Victime d'un manipulateur ?

J'ai lu avec attention tous les messages concernant le sujet mais qui me semble datés. J'aurai voulu notamment avoir le point de vue de Philo qui semble bien appréhender le problème.Je suis mariée depuis 23 ans avec un homme qui s'est toujours montré le plus attentionné des maris.Le problème, et qui me pèse de plus en plus, c'est qu'il faut sans cesse témoigner mon "amour" (qui n'existe plus à ce jour) par des gestes tendres, affectueux et de façon quasi permanente.Par exemple il prendra mal que je passe prés de lui pour vaquer à mes différentes occupations sans lui faire un bisou.Récemment une relation avec un autre homme m'a révélé combien j'étais prisonnière.Il a tout réglé notre vie.Pas de place à l'imprévu, tout est chronométré, organisé, planifié.Il me téléphone sans cesse au boulot pour des choses totalement insignifiantes qui peuvent attendre le soir.De façon naturelle, et c'est toujours dans pour une bonne intention, il demande combien j'ai de chèques déjeuner d'avance, si j'ai de l'avance sur mon compteur au boulot (ainsi je pourrai prendre une après-midi pour un petit calin).Mais pas question que j'utilise cette avance pour passer une après-midi rien que pour moi.Pas question de faire une activité sportive : ça coûte cher et ça perturbe le déroulement de la soirée (tout est minuté).Actuellement je suis en CIF pour passer un BTS : il a fallu que je me batte car il a très mal pris cette décision : j'allais faire chier tout le monde avec ça, les enfants et lui.Evidemment le soir je suis plus occupée à travailler qu'à m'occuper de lui et notamment à être assise à côte de lui sur le canapé à regarder des conneries à la télé.Car je n'aime pas la télé.J'aime lire, je ne lis plus.Même le tricot l'agaçait alors que j'étais assise malgré tout à côté de lui.Pas question de faire quoi que soit sans lui.Et surtout pas partir en vacances sans lui : bonne intention de sa part, il a peut qu'il m'arrive quelque chose, se fait trop de soucis.Il gère le budget à un point que le moindre centime entrant ou sortant ne lui échappe pas.J'ai un peu d'argent de poche pour m'acheter ce qui me plaît et encore, si je commence à l'épuiser il faut qu'il s'en mèle et trouve forcément mon achat complètement inutile.Il fait beaucoup de choses à la maison : une partie du ménage, du repassage, prépare le repas du soir (vite fait), débarrasse, fait les courses (normal je suis dépensière), me fait une vie facile me dit-il, s'occupe des enfants (mais faut que tout aille bien, sinon pas de patience, faut que ça drope).Et moi j'en ai marre car en ce moment je me rebelle.Je ne veux faire ces gestes d'affection car je ne l'aime plus.J'ait toujours dit oui car je n'aime pas les relations conflictuelles.Dès qu'un obstacle apparaît, il s'énerve et boude pendant des jours.Maintenant je ne dis plus oui, je lui ai demandé de me laisser de l'air, qu'il m'emmerdait.Et là tout a dégénéré : je suis une méchante, une ingrate, une saloperie parce que j'ai osé le traiter de vieux con.La première grosse insulte en 23 ans.Et j'en ai encore à dire.Suis-je victime d'un manipulateur depuis 23 ans ?Pourtant il est si gentil me dit-il : tout ce qu'il fait c'est pour moi.

des nouvelles?

allo Julie,

comment ça va maintenant,
Et la deuxième rencontre avec les psy? A t'elle eu lieu? c'est sur que cela prends énormément du courage

donne des nouvelles

katyy

Besoin de savoir


C'est un très intéressant quéstion et mon personnelment trouve que les hommes qui sont violent aux femmes, ils les controllent et les femmes ne pouvent pas quitter la réaltion.

