Comment oublier ???!

Je suis une jeune femme de 24 ans et l'été passé, j'ai eu une relation avec un collègue de travail. Au début, je ne l'aimais pas, puisque j'étais en amour avec un autre, un de ses amis en plus. Lui, il en aimait une autre également. Mais vu que les 2, on aimait quelqu'un qui ne nous aimait pas, on s'est rapprochés petit à petit. On cherchait de l'affection et c'est tout. Mais on a découvert en cours de route qu'on était vraiment bien ensemble et on se voyait moins pour combler le manque d,affection que pour le plaisir d'être avec l'autre. On aimait vraiment la personnalité de l'autre et tout et tout.

Si vous savez comme j'ai été sur un nuage avec ce gars là ! J'ai toujours rêvé qu'un gars me dise des choses comme il m'a dites : "J'ai l'impression de vivre un rêve avec toi. Ça fait des années que je ne me suis pas sentie bien de même avec une fille. Je suis tombé sous ton charme.>" Etc.Etc...Mais bon, il ne voulait pas que notre afaire soit officielle, qu'on dise au monde qu'on sortait ensemble. Il ne pouvait pas me faire de promesses qu'il disait.

Je dois préciser que le monsieur en question a 32 ans (mais il paraît en avoir 25 :)) et qu'il n'a pas eu de relation sérieuse depuis 8 ans. Il a eu seulement 2 blondes sérieuses et qu'il a laissé la première parce qu'elle était trop possessive et la deuxième, parce qu'il était trop bien avec (celle-là même avec qui il m'avait comparée plus haut). Au lieu de lui dire : "Est-ce qu'on part en appart ?", il l'a laissée parce qu'il disait ne pas parler (des choses sérieuses) dans ce temps-là. Si vous voulez mon avis, ça n'a pas changé mais bon...

J'avoue cependant que moi aussi, j'étais ben de même et que je ne voyais pas l'utilité, du moins au début, de dire aux autres qu'on sortait ensemble. Je ne voyais pas ce que ça changerait...Je me disais même que de rendre ça officiel, ça gâcherait tout...Faut dire que j'ai pas été chanceuse en amour...Mais bon...Je crois aussi que c'est parce que j'étais pas trop trop sûre de mes sentiments envers lui (surtout au début, alors que mon attirance était encore pour son chum de gars...) Mon collègue de travail n'est pas un pêtard, il n'est pas vraiment mon genre physiquement (un peu grasouillet et pas très grand), même s'il a des yeux fabuleux !

Mais peu à peu, je dois dire que je pensais de moins en moins à son chum de gars et de plus en plus à lui, à nos moments passés ensembles (qui étaient presque parfaits), à ses belles paroles et à sa spontanéité (il venait me voir à mon poste de travail et me donnait des becs dans le coup à la fin!)Quand j'y repense, je trouve que j'ai été distante et indépendante avec lui par moments et que ça l'a déçu...Mais bon, je voulais pas paraître trop collante...Je suis très orgueilleuse... Sans parler de la nature de notre relation, on a continé à passer de beaux moments ensemble, si beaux que je me suis finalement rendue à l'évidence : j'étais tombée amoureuse de lui. Je suis repartie à l'université (parce que c'était un travail d'été dans ma ville natale) et on s'est éloignés peu à peu. Bien qu'il m'ait demandé mon numéro de téléphone dans cette autre ville où j'allais étudier, il m'a peu appelé et moi, encore moins, allez savoir pourquoi, alors que j'en étais folle ! C'était encore le compte de l'orgueil je crois. Je ne voulais pas qu'il me trouve trop collante et tout...

Ça va bientôt faire 1 mois qu'on s'est vus la dernière fois et depuis que je suis partie pour étudier, j'y pense encore plus qu'avant ! Il n'y a pas un jour que je n'y pense pas ! J'ai tellement été bien avec ce gars, connu de superbes moments avec lui comme j'en avais toujours rêvé ! Même si je me dis que je ne dois rien en attendre, je l'aime pareil. Je ne peux pas l'oublier. J'y pense matin, midi, soir. C'est rendu vraiment l'enfer ! Et le pire dans tout ça c'est que même si on se voyait de moins en moins, il continuait à venir me parler sur MSN, comme si de rien n'était...Comme si nos rapports n'avaient pas changés, ne s'étaient pas refroidis...Alors que je demandais juste à le serrer dans mes bras ! Mais évidemment, je ne le lui ai pas dit...par orgueil, vous l'aurez deviné. Je voulais faire mon indépendante et je dois l'avouer, me protéger affectivement, puisqu'il m'avait bien dit de ne pas me faire d'attentes...mais les sentiments étaient toujours là et devenaient plus forts de jour en jour...Alors je lui ai envoyé un poème il y a 2 semaines déjà, parce que je n'en pouvais plus.

