Une moins grande espérance de vie pour les baby-boomers?

"À trop manger et à ne pas bouger assez, les baby-boomers risquent de marquer une nouvelle fois l'histoire. Comment? En faisant chuter l'espérance de vie au pays dans les prochaines années, avec la plus grande insouciance, craint la Fondation des maladies du coeur du Canada (FMCC) au regard du bulletin de santé de cette tranche d'âge de la population.
Rendu public hier à Montréal, ce bilan de santé des Canadiens et des Québécois âgés de 45 à 59 ans n'est guère reluisant, estime l'organisme. Pour cause. Avec un taux d'obésité de 30 %, en croissance de 60 % depuis 10 ans, et une sédentarité qui affecte plus de la moitié de cette génération, les baby-boomers sont aujourd'hui, collectivement, en moins bonne condition physique que leurs aînés, les personnes âgées de 65 à 74 ans. Et la tendance pourrait être difficile à enrayer...

Selon un sondage mené pour le compte de la Fondation en décembre dernier, près de 56 % des Québécois issus du baby-boom, croient à tort que leur poids n'a pas d'impact sur leur santé cardiovasculaire. 58 % des Canadiens ont la même perception.

Avec une précision de plus ou moins 4,8 % 19 fois sur 20, ce coup de sonde envoyé en décembre dernier dans 400 foyers du Québec témoigne également de l'optimisme des enfants de l'après-guerre malgré des indicateurs qualifiés d'«inattendus» : 80 % estiment que l'espérance de vie des Canadiens va à l'avenir être semblable à celle d'aujourd'hui (82,4 ans pour les femmes et 77,4 ans pour les hommes) ou va continuer à augmenter."

Suite: www.ledevoir.com

Pour vous exprimer sur ce sujet, visitez notre FORUM Santé et bien-être