Ils ont manipulé les femmes.

premiers resultats

Bonjour à toutes,
Je vous tiens au courant du résultat de la première séance chez le thérapeute.En fait nous avons été reçu par 2 psychologues : un homme et une femme.J'ai été à moitié surprise car j'ai pensé qu'ils ont pris cette initiative par rapport à mon mari.Lorsque j'avais pris rendez-vous, j'avais souhaité un homme pour éviter que mon mari ne réagisse mal vis à vis d'une remise en cause éventuelle faite par une femme.Ce n'était pas possible et il était convenu que nous aurions affaire à une femme.Ils ont dû réfléchir et penser que cela serait mieux pour neutraliser le terrain.Ce ne fut pas inutile car au cours de l'entretien qui a duré 2 heures, mon mari a émis des propos plutôt négatif sur les femmes, notamment quand il a parlé du livre sur les manipulateurs et de son auteur.D'ailleurs, ce n'est pas lui le manipulateur, mais moi.Dans l'ensemble, je pense qu'il y a bien problème et venant de lui.Bien sûr il s'est montré parfait, à l'aise dans les conversations, agréable, jovial.Mais certains traits de sa personnalité et des rapports avec les autres et avec moi-même n'ont pas dû échapper aux psychologues.Cependant je peux me tromper.A la suite de cet entretien (le prochain est le 26) j'ai repris une certaine confiance en moi mais depuis je doute à nouveau.Je crains de ne pas pouvoir avoir le courage de lui dire que tout est fini, que je n'éprouve plus d'amour pour lui, que je préfère vivre seule avec mes enfants et tout recommencer.C'est dur car, malgré tout, ce qui m'empêche de partir, ce n'est pas l'amour que je n'éprouve plus pour lui, mais une certaine pitié : le pauvre, il va se retrouver tout seul et ce n'est pas son choix.Et une certaine culpabilité de mettre un trait sur 23 ans de vie commune.Mais il faut que je pense à moi car peut-on rester toute sa vie avec quelqu'un, sans être heureuse, par pitié? Comment faire admettre, alors que tout semblait aller pour le mieux, que plus rien ne colle ?Aurais-je un jour ce courage?

Quoi de neuf ?

Bonjour,

J'ai lu tous les posts concernant la manipulation du conjoint et ayant découvert depuis peu que je suis dans le mm cas, je cherche à savoir ce que toutes celles qui endurent cet acharnement au quotidien sont devenues.
J'espère trouver ici une oreille attentive, du soutien, de la considération.. enfin toutes ces choses qui manquent au sein de mon foyer actuellement.
A bon entendeur !!! Merci

une réaction

je trouve vôtre texte trés dense, trop même.
Estes vous sûre que c'est lui qui va souffrir si vous partez?
Bon courage

Katy a raison

Bonjour julie,

Je suis très contente pour toi que tu aies eu le courage de sortir sans lui. Il faut que tu vives, et que tu fasses ce que tu fasses ce que tu veux quand tu le veux!
De plus il n'a pas le droit de t'obliger à coucher avec lui sinon celà s'appel un viol même au sein du couple!
Katy à raison il fera tout pour se faire passer pour la victime devant le thérapeute! Si j'étais toi je continurai les séances avec ton psy toute seule.
Courage tu vas y arriver à le quitter si c'est ce que tu souhaites réellement! Mais comme je t l'ai déjà dit il faut que tu sois totalement indépendante financièrement pour refaire ta vie et ne pas être dans la "galère" quand tu partiras.
Je pense que tu es quelqu'un qui a du caractère de la volonté, alors tu vas t'en sortir!
Courage!

le thérapeute

bonjour julie,

Sois prête pour le thérapeute. Parce que chez le thérapeute ton mari va être parfait! Et toi si tu lui dis ta façon de penser, il comprendera pas , puisqu'il est parfait et qu'il fait tout cela pour toi et toi tu es si non reconnaissante. Et si tu dis que tu peux pas sortir et qu'il controle ta vie...il va trouver quelque chose à dire pour se montrer victime. Le thérapeute ne vous connaît pas en plus il va être neutre.
Moi j'ai déja dis à mon mari qu'il etait un manipulateur...cela à rien donné... c'étais moi la manipulatrice...en thérapie je passais pour la sans coeur, lui était parfait...c'est le message qui a réussi à me rentrer dans la tête, à l'époque parce que maintenant je vois tout son petit manège.
Ce serai mieux d'aller séparément chez le thérapeute au début. Comme cela tu aurais plus de soutien.