Je n'en pouvais plus qu'il vienne me parler sur MSN et qu'on se voit juste une fois de temps en temps, quand ça tentait monsieur. Je souffrais trop de ça. J'ai pêté les plombs. Je lui ai envoyé un poème tellement fusionnel que ça dû le faire peur à coup sûr ! Je sais que j'ai faite une gaffe et que je ne le verrai plus, même pas, de temps en temps, et ça me rend si triste ! Je regrette tellement de m'avoir autant dévoilé à un gars qui se payait ma gueule en quelque sorte...si vous saviez !

Mais maintenant, je crois qu'il a seulement profité de moi et qu'il n'a pas pensé vraiment les belles paroles et les beaux gestes qu'il a eu envers moi...IL ne voulait pas que ça soit sérieux notre affaire. Il voulait seulement s'amuser et prendre l'affection que je lui donnais... Mais même après ce constat, j'arrive pas à l'oublier. J'y pense encore autant qu'avant : matin, midi, soir, TOUT LE TEMPS ! Et je ne comprends pas pourquoi j'y pense autant. Ça n'a jamais faite ça avec un autre gars, en tout cas, pas autant. Là, c'est l'enfer ! Je crois que c'est parce que je ne comprends pas certains agissements qu'il a eus envers moi et certaines paroles qu'il m'a dite, alors qu'il ne m'aimait pas... Je crois que c'est parce que trop de choses n'ont pas été éclaircies... Trop de choses n'ont pas été dites... Je ne vois pas d'autres raisons.

En tout cas, une chose est sûre, il me rend DINGUE à force d'hanter autant mes pensées tout le temps, comme ça...S.V.P., donnez-moi des trucs pour moins y penser car JE N'EN PEUX PLUS !!! Pourtant, je suis une fille assez occupée, j'ai mes cours, mes travaux, j'écris dans le journal étudiant et j'y fais même de la correction, je fais du workout 2 fois par semaine, je vois des amis la fin de semaine mais RIEN N'Y FAIT !!! Il acccompagne toutes mes activités en pensée ! Je suis vraiment découragée ...


Plume24

Ambigu, je le concede

Chere plume24,

Chacun avec ses expériences de vie a ses propres conceptions de ce que peut etre une relation amoureuse. Ce que je définis comme étant de l'amitié amoureuse est definitivement plus qu'une simple amitié, c'est plus profond...en Anglais certains appelent ca "soul mates" connaitre l'autre sous touts ses aspects....

Pour ce qui est de l'aspect sexuel de la question, la encore chacun a sa propre définition: L'intimité sexuelle ne veut pas nécessairement dire "tout le bataclan" ;0)

Ca peut vouloir dire passer de longs moments enlacés sur le divan sous une grosse couverte de laine un Dimanche apres midi pluvieux!!

Quoi qu'il en soit, je suis quelqu'un qui, de par mes expérience aime prendre son temps, apprendre a apprivoiser l'autre sans rien brusquer. Les petites vites, ca ne fonctionne carrément pas pour moi.

Finalement, bien que nous ayons des opinions un peu divergentes la dessus, je ne te considere pas comme "fuckée" chacune a droit a ses idées.

A+

Commentaires

J'ai de la difficulté avec cette phrase que tu as écrite : " Une fois ces bases jetées, la relation peut évoluer vers une grande tendresse et complicité, qui peut inclure ou non du sexe." ... Ben excuse-moi mais tu as l'air de penser que le sexe n'est pas obligatoire dans une relation amoureuse. Je suis peut-être "fuckée" mais pour moi, c'est obligatoire le sexe dans une relation amoureuse. S'il y en a pas, c'est de l'amiité pour moi. La différence entre l'amitié et l'amour est l,attirance physique je crois. Dans ma tête, l'amitié est réservée pour les personnes du même sexe. Je ne crois pas à l'amitié entre gars et filles. Pour moi, il a toujours fallu qu'il y ait une attirance physique pour pouvoir faire évoluer une relation. Et le passage à l'acte, le sexe, a toujours été pour moi la façon dont je démontrais mon intérêt aux gars ... Donc, je suis le contraire de toi. Je me dis qu'apprendre à connaître la personne ne peut que faire obstacle à l'amour parce que quand on connaît beaucoup l'autre, ça enlève toute une part de mystère à la relation... Il faut qu'il y ait d'abord une étincelle physique selon moi et ensuite, on peut pousser plus la relation ...

