Le décret sur la profession de psychothérapeute applaudi par la Miviludes (France)

Le président de la Mission interministérielle française de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes), Georges Fenech, applaudit dans un communiqué diffusé mercredi le 26 mai, la publication du décret relatif à l'usage du titre de psychothérapeute.

"Ce décret participera plus efficacement à la lutte contre le charlatanisme et les dérives sectaires en réservant le titre de psychothérapeute aux seuls professionnels ayant suivi une formation auprès d'un établissement agréé par le ministère de la Santé", déclare-t-il.
Sur environ 12 millions de Français ayant recours à la psychothérapie, indique-t-il, 2 millions sont exposés à un "risque d'emprise mentale et d'abandon de soins conventionnels. (...) Sur les 15.000 praticiens de la psychothérapie, environ 4.500 ne justifient d'aucune formation reconnue".

Le décret (no 2010-534) du 20 mai du ministère de la Santé relatif à l'usage du titre de psychothérapeute a été publié au Journal Officiel du 22 mai. Il présente les dispositions générales, les conditions d'inscription au registre national des psychothérapeutes et d'agrément des établissements de formation, les dispositions transitoires et le nombre d'heures de formation en psychopathologie clinique exigée des candidats au titre de psychothérapeute.

Les dispositions du décret entrent en vigueur à compter du 1er juillet 2010.

Consulter le texte du décret dans le Journal officiel (choisir le 22 mai)