Bonne chance, c'est pour quand le premier rendez-vous?

katyy

Il me faut ce courage

Merci, merci Céline. Ce que tu dis est juste : être bien dans ma peau et libre ou me sentir mal sans rien pour moi.Et il faut beaucoup de courage pour obtenir cette liberté, donc ce bonheur que je n'aurais jamais avec lui.Je commence à le découvrir tout doucement au fur et à mesure de ses réactions, qui ne se sont jamais révélées de façon aussi flagrante depuis que j'ai changé mon attitude envers lui.Vendredi soir, pour la 1ère fois de ma vie, j'ai réussi à sortir, au restaurant, en compagnie des stagiaires qui suivent la même formation que moi.J'ai ri, j'étais bien.Lorsque je suis rentrée à minuit (il était prévenu car j'avais consigne de l'appeler vers 23h15 pour lui dire où cela en était : pour ne pas s'inquiéter), il a voulu faire l'amour, ou plutôt me baiser car la façon dont il a présenté la chose m'a dérangé.Il était vulgaire et surtout il était jaloux comme un gosse : je m'étais amusée avec les autres, je n'étais pas fatiguée (c'est curieux d'habitude je le suis m'a-t-il dit), donc maintenant je devais consacrer du temps et de la disponibilité pour lui.Il avait accepté que je sorte (sans lui qui plus est)et de garder les gamins.Donnant, donnant.Comme je n'ai pas cédé, il a remis ça le matin vers 7h30, sans tenir compte de ma fatigue.En fait, il n'y a que lui, rien que lui.Evidemment comme je n'ai pas cédé encore (comment faire l'amour à quelqu'un que l'on n'aime pas ?)il s'est très vite énervé au point de m'attraper par les oreilles et me secouer la tête.J'attends de ce rendez-vous avec le thérapeute de pouvoir dire ce que j'ai à lui dire.Il le faut.

Laisse parler ton coeur

Bonjour Julie,

C'est vrai que c'est difficile de prendre une décision car il y a les enfants, la familles, mais ils ne vivent pas avec. C'est toi qui le connait mieux que personne. Je pense que si tes enfants ne sont pas trop petits ils peuvent comprendre si tu leur explique un peu la situation, car surtout ne part pas sans leur expliquer réellement ce qui se passe, ils risquent de t'en vouloir.
Je comprend que tu es peur de ton mari, de sa réaction mais montre lui le contraire montre lui que tu es une femme forte, que tu peux prendre des décisions sans lui et être tout à fait autonome. Actuellement il fait tout pour te posséder entièrement pour que tu ne sois pas capable d'entreprendre quoi que ce soit sans lui, mais ne te laisse pas faire! Prend des journée pour pouvoir faire ce que toi tu as envie de faire. Car en ce moment il te fais devenir son objet tout en douceur commença tu n'as pas de raison de te rebeller.
Soit courageuse, avant de prendre la décision de partir assure tes arrières. Essaye la thérapie de couple tu verras bien mais je doute que tu n'oses en parler, vu que tu as peur de sa réaction.
Je sais que tu es dans une période difficile mais ça va aller, ton coeur va parler et tu prendra la décision que tu jugeras la meilleure pour toi!
Réfléchis à la vie que tu veux, être bien dans ta peau et libre ou te sentir mal et ne pas avoir de vie à toi!
Maintenant c'est à toi de voir! Si matériellement tu peux t'en sortir déjà se sera un obstacle en moins si tu parts. S'il devient violent fait constater les coups à un médecin pour avoir un certificat médical que tu mettra en sécurité, pose une main courante. Tout celà te servira le jour où tu partiras. Mais si je comprends bien actuellement il n'y a que de la violence psychologique, ce qui est difficile à faire constater par un tiers. Réfléchis vraiment pour prendre ta décision, je ne veux surtout pas t'influencer ta décision ne tient qu'à toi personne ne peux la prendre à ta place!
Courage!

Je réfléchis

Bonjour céline,

Je réfléchis beaucoup en ce moment.Depuis la dernière crise (samedi, parce que je n'avais encore rien prévu,ni organisé pour la journée de congé de lundi qu'il a voulu prendre en même temps que moi : lui l'aurait fait), il est redevenu calme, gentil. La journée de lundi s'est passé calmement mais sa présence continuelle m'a pesé car j'aurais vraiment eu envie d'être seule sans lui.Mais je me sens piégé par sa gentillesse. Je ne lui demande rien et finalement je me sens de plus en plus dépossédée de tout ce qui concerne la maison, l'occupation des temps libres.Je ne me sens plus bien avec lui mais je n'arrive pas à dire "stop" "c'est fini".Parce qu'en fait j'ai peur. J'ai peur de sa réaction. Il peut être si prévenant, si attentionné et si méchant, si agressif.J'attends de cette thérapie de couple de pouvoir peut être dire ce que j'ai envie de lui dire en présence d'une autre personne. Je n'ai pas le moral en ce moment.Je n'ai envie de rien et cette proximité qu'il m'impose, que je n'arrive pas à refuser, me pèse de plus en plus.Pourquoi subit-on cette violence, plutôt moral dans mon cas ? parce que entre les mauvais moments, il y a la vie qui continue normalement, parce qu'il faut penser aux enfants, à la famille qui ne comprendra pas pourquoi on se sépare alors qu'on donne l'image du couple idéal. Comment dire aux gens que soudain tout change, on en a marre, que l'on n'est plus heureux avec lui alors qu'on a tout pour être heureux (il fait tout pour moi en devançant même des demandes ou des facilités que je ne réclame pas).Je ne décide plus, il décide pour moi au nom de l'amour.Je ne sais pas si vous comprenez ce que je veux dire.Pour lui, personne ne devrait changer d'avis, sinon c'est faire preuve d'instabilité.Le vide est là, inexplicable.Sauf pour moi.

il faut vraiment réfléchir

Bonjour Julie,

Je pense qu'une thérapie de couple c'est bien s'il y a encore de l'amour, mais là ce n'est plus le cas! Tu ne l'aime plus et en plus tu subis des violences de sa part! Pourquoi veux tu rester avec lui? Je pense que si tu restes ça risque d'être pire à moins qu'il change, mais beaucoup des hommes ne changent pas! J'espère pour toi qu'il changera mais n'espères pas trop.
Il faut que tu poses le pour et le contre pour prendre ta décision, peut être as tu peur de l'avenir mais tu veras ça iras! Si tu peux t'en sortir financièrement, les débuts seront dure puis tu apprendras à vivre sans lui. Réféchis vraiment aux raisons qui te poussent à rester avec lui.

Bon chance!

Besoin de savoir

Bonsoir à toutes,

Je suis étudiante en troisième année d'école d'assistante sociale, je fais actuellement mon mémoire sur les femmes victimes de violences conjugales. C'est un sujet qui me touche beaucoup en tant que future assistante sociale. J'aimerais connaître les raisons qui vous poussent à rester ou à revenir après une rupture avec votre conjoint. J'ai lu beaucoup de livres mais j'aimerais avoir vos témoingnages si vous le voulez bien! Je souhaite vraiment comprendre mais pas seulement par les livres. Lors de mon stage de deuxième année j'ai rencontré des femmes victimes de violences conjugales qui son venu me voir après un crise violente, mais ensuite elles sont rentré chez elles même si des démarches avaient été mises en place. C'est pourquoi j'ai voulu faire mon mémoire sur ce sujet, je veux vraiment comprendre. De plus, comme je vous l'ai dit plus haut, voir des femmes souffrir je trouve celà insupportable, je souhaite les aider à prendre la décision de partir. Je souhaite travailler par la suite dans une association spécialisé dans l'accueil des femmes victimes de violences conjugales. Je vous remercie par avance pour vos réponses, je veux vraiment savoir quels sont vos freins pour ne pas partir, pour mieux comprendre et l'expliquer à d'autres travailleurs sociaux qui ne comprennent pas toujours le retour des femmes aux domicile conjugale.
Merci encore.

décision à prendre

Bonjour Céline,
Tout le problème est là : je sais ce que je veux mais la décision est si difficile à prendre.Les choses se font plus claires : je n'éprouve plus d'amour pour mon mari. Encore moins maintenant après le visage qu'il m'a révélé. Au fil des ans, pleins de choses, insignifiantes pour lui quand je lui en parle, ont fini par détruire ce que j'éprouvais pour lui. Comme la vague qui détruit peu à peu le château de sable que l'on a bati ensemble. Une vague arrive, enlève un petit morceau, puis se retire, la vie poursuit son cours jusqu'à la prochaine vague qui continue l'ouvrage de la précédente. Aujourd'hui le château est détruit.
J'ai vu une psy qui m'a dit que j'allais bien, que j'analysais bien les choses. j'ai l'impression qu'elle m'a fait comprendre que mon mari avait un problème. Nous allons essayer avec mon mari un thérapeute de couples.Peut être prendra-t-il conscience de son problème, mais j'en doute.Quant à mon ami, il ne faut pas qu'il entre en ligne de compte dans ma décision. Je me l'interdit.Car le vrai problème est de savoir si je peux continuer ma vie avec mon mari, si je peux être heureuse avec lui. En ce moment, mon mari se montre assez compréhensif et a sorti la carte de l'homme amoureux et calin.J'avoue avoir beaucoup de mal. Je m'aperçois que je continue malgré tout de prendre sur moi, de faire des efforts pour dire oui quand j'ai envie de dire non, de dire non quand je pense oui.Je me sens faible car je n'arrive pas à lui dire que je ne l'aime plus.Mais il le faudra car c'est le prix de ma liberté.

Il faut tu saches ce que tu veux

Bonjour julie,

Je pense que ce que tu vis est de la violence psychologique qui n'est pas mieux que la violence physique. Il reste à savoir si tu es prête à le quitter, si tu l'aimes encore un peu même si c la cas il n'a tt de même pas le droit de te faire subir celà.
Excuse moi de te demander ça mais es tu encore avec ton amant? Si oui quelle est l'importance que tu lui porte?
Je pense que tu as pleins de questions à te poser, car une rupture, un départ ça se prépare!
C'est à toi de voir! Mais dis toi que tu ne lui appartiens pas et qu'il n'a pas le droit de te faire subir celà.
Bon courage!

Je voudrais tant savoir

Bonjour à tous,
Je suis angoissée car je voudrais savoir si c'est lui qui a un problème, qui avait un problème, et qui ne s'est jamais révélé jusqu'à présent.Ou si c'est à cause de moi qu'il est devenu ainsi.Pour la violence physique, il dit qu'il sait ce qu'il fait, qu'il me menace mais qu'il n'ira pas au delà, c'est-à-dire aux coups.il n'est pas idiot, il sait que cela se retournerait contre lui.Peut-on parler de violence physique quand je suis à bout de sa violence verbale (parce que je lui ai fait du mal) et que je veux sortir de la pièce, qu'il fait barrage pour m'empêcher de sortir, que j'essaie de forcer le passage et qu'il continue de s'opposer en me poussant violemment en arrière?Je ne sais pas.J'ai encore eu droit à une crise parce que le soir en rentrant il a vu mon portable dans mon sac, puis dans la soirée il a regardé à nouveau dans mon sac.Malheureusement il n'y était pas car je voulais envoyer un SMS à mon ami.Ce portable le rend fou car je le cache, donc je fais quelque chose de pas clair.Malgré tout c'est de ma faute si il est agressif : je n'aurai pas du le tromper.je sais ce qu'il faut faire pour que tout redevienne dans l'ordre : redevenir comme avant, douce, gentille, aux petits soins pour lui, que je le gratifie de ma joie devant ses petits week ends préparé avec amour.comme il discute avec une femme, il me rapporte le contenu de leur discussion.Elle, au moins le comprend.Je suis une imbécile car j'ai épousé l'homme idéale.J'ai beaucoup de chance parait-il.Suis-je un monstre ?Je ne peux pas revenir comme avant, c'est au dessus de mes forces, surtout après ce nouveau visage.Vos messages m'inquiètent car faut-il en arriver là?A bientôt de vous lire.Je ne sais pas quand je pourrai répondre car il faut que je fasse gaffe.il surveille tout.

