L'optimisme prolonge la vie


Les gens qui sont optimistes vivent plus longtemps que ceux qui sont pessimistes, selon une étude parue dans la revue The Archives of General Psychiatry.

L'étude a été menée avec 941 hommes et femmes, âgés de 65 à 85 ans suivis pendant 9 ans. Comparativement aux participants présentant un niveau élevé de pessimisme, ceux présentant un haut niveau d'optimisme avaient 55% moins de risque d'être décédés de n'importe quelle cause et 23% moins de risque d'être décédés d'une maladie cardiovasculaire.
L'effet protecteur de l'optimisme était plus important chez les hommes que chez les femmes pour toutes les causes de mortalité mais pas en ce qui concerne les maladies cardiovasculaires. L'impact de la disposition à l'optimisme a été observé indépendamment des autres caractéristiques sociodémographiques et facteurs de risque cardiovasculaire.

Selon les auteurs, bien que l'optimisme réduise le risque cardiovasculaire par des mécanismes en grande partie non affectés par des facteurs tels que l'activité physique, l'alimentation, la cigarette, etc.., les gens pessimistes peuvent être plus instables à travers le temps par rapport à ces facteurs. Une disposition à l'optimisme peut aussi être associée à de meilleures stratégies d'adaptation tout au long de la vie.

Psychomédia avec source:
Eurekalert