Voilà, je voulais ajouter ces quelques commentaires...Te faire part de ma vision des choses... J'ai peut-être une pensée perturbée, étant issue d'un milieu familial disfonctionnel où il ne semblait pas y avoir de comlicité aucune entre mes parents et aucune amitié ...mais plutôt, un jeu de pouvoir et de chasse à l'Homme (mon père). Le fonctionnement de la relation de couple de mes parents a toujours reposé entièrement sur ma mère... qui essayait toujours de plaire à mon père... en vain... Ils n'ont pas vraiment de points communs et ne font pratiquement aucune activité ... et le sexe est même absent depuis quelques années ... Vraiment, je ne peux pas dire que j,ai vu un modèle d,amour exemplaire entre mes parents ...

Sans rancune,

Plume24 xxx

Pour repondre a ta question

Salut Cath, Salut Plume24

Pour répondre à ta question je crois que malheureusement, les livres de Psycho ont souvent tendance à généraliser certains comportements. Je n'ai pas vraiment l'ame d'un conquérant!!! et vais rarement a la "chasse."

Bien qu'ayant eu relativement peu de relations dans ma vie, généralement, j'essaie d'apprendre à connaitre une fille avant de passer a des aspects plus intimes de la relation. En fait, la seule fois dans ma vie ou j'ai joué au chasseur fut un désastre. Je n'eprouvais pas reellement de sentiments pour elle, et elle de son coté m'a menti sur bien des aspects de sa vie. Ca a duré un mois.

Dans tes posts précédents tu faisais allusion a différents types de relations: Amis, conjoints, Fuck friend, etc.... Pas facile de s'y retrouver la dedans. Je ne sais pas si tu as déja entendu parler du concept d' Amitié Amoureuse. En bref ca veut dire d'etre d'abord des amis, apprendre a se connaitre, sous toutes nos facettes, qualités mais aussi défauts. Une fois ces bases jetées, la relation peut évoluer vers une grande tendresse et complicité, qui peut inclure ou non du sexe. Attention donc de ne pas confondre avec "fuck friend" ou seule la dimension sexuelle est presente. Je crois donc que le fait d'etre amis d'abord est gage d'une relation beaucoup plus durable que le désir de seulement ajouter un trophee de chasse a son tableau.

C'est ce que je vis actuellement avec une amie que j'avais perdue de vue depuis plusieures annees. (voir mon post du 21 Janvier) C'est plus qu'une amie, mais pas ma "conjointe" et surtout pas une "fuck friend".

Le mystère..:)

Salut plume24,

Je sais que, parfois, ça peut être de notre faute et que l'amour est très complexe. Quoi de plus compliqué que de trouver quelqu'un avec qui l'on puisse envisager un avenir ?

Moi aussi, j'ai déjà refusé des demandes et j'ai rejeté certains hommes parce que je n'étais pas prête à m'embarquer autant qu'eux ou parce que je ne me sentais pas en amour. Par contre, j'ai l'impression que les gars qui s'intéressent à moi ne m'intéressent pas et ceux qui m'intéressent ne sont pas vraiment intéressés par moi. Enfin... peut-être est-ce ce jeu de "chasse" que certains (je dis bien certains) hommes aiment tant jouer.

Je me pose souvent la question si ce jeu de "chasse" existe vraiment chez les hommes ou est-ce seulement leur incertitude face à leur sentiments qui les poussent à se sauver lorsqu'on s'approche trop et à nous pourchasser lorsqu'on se retourne? Est-ce seulement le fait qu'ils deviennent aveuglés par la testostérone au début d'une relation et qu'ils réfléchissent ensuite à la compatibilité ? Est-ce que la peur de l'engagement (suivie de sa disparition...), même avec une personne compatible, peut survenir chez l'homme lorsqu'il a vécu une relation malheureuse auparavant ? Pour avoir lu certains livres de psychologie, cela semble courant ou même évident que plusieurs hommes adoptent la stratégie de la "chasse" ou qu'ils aient peur de s'engager lorsqu'ils voient que ça commence à être trop bon et trop sérieux. Si des gars lisent mon message, j'aimerais bien qu'ils me donnent leur perception des choses.

Pour moi, c'est un mystère. Personnellement, il me faut peu de temps avant de voir si une personne me convient ou non.

Chère Plume24, je peux toutefois te dire que ce n'est pas tous les gars qui sont comme ça. Certains veulent vraiment s'engager et faire des efforts pour une filles mais, lorsqu'ils pensent avoir trouvé la bonne. Donc, tout n'est pas perdu. Il reste à trouver "notre" bon ; ))

salut PLume

Salut PLume,

ne te blâme pas autant pour hier...l'erreur est humaine et c'est normal de se payer le luxe d'une erreur une fois de temps en temps! La seule chose que tu dois savoir, c'est que lorsque tu décides de passer la nuit avec un homme, tu dois le savoir clairement que c pour le sexe un point c tout. Tu as des besoins qui sont tout-à-fait normaux et faut pas se leurrer, 1 an sans relations sexuelles, c'est beaucoup et tu N'es pas fait en bois. Ne te juge pas aussi sévèrement. Si tu pars un soir et que tu te dis ce soir, je me tape une baise, j,en ai envie et je réponds a mon besoin, pourquoi pas?? Se sentir obligée face a un homme parce qu'on a fait l'amour avec lui ou passé une soirée en sa compagnie, ça, c'est toi qui se met cette pression. Si tu savais le nombre de fois ou je l'ai fait. Le pire c que le jour ou je me suis dit que je ferais comme les hommes, je les utiliserais pour combler mes besoins ben étrangement c là que j'ai connu le genre de gars qui ne décolle plus. Je ne sais pas pourquoi c'est ainsi mais il y en a toujours un qui cours plus que l,autre, qui attend plus...Le jour ou j'ai été prête a ne plus me contenter de la sexualité et de vouloir autre chose, bien tu vas rire mais j,ai dit a un gars que j,avais rammené chez nous et avec qui j'avais fait l'amour: je ne sais pas si pour toi c juste pour le sexe, de mon côté je ne suis pas prête a m,engager mais ça ne me tente pas non plus que tu me rapelles juste pour baiser. Tu peux imaginer comment j'ai eu l'air folle, et il ne m,a jamais rappelé!! J'en ris aujourd'hui mais bon sang!! C'était la période folle de ma vie. J'Avais mon carnet de numéro de téléphone remplit de gars que je pouvais appeler quand j,avais le besoin! Ça peut mal parraître mais moi c'était une étappe de ma vie que je devais traverser et je ne m'en veux pas pour ça. J'ai fini par être plus solide et j'Ai apprit a me respecter, pour pouvoir ensuite exiger qu'on me respecte.

Je crois que pour ce qui est de la dépendance affective, eh bien, il y a une différence dans les relations d'amitié et les relations amoureuses. En amitié, on n'exige pas autant que dans notre couple. Nos attentes sont toujours plus grande face a notre couple parce qu'on se dit que c le rôle de notre chum de combler nos besoins affectifs. Je ne sais pas trop, mais je ne crois pas que généralement cette dépendance se réflète dans nos amitiés. Dans la relation de couple, il y a une intimité qu'on n'a pas avec nos amis, nos amis peuvent bien faire ce qu'ils souhaitent de leur vie, on n'est pas impliqué au même niveau ni de la même façon.

Je crois que pour la plupart des gens c comme ça, de vouloir ce qui est inaccessible, renoncer aux biens faits que nous apporte cette quête de la personne si dure a atteindre...c pas évident. OUi je pense que la nature joue pour beaucoup, l'instinct de chasseur est fort. C'est vraiment pas fou ta théorie, j'ai même déjà vu un reportage là-dessus. Peut-être qu'au fond, la réponse elle est là mais que nos sentiments n,arrivent pas a suivre cette théorie. CAr peux-tu imaginer ce que ce serait si les couples mariés qui sont indifèles se faisaient dire que tout ça est normal, que c le côté animal en nous qui ressort...pas sûre que ça passerait LOLLL. Je voudrais bien voir mon chum me dire ça...il passerait un mauvais quart d,heure!! :)) Le problème est que socialement, ce n,est pas l,image que l'on nous a donné...on a fixé des règles et si tu débordes de ces règles, tu es jugée et considérée à problèmes!

