La Chine veut développer sa médecine traditionnelle pour mieux l'exporter

"Le gouvernement chinois va mettre en place un fonds recherche scientifique en médecine traditionnelle chinoise (MTC) afin d'en améliorer les standards et étudier de nouvelles applications pour augmenter son attraction à l'étranger en tant qu'alternative efficace à la médecine occidentale.

Le gouvernement a annoncé dans un projet de développement de la MTC préparé conjointement par 16 ministères qu'il concentrerait ces 13 prochaines années son investissement scientifique dans la médecine traditionnelle puisqu'elle pourrait devenir "la porte d'entrée de l'innovation chinoise sur le scène mondiale."
Le gouvernement souhaite également lancer des programmes de recherche internationaux pour promouvoir la MTC et établir deux instituts influents de recherche en médecine traditionnelle et des centres d'échanges d'informations.

Le gouvernement a investi 740 millions de yuans (92,5 millions de dollars) dans la recherche et le développement de la MTC ces cinq dernières années.

Le plan indique que les gouvernements central et locaux augmenteraient leur fonds pour la recherche scientifique en MTC et rechercheraient activement les investissements nationaux et étrangers.

La médecine chinoise remonterait à environ 8000 ans selon des fragments retrouvés sur des carapaces antiques mais la MTC aurait décliné au milieu du 19e siècle à cause de la popularité croissante de la médecine occidentale. Elle fut même interdite un certain temps sous la domination du Guomindang. Réautorisée suite à l'instauration de la République populaire, elle s'est développée ensuite parallèlement à la médecine occidentale.

Un débat a surgi l'année dernière suite à une proposition en ligne d'un professeur suggérant aux autorités sanitaires de cesser la pratique de la médecine chinoise dans les services de santé nationaux.

Le ministère de la Santé s'y est vivement opposé et a réaffirmé la MTC comme partie intégrante du patrimoine médical et culturel chinois.

Son coût peu onéreux la rend incontournable pour beaucoup de familles à faibles revenus et son approche holistique diffère de la médecine occidentale qui a tendance à se concentrer seulement sur la maladie elle-même.

Selon Wang Jie, le directeur de l'hôpital Guanganmen, la coexistence de la MTC et de la médecine occidentale est unique au système de santé chinois et la Chine pourrait, en incorporant les deux, inventer un système médical avancé et prendre la tête dans le monde dans ce domaine.

D'après lui, la MCT pourrait être meilleure pour traiter des maladies chroniques telles que le cancer, mais plus de recherches devraient être effectuées pour en apporter la preuve scientifique." (Le Quotidien du peuple)

En janvier dernier, nous apprenions également que des experts, venus de la partie continentale de la Chine, de Hong Kong, du Japon et de la République de Corée, participant à un séminaire organisé par le ministère chinois de la Santé publique, l'OMS et l'Association de la Médecine chinoise, avaient accepté que la Chine développe sa propre méthode de prévention et de traitement des infections humaines de la grippe aviaire, en combinant la médecine moderne à la théorie de la MTC.

L'organisation mondiale de la santé définit la médecine traditionnelle comme se rapportant "aux pratiques, méthodes, savoirs et croyances en matière de santé qui impliquent l’usage à des fins médicales de plantes, de parties d’animaux et de minéraux, de thérapies spirituelles, de techniques et d’exercices manuels – séparément ou en association – pour soigner, diagnostiquer et prévenir les maladies ou préserver la santé".

Source: Le Quotidien du peuple"

Voyez également:

Grippe aviaire : intégration de la médecine traditionnelle chinoise