[ZOLOFT] Sevrage après traitement à hautes doses … HELP

Bonjour à tous,
J'aimerais savoir si qqun parmis vous a déjà vécu un sevrage du zoloft à des doses importantes ?
J'étais jusqu'à il y a quelques jours à 200 mg de Zoloft par jours mon médecin m'a fait arrêter sur une semaine dans le but de ne rien prendre pendant deux semaines et essayer par la suite un traitement aux IMAO (il faut 14 jours de sevrage du zoloft pour commencer un AD de la classe des IMAO).
Je suis dans un état pas possible, tremblements, vertiges, cauchemars, attaques de paniques, grosse fatigue etc... j’ai déjà vécu des sevrages pas un aussi violent, j’ai l’impression d’être drogué, d’avoir bu et d’être en manque c’est insupportable … help
Si quelqu'un peut me parler de son expérience et me dire combien de jour ont été nécessaire à la disparition des effets secondaires du sevrage se serait sympa.
Il est vrai aussi que je suis sous anti-dépresseurs depuis une dizaine d’année.

Merci par avance de votre aide

Fred.

Sevrage

Bonjour Fred,

Je suis quelque peu surpris que ton médecin t'es fait arrêter le Zoloft abruptement. Ce n'est jamais recommendé. Habituellement, il faut diminuer les doses très progressivement pour diminuer l'intensité des symptomes.

sevrage zoloft

salut fred, j'ai pris du zoloft pendant 6 mois à raison de 50mg par jour uniquement je me suis arrêtée en prenant 1 jour sur 2 pendant 15 jours. J'ai depuis des vertiges incessants, une grande fatigue, envie de pleurer assez souvent et je n'ai toujours pas retrouvée ma libido. J'espère que les symptômes vont s'arrêter rapidement car les vertiges sont assez insupportables. courage à toi
ps: avec le recul, je n'aurai jamais dû commencer. On est finallement plus fort que l'on ne croit
agnès

IMAO sélectif ( moclobémide )


Bonjour Fred,

J'espère que tu connaîtras plus de succès avec la moclamine ( moclobémide ), un IMAO sélectif, qu'avec les ISRS ( Zoloft et cie... ).

Je suis un peu surpris que ton médecin n'ait pas envisagé l'option de te prescrire un stabilisateur de l'humeur avec un antidépresseur - une combinaison qui donne parfois des résultats spectaculaires dans les cas de dépressions réfractaires ou récurrentes.

Mais bon, je ne suis pas médecin et ton médecin devrait normalement savoir ce qui est le mieux pour toi, enfin j'espère. Par ailleurs, il connaît ta problématique beaucoup mieux que moi. Et enfin, qui sait? c'est peut-être aussi le médicament qu'il te faut. Je te le souhaite de tout coeur.

Si tu veux, donne-m'en des nouvelles.

Bonne journée!

Kierkegaard

sevrage suite

Merci pour tous ces bons conseils Kierkegaard,
Je suis allé chez le psy hier, il m'a prescrit de la moclamine, 3 comprimés par jours pour commencer. Il n'a pas trouver nécessaire de me donner autre chose malgré ma demande. Il pense qu'il faut insister dans la voie de la luminothérapie.
J'ai bine vu à sa réaction quand je lui ai parlé des pbs de sevrage que cela risquait de durer encore quelques temps.
Les effets du sevrage malgré plus de 2 semaines d'arrêt ne s'estompent pas, certains même comme la nervosité, l'agressivité augmentent. Je refais le point sur ce traitement avec lui dans 2 semaines. J4espère que d'ici là les symptômes du sevrage seront moins présents.

Bonne journée.

Fred

La médication


Re-bonjour Fred,

Dernière chose: prendre une médication, c'est parfois nécessaire et même souvent utile quand celle-ci nous permet d'avoir une meilleure qualité de vie. Il n'y a pas de mal à prendre un médicament qui nous fait vraiment du bien. Si on peut s'en passer, tant mieux. Sinon, c'est correct aussi.

Kierkegaard

Sevrage


Bonjour Fred,

Un sevrage aux médicaments psychotropes ( somnifères, anxiolytiques, antidépresseurs... ),
c'est souvent très long ( plusieurs semaines ) et habituellement pénible. C'est normal de ne pas se sentir bien quand on a entrepris un processus de sevrage. Il faut être très patient et avoir une volonté de fer. Moi, par exemple, je suis en train de me sevrer du celexa ( citalopram ) et je te jure que, par moments, ce n'est pas de tout repos - mais c'est dans la « game », comme on dit par chez nous.

Quand on sait qu'un sevrage, ce n'est jamais facile, que c'est même souvent pénible et parfois très long, ça change toute la perspective quand on le sait.

Mais peut-être as-tu encore besoin de prendre une médication, compte tenu de ton état de santé.

Je tenais seulement à souligner que c'est parfaitement normal de trouver ça difficile d'avoir à se sevrer des médicaments et qu'il faut être très bien préparé psychologiquement avant d'entreprendre cette aventure.