L'important dans tout ça plume, je crois que ce soit que tu te sentes bien. Si tu as envie de te taper une nuit avec un gars, pourquoi pas, ça ne fait pas de toi une mauvaise personne. Il est juste bon de le dire clairement à L'autre pour ne pas qu'il ait d'attentes envers toi. Quand tout est clair, si L,autre décide de vouloir s'investir, eh bien ce n'est plus ton problème car toi, tu l,as dit que ce n'était que pour un temps limité!

Ouf je ne sais pas si ce que je viens d'écrire fait du sens, je n'ose même pas relire!!

Ah oui une dernière chose, si ton mec d'hier t'a parlé de suicide et tout ça, dis-toi une chose, tu N,es pas responsable de lui. Non il ne faut pas jouer avec les sentiments des gens c certain mais dis-toi une chose, c un peu ce qu'il a tenté de faire aussi en te parlant de suicide...il doit règler ses problèmes par lui-même...

Ça a l,air méchant à dire mais il ne faut jamais prendre sur ses épaules ce qui ne nous revient pas.

Allez, je te laisse car je pense que je ne suis pas de bons conseils ce soir!!

Bonne chance plume!!

Annxavier

Bienvenue dans le club ...

Je comprends très bien ce que tu ressens moi aussi Cath. Quand tu m'as décrit ta situation, je m'y suis tout de suite reconnue...malheureusement. Je semble moi aussi seulement destinée à l'amitié particulière... je ne sais pas pourquoi. Quand je veux que ce soit plus sérieux, le gars me fuit. Non, en fait, je généralise parce que je suis sortie avec un gars pendant 5 ans et des poussières qui n'arrêtait pas de me dire qu'on était pas des amis ni "fuck friend" mais bien, conjoints et conjointes... Mais je dois avouer que le courant a vraiment passé entre nous... En fait, je crois encore que c'était l'homme de ma vie... mais je l'ai perdu, parce qu'il avait des problèmes d'agressivité... alors je l'ai quitté. Mais on s'aimait plus que tout... Et j'ai déjà fréquenté un gars qui m'a déjà dit au début de notre relation qu'on était "fuck friend" alors qu'à la fin, il me disait : "Toi pis moi, c'est quoi au juste ? Peux-tu mettre des mots là-dessus ? On dit qu'on est fuck friend mais on dit peut-être pas toute la vérité..." Pour moi, il essayait de me dire quelque chose, de me faire parler de sentiments mais je voulais pas en parler parce que j,avais peur de le perdre si je lui disais que je l'aimais... Alors je n'ai rien dit et on a fini par ne plus se voir... mais je trippais vraiment dessus ! Comme quoi, c'est sûrement un peu aussi notre faute si on connaît juste des amitiés particulières... sans s'en rendre compte évidemment, on doit contribuer à ce type de relation inconciemment... J'ai déjà aussi fréquenté un gars qui disait à sa mère qu'il avait rencontré une fille (moi) et que c'était pas pire parce que j'avais 24 ans et que j'avais sûrement passé mes trips de cul à cet âge... Je me disais alors qu'il voulait p-e quelque chose de sérieux mais plus tard, quand je lui ai fait part de mes sentiments, il m'a dit qu'on était juste "fuck friend"... Va comprendre de quoi là-dedans ...

En fait, je pense que si les gars agissent comme ça avec nous c'est parce qu'ils sont mêlés eux-mêmes avec leurs émotions... et je commence à croire que si nos relations amoureuses sont si compliquées, c'est parce que l'Homme (ce qui inclut les femmes) est un animal à la base et que les animaux ont besoin de chasser, d'aller vers des personnes qui assureraient davantage leur progéniture... Les hommes seront donc davantage attirés par les femmes féminines et les femmes, vers les hommes virils voire machos. L'homme comme la femme a, à mon avis, ce besoin de chasser, ce qui explique le proverbe : "fuis-moi, je te suis" et "suis-moi, je te fuis", cause de nos difficultés sentimentales et de notre irrépressible envie d'aller vers le sexe opposé... En tout cas, c'est ma théorie en ce moment. Je ne suis pas spécialiste mais je réfléchis beaucoup.

Voilà, j'espère que je t'ai apporté un peu de soutien à travers cette longue réponse ...

Plume24 xxx

Tu ne devrais pas être si fière de moi ....

parce que j'ai récidivé hier soir, alors que je m'étais promis de rayer les gars de mes priorités cette année.

