Les crabes ressentent la douleur et agissent pour l'éviter, montre une étude nord-irlandaise publiée dans le Journal of Experimental Biology. Les chercheurs préconisent donc de revoir la façon de les faire cuire.

Bob Elwood et ses collègues de la Queen's University de Belfast ont mené une expérience afin de distinguer, chez 90 crabes, les réactions de douleur conscientes des réflexes inconscients (nociception).

Les crabes étaient placés dans un aquarium comportant deux abris. Dans l'un d'eux, ils recevaient des chocs électriques. Après avoir reçu deux séries de chocs, les crustacés abandonnaient le premier abri et utilisaient l'autre.

"Des milliards de crustacés sont pêchés ou élevés par l'aquaculture pour l'industrie agroalimentaire", explique le chercheur. "Contrairement aux mammifères, les crustacés sont peu ou pas protégés car il est présumé qu'ils ne ressentent pas la douleur. Nos recherches suggèrent le contraire."

L'industrie alimentaire et l'aquaculture doivent reconsidérer leur façon de traiter les crabes, les crevettes et autres homards, estiment les chercheurs. Les cuisiniers aussi, la façon la plus commune de cuire les crustacés étant de les plonger dans l'eau bouillante en présumant qu'ils ne sentent rien. Beaucoup de chefs préfèrent toutefois les étourdir au préalable, précise la BBC.

Psychomédia avec sources: BBC, Le Parisien Tous droits réservés