Bonne journée!

Kierkegaard

Stabilisateurs de l'humeur

Bon jour Kierkegaard,
Bon je vais demain chez le psy, je vais aborder ce point avec lui, j'espere vraiment qu'il va me prescrire quelques chose car ca fait 2 semaines que j'ai tout arreté et mon etat de sevrage ne s'améliore franchement pas.
Bonne jourée à toi.

Fred

Stabilisateurs de l'humeur


Bonjour Fred,

Pour ton information, la DÉPAMIDE est un stabilisateur de l'humeur au même titre que le LITHIUM mais il est beaucoup moins efficace pour traiter la composante dépressive du trouble bipolaire. C'est du moins l'avis de ma psychiatre et c'est pour cette raison qu'elle a préféré me prescrire un traitement au LITHIUM plutôt que de la DÉPAMIDE.

Bonne journée!

Kierkegaard

RE : Stabilisateurs de l'humeur

Bonjour Kierkegaard,

Merci, je crois que je vais vraiment exiger du psy un traitement de regulation, car je suis dans un etat pas possible. Je ne comprends d'ailleurs toujours pas pourquoi il a voulu que j'arrete la DEPAMIDE, peut-etre que le sevrage aurait ete moins dur.
Cela bientot 15 jours que je n'ai pas pris de ZOLOFT les effets indesirables du ZOLOFT ne disparaissent pas, j'en ai meme d'autres qui apparaissent ...

Bonne journée, à bientôt

Fred

Stabilisateurs de l'humeur


Bonjour Fred,

Oui, je prends effectivement un stabilisateur de l'humeur avec un antidépresseur. Il s'agit du lithium et du celexa ( citalopram ). Cette combinaison me réussit plutôt bien. Depuis six jours, j'ai même réduit mon celexa. Je suis passé de 20mg / jour à 10mg et tout se passe bien pour le moment. L'humeur est très bonne.

Le lamictal ( lamotrigine ) est un stabilisateur de l'humeur qui aurait un effet très robuste sur la dépression. Tu n'as qu'à faire une petite recherche sur le Net si tu souhaites en savoir plus.

Porte-toi bien.

Kierkegaard

RE : Stabilisateur de l'humeur

Bonsoir Kierkegaard,

Oui c'est une bonne idée, en fait j'en prennais un (DEPAMIDE) mais mon psy l'a arrete il y a un mois. J'espere (et je vais lui demander) qu'il m'en redonnera car je petes vraiment les plombs depuis l'arret du Zoloft je suis sois tres deprime sois hyper-enervé. Mon humeur est en dents de scie.
Tu prends un stabilisateur toi ? Quel produit connais tu ?

Merci pour tes conseils.

Fred

Stabilisateur de l'humeur


Bonjour Fred,

As-tu déjà essayé de prendre un stabilisateur de l'humeur avec un antidépresseur? Dans les cas de dépressions réfractaires ou récurrentes, on utilise souvent un stabilisateur de l'humeur pour potentialiser l'effet des antidépresseurs.

Si tu n'as jamais essayé cette option, tu pourrais peut-être en discuter avec ton médecin, non?

Bon courage.

Kierkegaard

mirtazapine

Merci du conseil Kierkegaard mais, malheureusement j'ai deja essaye cette molecule aussi sans effet sur moi, ici ca s'appelle Norset. Le soucis est que ce medicament n'arrangeait pas ma depression et me faisait dormir bcp (en moyenne 15h/jours).
La liste des AD que je n'ai pas encore essayé est de plus en plus mince ...
Je suis suivi dans un hopital psychiatrique, le psy voudrait que j'essaye la luminotherapie, on va voir ce que cela donne mais les années passent et j'en ai vraiment parfois assez de servir de cobail.

Merci à toi, à bientôt

Fred

Sevrage aux antidépresseurs


Bonjour Fred,

Je n'ai jamais eu à me sevrer du Zoloft mais j'ai eu à le faire avec le paxil ( paroxetine ) qui appartient à la même famille que le Zoloft et c'est toujours pénible un sevrage aux antidépresseurs. As-tu pensé essayer le remeron ( mirtazapine ), c'est un antidépresseur à double action et il ne nécessite pas de restrictions alimentaires comme avec les IMAO? C'est un antidépresseur indiqué pour traiter la dépression avec une composante d'anxiété et / ou d'insomnie. Il est généralement bien toléré et tu n'as pas besoin d'attendre 14 jours avant de passer du Zoloft au Remeron. Ce dernier, on le prescrit souvent lorqu'on ne répond pas bien aux ISRS ( Zoloft, Paxil, Prozac... )

Bonne chance et bon courage.

Kierkegaard

sevrage

bonjour
je ne comprends pas ton medecin qui t a fait arreter zoloft d un seul coup on réduit progressivement pour éviter le syndrome de sevrage ? BON COURAGE NADINE