Je m'explique : je suis allée à un party du journal étudiant, dans lequel je m'implique beaucoup. J'y ai vu un gars avec lequel je suis sortie2-3 fois et qui m'a toujours attiré. Donc, ce n'est pas n'importe qui, loin de là. C'est un gars qui a une tête sur les épaules, en fait, je dirais même brillant ( il s'apprête à faire un doctorat en sociologie) et je l'admire profondément. Nous avons quelques points communs mais ... il a aussi des problèmes psychologiques. En fait, il n'a jamais eu de blonde et il a 27 ans. Les filles sont attirées par lui mais quand vient le temps de sortir avec, elles le fuient. Tout comme moi d'ailleurs. Alors je l'ai fuit l'an passé, parce que je le trouvais trop empressé et trop collant et parce que ça ne cliquait pas physiquement. Mais va savoir pourquoi, je lui ai demandé de venir chez moi hier soir, passer la nuit... Étant vraiment en manque d'affection (trop à mon avis), il a accepté. On n'a rien fait parce qu'il ne se sentait pas prêt et je respectais ça. Mais j'aurais aimer qu'on couche ensemble, parce que j'avais besoin de contact physique, de chaleur humaine, d'affection. On s'est cependant collés toute la nuit et on s'est parlé. Mais... je le trouvais trop étouffant. Alors j'avais hâte qu'il reparte ce matin. Quand il est parti, je me suis dit que je ne voulais pas le revoir, parce qu'il ne me plaisait pas assez et parce que je ne veux pas m'engager dans une autre relation. Le hic, c'est qu'il se fait des idées à mon propos, comme il s'en est fait l'an passé quand on est sorti 2-3 fois ensemble ... et il ne m'a jamais pardonné que je ne veuille pas sortir avec lui sérieusement et que je l'aie niaisé (c'est ce qu'il pensait alors que ce n'était pas le cas dans ma tête). Et on fait partie du C.A. du journal !!! En plus, il parlait de se suicider hier soir... Alors je m,en veux pour 2 raisons : 1) pour avoir failli à ma promesse d'être sans homme pendant au moins 1 an 2) pour lui avoir donné de faux espoirs alors que je voulais seulement de l'affection pour un soir ... et que ça ne sera pas évident de le lui dire... En fait, je suis toujours mêlée à son sujet. Je ne comprends pas pourquoi il m'attire quand on ne sort pas ensemble et quand il pourrait se passer quelque chose, il ne m'attire plus....

Je me demande bien comment je vais réussir à tenir le coup d'être sans hommes pendant 1 an ! Ça me paraît une éternité ! Je me demande même si c'est réaliste, si en fait, la dépendance affective existe vraiment ... parce que je me dis que si les animaux cherchent aussi activement un mâle (pour les femelles) et une femelle (pour les mâles), ça ne doit pas être pour rien ... Ne serait-ce pas plutôt notre instinct de reproduction qui nous amènerait en fait à la quête incessante du sexe opposé dans le fond ? Ne serait-pas notre instinct de chasseur qui pousserait vers des personnes innaccessibles et à fuir celles qui sont accessibles ? Parce qu'à la base, nous sommes des animaux, des animaux sociables certes, mais des animaux tout de même ...

D'autre part, je ne comprends pas pourquoi je serais dépendante en amour alors qu'en amitié, je ne le suis pas. Je suis même plutôt du genre à éviter les contacts sociaux et je suis quelqu'un de pas mal solitaire ...

Peux-tu m'éclairer au sujet de tout ceci ?

Merci encore pour tout le soutien que tu nous apportes,

Plume24

Je connais un gars comme ça

Salut,

Je sais l'incompréhension que tu peux ressentir. J'ai vécu un peu la même situation.

Je ne comprenais pas du tout l'homme qui me serrait dans ses bras avec un regard amoureux et qui me disait: "Tu es mon rêve", "Tu es comme une drogue"... Moi, dans ma tête, je pensais qu'on disait cela seulement à une personne qu'on aimait ou avec qui on était en train de tomber en amour. J'étais NAÏVE! Un gars peut dire toutes ces belles choses sur le coup d'une montée d'hormones seulement pour avoir du sexe et sans penser aux conséquences.. et du côté sexuel, je peux te dire qu'on s'entendait très bien.

Étant donné l'enthousiasme dont il faisait preuve et l'harmonie dans laquelle nous baignons, je croyais qu'il serait naturel pour lui de m'aimer : NON ! Je me suis rapidement rendu compte que je vivais une passion seule de mon côté! Lorsque j'ai voulu être un peu plus sérieuse, il a commencé à s'éloigner. Je lui ai alors demandé pourquoi il s'éloignait alors il m'a dit qu'il n'était pas prêt, que presque tout l'énervait en moi mais, que, au lit c'était super... Ça m'a donné vraiment un choc !

Je crois que je m'étais monté un conte de fée et que j'ai été assez débile pour croire qu'un homme m'aimerait. Est-ce qu'il voulait juste m'utiliser au départ ou est-ce qu'il s'est rendu à la conclusion que je n'étais pas digne d'être aimée ? Je ne sais pas....

J'ai des amies qui ne se sont jamais fait demander pour avoir une "amitié particulière" alors que je semble être destinée à ça. C'est vraiment injuste !

Maintenant, je n'ai plus aucune confiance en les hommes. Ça fait deux mois que je ne l'ai pas vu et j'en ai vraiment assez d'être célibataire.

J'ai 25 ans et je suis vraiment découragée de tomber sur des salauds ou de n'être simplement "pas assez".

super plume

Bonjour Plume,

c fou comme tu as cheminé dans tout ça...je suis fière de toi. Je te sens beaucoup moins anéantie et sur le bon chemin pour t'en remettre. Je suis super contente de voir ça.

Tu sais, moi aussi je suis une personne dépendante, apprendre a ne plus L,être n'est pas facile...et souvent , ça vient de notre passé. Tu parles d,un père absent et avec une mère ayant une maladie, disons que ça ne laisse pas beaucoup de place a une enfant. Il est normal que tu recherches tant l'amour. Et compenser les besoins affectifs par la sexualité, je connais ça aussi. Tu as vraiment fait le bon choix, de te donner du temps pour te reconstruire, c'est le plus beau cadeau que tu puisses te faire. Je ne crois pas que le blâme de ton ancienne relation te revienne entièrement, je crois que lui aussi a des problèmes avec sa capacité d'aimer et d'être bien dans une relation...lorsqu'il atteint un bien-être, il le fuit...ah nous avons tous nos problèmes. Le meilleur moyen de se sortir de ces relations malsaines est bien de revoir ce que l'on est. D'être capable de se faire notre propre bonheur fait de nous des personnes solides et plus aptes a s'engager dans de bonnes relations.

En tout cas, je suis heureuse que tu ais réussi a passer au travers de cette épreuve et de voir a quel point tu t'en sors bien.

Bon courage et donne-moi de tes nouvelles

Annxavier

Je lui ai parlé

Je lui ai finalement reparlé à mon collègue de travail...On avait un party de bureau en fin de semaine passée et j'ai accompagné une de mes amies qui travaille encore là...

J'ai pris mon courage à 2 mains et je lui ai demandé s'il avait coupé contact à cause de mon poème. Il m'a répondu "non, ton poème était super beau mais c'était une façon pour moi de te fuir." Charmant n,est-ce pas ? ... Je lui ai demandé plus d'explications, genre : pourquoi on ne se voit plus ? Tu trippais sur moi au début, avoue-le donc..." Et savez-vous ce qu'il m'a répondu ??? "Oui, c'est sûr mais je voulais laisser les choses aller, pour voir où ça nous mènerait. Pis comme c'était rendu pas mal sexe à la fin et que je voyais que ça ne mènerait pas plus loin, j'ai préféré arrêter plutôt que de te niaiser." Wow ! Me niaiser ... Il a de drôles de façons de me niaiser lui ... Car savez-vous ce qu'il me disait au début ? "J'ai l'impression de rêver.", "Je ne regrette pas d'être venu dans cette ville car je t'ai rencontré", "¨Ça fait longtemps que j'ai pas été ben d'même, ça fait trop longtemps, des années", et même : "je suis tombé sous ton charme", "j"ai beaucoup pensé à toi aujourd'hui" "J,ai peur de perdre la tête et je ne veux pas" (ça c'est quand on était dans son lit et que je lui faisais des choses le fun)... Mais au party, il m'a dit : Je t'aime, mais pas pour sortir avec toi." ... Je lui ai alors demandé pourquoi il m'a demandé mon numéro de tel de ma nouvelle résidence s'il était pas intéressé à sortir avec moi et il m'a répondu :"je sais, j'ai pas été clair" ...

