Le mésentère, qui relie l'intestin aux parois abdominales, est maintenant considéré comme un organe à part entière du système digestif. