Fukushima: appel à élargir les évacuations; la décontamination prendra plusieurs décennies

Le Premier ministre japonais, Naoto Kan, a annoncé ce samedi que la décontamination du site de la centrale de Fukushima-Daiichi prendrait plusieurs décennies.

Il est prévu de commencer à retirer le combustible nucléaire fondu vers 2021, selon la chaîne de télévision publique NHK. Il faudra "plusieurs décennies" avant de pouvoir démanteler les réacteurs de la centrale.

À plus court terme, Tepco, l'opérateur de la centrale, espère réduire les fuites radioactives d'ici à la fin du mois de juillet et parvenir à refroidir les réacteurs pour les arrêter d'ici au mois de janvier prochain. Un communiqué, également émis ce samedi, indique qu'un système stable de refroidissement des réacteurs a enfin été mis en service.

Le gouvernement présentera le 19 juillet un programme de décontamination du site et sa vision à long terme de la gestion de l'accident, a indiqué Goshi Hosono, ministre chargé de gérer les conséquences de l'accident nucléaire

Cette semaine, des associations de résidents demandaient au gouvernement l'évacuation des femmes enceintes et des enfants de la ville de Fukushima, qui compte 300.000 habitants et est située à 60 kilomètres de la centrale. Des taux de radioactivité dans le sol (46.000 bq par kg) dépassent ceux ayant provoqué l'évacuation de la zone de Tchernobyl et la limite légale au Japon qui est fixée à 10.000 bq par kg.

Le Monde, Le Figaro
Tous droits réservés