En tout cas, le résultat aujourd'hui est que je n'AI PLUS CONFIANCE EN AUCUN HOMME... Si un gars m'a dit des choses de même et que c'était pas sérieux, je ne vois pas ce qui pourrait l'être ... Mais d'un autre côté, je me rends compte que c'était pas vraiment de l'amour que je ressentais pour lui. C'était plus un manque affectif que je voulais combler en le "possédant", d'où nos fréquents rapports sexuels et nos peu de conversations... Comme au début, il avait l'air intéressé, comme je n'avais pas à courir après parce qu'il était assez affectueux et tout, il ne m'intéressait pas. Je niaisais avec lui en fait. Mais peut-être que pour lui, c'était autre chose au début. Peut-être qu'il pensait que ça deviendrait sérieux lui et moi, dù les phrases que je viens de mentionner et qu'il me disait mais seulement AU DÉBUT. Il m'appelait aussi "Ti-loup" et "la puce"... alors dans ces circonstances, comment pouvais-je penser qu'il me niaisait ? Je pensais qu'il était sérieux en disant ça mais moi, ça ne me faisait alors ni chaud ni froid puisque je n'avais pas cette sensation de manque. Mais quand il a commencé à prendre ses distances, j'ai ressenti alors un grand vide et il me manquait. Je voulais alors le posséder et mon meilleur moyen était de coucher avec lui. Sûrement qu'il aurait davantage voulu que je m'intéresse à lui et non à son corps ... lol Que j'offre plus de ma personnalité et moins de mon corps... mais je n'étais pas capable. Peut-être était-ce à cause que je ne l'aimais pas au fond ? Parce que je me souviens maintenant que c'était pas si rose que ça entre nous... Je me souviens que je ne le désirais pas souvent physiquement....que je ne voulais pas le coller trop trop... Ça peut vous paraître paradoxal mais j'ai commencé à le désirer quand il s'est éloigné de moi... Dans ma tête, il faut que ça clique physiquement avant tout et après seulement, je peux donner de ma personnalité...alors que le monde s'évertue à dire le contraire... Je suis peut-être fuckée au fond... Avec une mère schizophrène et un père absent et étant enfant unique, ça doit donner une adulte fuckée je suppose... Après cette aventure (parce que c'en est toute une), je me rends compte que j'ai appris que j'étais une personnalité dépendante et que je cherchais trop à fusionner avec les gars. Et quand ça ne marchait pas avec un, j'en cherchais un autre... qui voudrait bien fusionner avec moi. Mais évidemment, ça ne marche jamais vu que le gars se sent étouffé... alors je dois prendre plus mes distances à l'avenir. À moins que ce soit lui qui avait un problème ? Il est tout de même célibataire depuis 8 ans... et il a tout de même laissé sa dernière blonde parce qu'il était trop bien avec ... En tout cas, on avait sûrement tous les 2 des problèmes qui ont fait que ça n'a pas marché : lui, il était trop indépendant et moi, j'étais trop fusionnelle...

Maintenant, je veux éviter de reproduire la même erreur avec d'autres gars parce que ça fait trop mal. Et le meilleur moyen n'est pas de chercher quelqu'un d'autre car le problème reviendra avec un autre. Non, la solution est que je reste seule pendant un bout de temps (1an miminum), le temps, que je me reconstruise... le temps que j'aie quelque chose à offrir autre que mon corps ...

Plume24

désolée d'intervenir

Tu sais il y a une chose que l,on doit être capable de voir dans la vie, on ne peut pas juger la peine d'une personne ou sa souffrance. D'un côté ça peut remonter le moral de se dire que ça pourrait être pire mais cela n'enlève rien à la peine que l'on ressent.

POur ce qui est d'oublier en s'engageant dans une autre relation, dis-toi que cela ne fait que panser la peine et la blessure. Ce n,est qu'une solution de rechange...il faut faire son deuil pour pouvoir se réengager a nouveau...sinon, il y a de fortes chances que ta nouvelle relation échoue a cause de tes choses qui ne sont pas règlées. C'est pas facile de se remettre d'une peine d'amour mais avec le temps, on finit par s'en remettre.

Bon courage a toi

Annxavier

moi je te comprends

je suis vraiment désolé pour toi, mais saches que dans la vie il y a des gens qui souffre encore plus que toi!
moi j'arrive même pas a oublier une femme qui m'a dis : je ne peux pas t'aimer et tu m'attire pas !
comment pourras tu oublier un gars avec qui tu as partagé des moments forts?!
mais j'ai appris a pensé a ces défauts croie moi donne un peut plus de la valeur a ses défauts et tu va l'oublié !
on oublie un mec si on es avec un autre mec!