Téléphones portables et WI-FI dangereux pour la santé? Comment se protéger

Les ministères français de l'Ecologie et de la Santé ont demandé à l'Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail (Afsset) de faire la synthèse des connaissances sur les rayonnements électromagnétiques, notamment pour le WiFi et la téléphonie mobile personnelle (TMP).

Depuis le début 2007, certaines régions d'Allemagne et d'Autriche ont demandé d'éviter l'installation de réseau Wi-Fi sans fil chez les particuliers ou dans les écoles et certaines autorités régionales britanniques ont décidé de suspendre le développement du Wi-Fi dans les établissements scolaires.
En mars, une enquête de la BBC révélait que l'intensité des champs électromagnétiques présents dans une salle de classe dotée d'un réseau Wi-Fi était environ trois fois plus grande que celle des champs électromagnétiques émis par une antenne-relais GSM (pour la téléphonie) à 100 mètres de distance.

En France, le Criirem (Centre de recherche et d'informations indépendantes sur les rayonnements électromagnétiques) a également mis en garde cet été contre des risques possibles provoqués par des téléphones mobiles hybrides GSM/Wi-fi portés contre la peau du visage ou tenus à la main et a émis des recommandations afin de réduire les effets nocifs de ces rayonnements (voir plus bas).

Alors que les rayonnements GSM se situent dans des fréquences de 900 ou 1.800 mégahertz (Mhz), un terminal en mode WiFi "émet des ondes pulsées à 2.450 Mhz, la fréquence optimum pour agiter les molécules d'eau". D'où, selon Michèle Rivasi, présidente du Criirem, des interrogations sur son "impact sur l'eau présente dans la peau ou le liquide céphalo-rachidien qui baigne le cerveau".

En août, l'organisme international BioInitiative, regroupant des chercheurs et des professionnels de la santé publique, a publié une analyse de près de deux mille études scientifiques sur les effets nocifs des ondes électromagnétiques des téléphones portables et des lignes à haute tension.

Selon cette analyse, ces ondes provoquent des risques accrus de leucémies infantiles, cancers du cerveau, maladie d'Alzheimer, désordres acoustiques, problèmes neurologiques, modification de l'ADN et troubles du sommeil.

Les auteurs concluent que les seuils d'exposition acceptés sont beaucoup trop permissifs et ne protègent pas la santé publique.

Ils recommandent notamment "d'installer des liaisons avec fils, alternatives à la Wi-Fi, particulièrement dans les écoles afin que les enfants ne soient pas soumis à des niveaux élevés de radiofréquences avant que les impacts sur la santé soient mieux compris".

Le Criirem fait les recommandations suivantes pour ce protéger des rayonnements:

- Pas de téléphone mobile pour les moins de 15 ans.

- Il est officiellement recommandé de ne jamais approcher un téléphone mobile en fonctionnement du ventre d’une femme enceinte (l’eau du placenta et les cellules de l'embryon sont très sensibles à l'énergie dégagée par le portable)

- La nuit, ne jamais conserver un téléphone mobile allumé ou en recharge à moins de 50 cm de votre tête.

- Choisir et utiliser un téléphone mobile dont la valeur de DAS est la plus basse

- Ne pas porter son téléphone à hauteur ou contre son coeur, l'aisselle ou la hanche, près des parties génitales. Tenir l'antenne du téléphone le plus éloigné possible de soi. Même lors de l'envoi d'un SMS.

- Toujours utiliser le kit piéton livré avec votre téléphone afin d’éloigner l'appareil de votre oreille (et de votre cerveau) le temps de la conversation. Préférer toujours l'oreillette « filaire » à tout autre gadget sans fil.

- Limiter le nombre et la durée de vos appels. Pas plus de 5 ou 6 appels par jour par exemple, ni plus de 2 ou 3 minutes pour chacun. Respecter un temps moyen de 1h30 entre chaque appel.

- Ne téléphoner que dans des conditions de réception maximum : dès que votre écran affiche les "4 barrettes" de réseau, pas moins. Pour chaque barre manquante, le rayonnement émis par le portable pour se connecter est multiplié par 2.

- Ne pas téléphoner en voiture, même à l'arrêt, ou dans tout autre infrastructure métallique. Un effet dit de "cage de Faraday" emprisonne et répercute les ondes émises par le portable, le rayonnement subi est alors maximum au centre de la "cage". Dans une voiture, cela se situe à la hauteur de votre tête.

- Éloigner le mobile de vous et le maintenir à la verticale le temps de joindre votre correspondant et tant que la première sonnerie n'a pas retenti.

- La nuit, ne jamais conserver un téléphone mobile allumé ou en recharge à moins de 50 cm de votre tête.

Psychomédia avec sources:
Criirem
Le Monde

Voyez également:

Téléphones portables et cancer: mise en garde d'un important institut américain

Pour vous exprimer sur ce sujet, visitez notre FORUM Santé et bien-être.