Non ce n'est pas de ta faute

Bonsoir Julie,

Je me permets de te dire que ce n'est pas de ta faute, il fait tout pour te faire culpabiliser. Celà fait partie de leur méthode.
Fais attention à toi car actuellement tu te trouves dans la phase lune de miel dans"le cycle de la violence conjugale", il va tout faire pour que tu lui pardonnes, puis il recommencera. Plus ça ira et plus sa violence risque d'être grande.

Maintenat c'est à toi de savoir si tu es prête à le quitter. Mais il ne faut pas que tu partes sur un coup de tête, il faut que tu prépares ton départ si tu peux. As tu des membres de ta famille qui pourait t'héberger sachant que défois ce n'est pas la meilleur solution car il risque de te retrouver!

Un conseil il faut que tu portes plainte, ou dépose une main courante commeça il y a une trace de ce que tu endures. Je sais c'est dure mais il faut le faire!

Renseigne toi sur les centres d'hébergement qu'il existe près de chez toi qui pouraient t'accueillir avec tes enfants. Mais je te préviens en tout cas prêt de chez moi la liste d'attente est longue pour être hébergé, et plus particulièrement dans ceux spécialisés pour les violences conjugales qui sont les mieux adapté.

Bon courage!

Prépares-toi!

Bonsoir Julie,

Je suis désolé d'apprendre qu'il a trouvé le livre. Non tu n'es pas folle, c'est lui qui a une pathologie, pas toi.

S'il commence à avoir recours à la violence physique, c'est qu'il sens le contrôle lui échapper. Je te conseille de trouver un refuge au plus tôt. Il doit sûrement y avoir des centres pour femmes victimes de violence où tu peux aller. Pendant que tu fais tes arrangements, fais mine de rien. Choisis ton moment et pars au moment où il s'y attends le moins, préférablement avec tes enfants. Idéalement, il ne dois pas savoir où te rejoindre les quelques jours suivant ton départ.

S'il t'attaque encore physiquement, n'hésite pas à porter plainte. Les policiers peuvent alors t'aider à trouver refuge avec tes enfants. Et te protéger pendant que tu fais tes valises.

Bonne chance...

Philo

Je suis perdue

Bonjour Philo,
Je t'attendais un peu car j'avoue ne plus savoir où j'en suis.Catastrophe aujourd'hui il a découvert le livre sur les manipulateurs.Ce fut une crise épouvantable.Il ne se reconnait pas du tout bien au contraire car c'est moi la manipulatrice.Du matin jusqu'au milieu de l'aprés-midi j'ai subi ses assauts verbaux.Je suis épuisée.Il a sans doute raison c'est moi la folle, je deviens parano, l'auteur du livre est cinglée, en plus c'est une femme forcément anti masculin.J'ai tout eu : l'agression verbale, les larmes, et que tout cela c'est parce qu'il m'aime.Tout cela devant les enfants.Maintenant il est devenu tout gentil et espère que je revienne vers lui ainsi.Je ne peux pas.Violent il l'a été vendredi matin après m'avoir confisqué mon portable parce que je refusais de lui montrer ma messagerie de SMS.Il a fallu que je le lui arrache des mains.Aprés il m'a pris par le col avec des yeux de fous en me menaçant de je ne sais quoi.C'est la deuxième fois en 2 mois.Avant jamais un geste.Il devient de plus en plus agressif.Il s'en rend compte du reste.Est-ce de ma faute au final parce que je l'ai quand même fait souffrir.Merci pour vos messages.Il faut que je fasse attention à tout.

Les manipulateurs

Bonjour Julie,

J'ai lu tes messages et je compâtis avec toi. D'après ta description, ton mari est définitivement un manipulateur. Mais attention, il ne faut pas t'en vouloir de ne pas t'en être rendu compte pendant 23 ans. Beaucoup vivent avec des manipulateurs toute leur vie avec le malaise que cela crée et sont convaincu(e)s que c'est eux qui ont un problème ou qui sont à blâmer.

