L'utilisation des pesticides agricoles atteint des niveaux records au Québec, selon un reportage exclusif de Radio-Canada. Tout le contraire de l'objectif du gouvernement, établi en 2011, de diminuer leur usage de 25 % pour 2021.

L'herbicide glyphosate (Roundup) de la compagnie Monsanto est en forte hausse. Il a été déclaré, l'an dernier, comme cancérigène probable chez l'humain, par le Centre international de recherche sur le cancer de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Depuis 2011, au Québec, presque toutes les semences de maïs et environ la moitié des semences de soya sont traitées avec des insecticides néonicotinoïdes. Ils agissent sur le système nerveux des insectes ravageurs et déciment les populations d'abeilles. Plusieurs agriculteurs rapportent qu'il est devenu difficile de se procurer des semences non traitées. L'Ontario a annoncé récemment sa volonté de diminuer de 80 % leur utilisation sur son territoire d'ici 2017. Pas d'annonce au Québec.

L'utilisation de l'atrazine, un herbicide interdit depuis plus de 10 ans dans l'Union européenne mais pas au Québec, est en légère hausse dans l'environnement, après des années de baisse. Le gouvernement du Québec classe l'atrazine comme l'ingrédient actif à usage agricole le plus à risque pour l'environnement et pour la santé.

Des données obtenues par Radio-Canada montrent, par exemple, des concentrations de chlorpyrifos dans un ruisseau de la région d'Oka qui dépassaient de 1650 fois les critères de qualité pour la protection de la vie aquatique [échantillonnage en 2011]. Le chlorpyrifos est classé par Québec comme le 4e pesticide présentant le plus de risque pour l'environnement.

Pendant que les agriculteurs sont de plus en plus livrés à eux-mêmes, le gouvernement du Québec ayant considérablement réduit son implication, « les experts dans le milieu pour l'usage des herbicides et des pesticides sont principalement les fabricants et les distributeurs de ces produits-là ».

Le ministère de l'Environnement et de l'Agriculture ont décliné les demandes d'entrevue de Radio-Canada.

Reportage de Radio-Canada : Québec a perdu le contrôle des pesticides

Psychomédia
Tous droits réservés