Les chiens peuvent détecter le cancer du poumon à un stade précoce

Des chiens peuvent détecter précocement le cancer du poumon, un cancer justement difficile à détecter précocement, selon une étude allemande publiée dans l’European Respiratory Journal.

Thorsten Walles de l'Hôpital Schillerhoehe et ses collègues ont mené cette étude avec 4 chiens de famille (2 bergers allemands, un berger australien et un labrador retriever) et 220 personnes atteintes de cancer du poumon ou de maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) ainsi que des personnes en santé. La détection se faisait à partir de spécimens d'haleine exhalée.

Les chiens ont identifié 71 cancers du poumon sur 100 et 372 échantillons sans cancer du poumon sur 400. Ils parviennent à détecter le cancer indépendamment de la MPCO, du tabagisme, de certains aliments et médicaments.

Ces résultats confirment la présence de composés chimiques volatiles qui constituent un marqueur stable pour le cancer du poumon, conclut, le chercheur. Il s'agit d'un grand pas pour le diagnostic du cancer du poumon et il faut maintenant identifier précisément ces composés, dit-il.

Des études précédentes ont montré que l'utilisation du sens de l'odorat des chiens pour détecter des marqueurs de maladies pourrait être prometteur pour le cancer du sein, le cancer du colon et le diabète de type 1.

Voyez également:

CNN
Tous droits réservés