Le manipulateur est un être rusé et subtil qui est maître dans l'art de la déception. Avec lui, tout n'est que fumée, miroirs et mirages. Et comme dans ton cas, il utilisera les meilleures intentions pour camoufler ce qu'il fait vraiment: contrôler. Il a besoin de tout contrôler. Il en est malade. Il en a besoin parce que derrière tout ça se cache un être qui est énormément insécure. Alors pour contrer sa propre insécurité, il doit abaisser et subjuguer ceux de sont entourage. Il est aussi le plus grand des égoistes, car tout est orienté selon ses besoins.

Que tu le veuilles ou non, ce genre de personne peut te rendre carrément malade autant physiquement que psychologiquement. Et ce qu'il te fait jour après jour se classe sous le chapitre de la violence psychologique. Comment cela peut-il être violent? Après tout, il n'a jamais levé la main, pas vrai? Eh bien, non. Mais pendant des années, il mine l'estime de soi, il vous isole et il sème la zizanie, jusqu'à ce que ce que vous soyez sous son pouvoir absolu.

Je ne veux pas jouer les oiseaux de malheur, mais la seule solution pour t'en sortir est de le quitter. Mais attention, ce ne sera pas si facile. Il ne voudra pas te laisser partir, alors tu devras bien te préparer. Tu dois te renseigner sur les services sociaux disponibles pour les femmes victimes de violence. Il ne dois aussi rien savoir de tes démarches. Tu dois aussi tout faire pour protéger tes enfants et les emmener avec toi lorsque tu partiras. Tu dois te trouver un bon avocat, un refuge et décider quoi emporter à son insu et filer à l'anglaise. S'il s'aperçoit de quelque chose, il pourrait passer à la violence physique. Et le combat ne fera que débuter, car il te combattra jusqu'à la fin pour le divorce et utilisera tout ses moyens pour te dépouiller.

Du coté positif, si tu garde ton courage et que tu persévères, son contrôle sur toi s'ammenuisera graduellement et tu redécouvrira tes plaisirs, ta famille et tes amis. Tu sera enfin libre et d'autres ici témoigneront que le jeu en vaut la chandelle. Mais je ne voulais pas que tu aies d'illusions, ta liberté aura un prix et tu dois être prête à le payer.

Je te souhaite bonne chance et bon courage, il y a de la lumière au bout du tunnel, il te suffit de prendre les moyens de l'atteindre.

Sincèrement,

Philo

Je commence à atterir

Bonjour Zinet et Katyy.Je reviens pour communiquer mais cela est difficile car moi aussi on regarde derrière mon dos quand je suis sur Internet.J'ai acheté le livre "Les manipulateurs sont parmi nous".Sur 30 items, mon mari en rassemble 16, voire 17.J'hallucine...Car je découvre cela après 23 ans de mariage!J'en ai 43.Zinet tu as décidé de refaire ta vie.Moi je me pose la question.Faut-il tout foutre en l'air? Dans le livre il faut contre-manipuler pour déstabiliser un manipulateur.Mais combien de temps?En ce moment il n'apprécie pas du tout que je sois sur l'ordinateur alors qu'il regarde la télé."on ne fait plus rien ensemble".De plus la présence de notre fils de 15 ans qui souhaite un peu veiller(jusqu'à 9h30 horaire donné par mon mari) l'importune : il souhaite être tranquille le soir et en ma compagnie bien sûr.Je n'en reviens pas d'avoir véçu 23 ans avec un manipulateur.Le choc a eu lieu et je culpabilise que se soit à la faveur d'une relation avec un autre homme que j'aime comme jamais.Si j'avais le temps je vous raconterai les deux scènes d'hier soir et de ce matin.Horrible.Faut-il que j'arrête là ce mariage?

le contrôle

bonjour julie,

je te recommande le livre " les manipulateurs et l'amour" dans ce livre tu va trouvé les 30 caractéristiques d'un manipulateur. s'il en a plus que 10 sur 30 c'est effectivement un manipulateur, mais avec ce que tu as écris...je reconnait quelqu'un ...parce que les manipulateurs se ressemble tous. Ils veulent le contrôle... le contrôle de tout et quand l'autre s'affirme comme tu as fais, c'est toi qui est pas correcte. cela l'effraie parce qu'il a l'impression de perdre le contrôle.

