) dans des régions du cerveau impliquées dans l'attention, la régulation des émotions, l'inhibition de la douleur et le traitement de l'information viscérale.

Le syndrome du colon irritable est actuellement considéré comme un syndrome "fonctionnel" de l'appareil digestif plutôt qu'un trouble organique (avec des changements structuraux des organes).
Les efforts pour identifier des altérations structurelles ou biochimiques dans l'intestin ont été largement infructueux. Même si la physiopathologie n'est pas complètement comprise, il est généralement admis que le syndrome représente un changement dans les interactions cerveau-intestin.

Les résultats de cette étude, cependant, montrent effectivement des changements structuraux dans le cerveau, ce qui place la maladie dans la catégorie d'autres troubles de la douleur, tels que les douleurs au bas du dos, le trouble de l'articulation temporo-mandibulaire, les migraines et les douleurs à la hanche et d'autres troubles douloureux, des conditions dans lesquelles certains des mêmes changements anatomiques cérébraux ont été observés, ainsi que d'autres changements.

"La découverte de changements structuraux dans le cerveau, qu'ils soient primaires ou secondaires aux symptômes gastro-intestinaux, montre une composante organique au syndrome du colon irritable et soutient l'idée d'un trouble cerveau-intestin", dit Emeran Mayer de l'UCLA.

Les chercheurs ont étudié les différences anatomiques cérébrales chez 55 femmes atteintes du syndrome et 48 femmes en santé. La durée de la maladie variait de 1 à 34 ans avec une moyenne de 11 ans. L'âge moyen des participantes était de 31 ans.

Même en tenant compte de facteurs tels que l'anxiété et la dépression, des différences étaient constatées entre les participantes atteintes du SCI et celles en santé dans les cortex préfrontal et pariétal postérieur ainsi que dans l'insula postérieure, qui constitue le cortex sensoriel primaire recevant des informations provenant du tractus gastro-intestinal.

Les changements dans l'insula postérieure peuvent jouer un rôle dans l'intensification des signaux de douleur qui atteignent le cerveau à partir des intestins, indique David A. Seminowicz de l'Université mcGill.

Une diminution de la matière grise était présente dans plusieurs régions impliquées dans les processus attentionnels, qui déterminent ce à quoi l'organisme doit prêter attention. Le thalamus et le mésencéphale présentaient également des diminutions, notamment dans une sous-région qui joue un rôle majeur dans la suppression de la douleur.

Il n'y avait pas de différence entre les personnes ayant surtout des symptômes de type diarrhée et celles ayant surtout des symptômes de constipation. Mais les changements cérébraux variaient selon que les symptômes primaires étaient la douleur ou un inconfort non douloureux. La durée du syndrome n'avait pas d'influence.

Des études additionnelles sont nécessaires pour déterminer si les changements cérébraux observés sont une cause ou une conséquence du syndrome.

Voyez également:

Le cycle menstruel influence la fibromyalgie et d'autres troubles douloureux

(1) La matière grise du cerveau contient les corps cellulaires des cellules nerveuses (neurones) alors que la matière blanche contient les fibres nerveuses (axones des cellules nerveuses) entourées d'une gaine de myéline protectrice. Les structures de la matière grise traitent l'information provenant des organes sensoriels ou d'autres régions du cerveau. Les faisceaux de fibres de la matière blanche connectent les différentes régions et transmettent les communications entre les cellules nerveuses. (Voir des illustrations)

Psychomédia avec source:
Science Daily
Tous droits réservés