rôle inversés entre mère et fille

Bonjour,
J'ai 17 ans et mes parents sont divorcés depuis trois ans. Je vis avec ma mère, mon père ne veut plus me voir. Le problème est que depuis plusieurs années ma mère est dépressive, elle prend toute sorte d'antidépresseurs, malgré cela aucun changements ; je crois que c'est comme si elle était immunisée tellement elle en prend. Quand elle ne travaille pas, elle passe ses journées à dormir et à regarder la télé. Je suis souvent obligée de faire toutes les tâches ménagères (vaisselle, lessives, repassage, etc) et de temps en temps la cuisine. Je vais passer en terminale L. Tant que c'était pendant les vacances j'avais le temps de m'occuper de ça, mais maintenant que je vais reprendre les cours, cela ne va plus être possible et ça me fait peur. Je crois qu'il importe peu à ma mère de vivre dans un environnement sain... mais en ce qui me concerne cela est indispensable à mon bien être, je ne supporte pas de vivre dans la crasse. J'aimerais faire comprendre à ma mère que je n'ai pas le temps de faire la "boniche" tous les jours comme ça... mais elle refuse de l'admettre. Je trouve normal qu'un enfant aide sa mère à faire des tâches ménagères mais là c'est moi qui fait TOUT ! J'ai un petit ami, par conséquent je me sens obligée de ranger pour l'acceuillir, sinon j'ai honte.
Je ne sais pas si vous me comprenez... CONCHITA EN A MARRE DE FAIRE LE MENAGE !!
aidez moi s'il vous plait... Pensez vous avoir des idées pour lui faire comprendre ça ? La seule chose que j'ai essayé de faire c'est de ne rien ranger pendant plusieurs jours et elle n'a rien fait. c'est malsein et comme je suis un peu maniaque je le vis vraiment très mal... :'(

boniche...

Eh bien, tout d'abord, je trouve que tu es très courageuse, et de plus, très lucide. Bravo.
Ensuite la situation est vraiment très délicate. Tu as parfaitement raison !!! Ta mère doit te respecter et te montrer au moins une certaine solidarité. De toute évidence, elle est en effet déprimée, cependant ce n'est pas à toi de résoudre ce problème.
N'as-tu pas une grand-mère, ou une tante, ou quelqu'un de proche de vous auquel tu pourrais confier la situation (ou un enseignant) afin qu'il aille voir ta mère pour en parler.
Je pense que tu as besoin de ce relais.
Il faudrait qu'elle "se réveille", car je pense que son attitude est une sorte de volonté d'oublier sa situation (seule et divorcée)
Je ne sais pas sinon comment elle est, est-ce que vous avez été complices, à une époque, est-ce que vous pouviez vous parler ???
Penses-tu que tu pourrais lui écrire une lettre dans laquelle tu lui dirais le plus gentiment possible que tu l'aimes lorsqu'elle est dynamique, et qu'elle te prouve que tu existes pour elle ???
Je vais te dire : je trouve qu'elle a beaucoup de chance d'avoir une fille comme toi, si bon esprit, si gentille et si délicate.
Et probablement est-elle dans une période de sa vie où elle est incapable de voir les autres, y compris ce qu'elle a de plus précieux au monde.
Je trouve génial que tu cherches à réagir sans lui faire de mal, essaye d'aller assez vite maintenant, surtout, tu as raison, que la rentrée scolaire est là./
BISOUS