C'est ton droit à toi de contrôler ta vie et tu es loin d'être méchante et ingrate de dire stop! c'est assez. c'est évident que si tu choisis de vivre ta vie, de vivre enfin!! cela ne fera pas l'affaire de ton mari. Tu as le choix de continuer à être manipuler ou de t'affirmer. Un petit choix à faire. rien n'est impossible dans la vie il suffit de le vouloir très fort.

bon courage

katyy

ma vie,pas facile

Chere Julie,
Comme je te comprends et crois moi je suis bien placée pour parler.Cela fait bien des années que j'endure ce genre de situation.Mon conjoint me soupsonne constamment,c'est un jaloux extreme,possesif,dictateur et manipulateur.Bien sur personne ne vois ca il a l'air si gentil et est toujours devant pour payer.Il peut m'appeler des dizaines de fois par jour pour voir si je suis a la maison et avec qui.Si je vais a l'ordinateur il est derriere mon dos.Si j'ai un coup de tél. il dois savoir c'est qui et écoute en cachette.Il fait une histoire d'une banalité,s'il me donne de l'argent il doit savoir comment je l'ai dépensé.Si je sors s'en l'avoir averti c'est bien sur que je complote quelque chose et quand je reviens c'est l'interrogatoire en regle(j'apelle ca le confessionnal).
Personne ne peut s'imaginer ce que je vis car monsieur nous fait bien vivre financierement,m'achete ce que je veux mais remets toujours sur le tapis combien ca lui a couté$$$
Le pire c'est sa jalousie.Il me dit qu'il est comme ca parce que je ne lui démontre pas d'affection,pour moi c'est rendu impossible je ne l'aime plus.Comment puis-je donner de l'amour a un homme qui ne me respecte pas dans mon identité et qui franchement n'a pas évolué sur le plan moral.Je le trouve tres immature et je n'ai pas besoin qu'on me surveille.
Je laisse maison,confort et tout le tralala pour refaire ma vie avec mes 2 enfants.Je me pose bien des questions et je sais que ca ne sera pas facile mais j,ai envie de vivre a ma facon et non pas me faire dicter et soupsonné sans cesse sans raison.La cage dorée fini pour moi.J'ai 42 ans.
J'aimerais vos témoignages et commentaires car je me sens si seule et j'ai besoin d'encouragements.
Merci et bonne journée.

Je touche le fond

Je viens de lire tous les posts et je n'ai pu m'empêcher de verser une tite larme car je ne me suis que trop reconnue dans ces témoignages. Cela fait peu de temps que jai enfin pu mettre un nom au malaise qui nous ronge mon compagnon et moi : MANIPULATION. Ca a été à la fois un CHOC et une REVELATION. J'avoue que je suis totalement perdue, déprimée, plus le goût de vivre...
Mais je m'efforce de "tenir" ne serait-ce que pour mes enfants. Je cherche à partager avec des personnes qui vivent la même souffrance au quotidien et obtenir un peu de soutien. j'espère que vous me répondrez
A bon entendeur !

fishfive

Bonjour,
Moi aussi j'ai pris conscience que mon mari est un manipulateur, c'est pareil, il est, à l'entendre toujours gentil, ou s'il se fache, c'est qu'il est fatigué, il faut le pardonner. Moi je n'ai plus goût à la vie. Il prend toute mon énergie, il a même réussi à me couper de mes enfants, c'est terrible, de vivre dans une petite famille unie, et être aussi malheureuse. Actuellement, je ne tiens plus qu'à un fil, je n'ai plus rien, plus d'espoir d'être heureuse.
Que faire, j'ai consulté une psychologue, qui m'a permis de remettre en cause mon comportement, mais cela n'arrange rien du tout. Constamment, je suis la méchante, je ne sais rien faire, il doit tout faire. C'est horrible. Comment s'en sortir ?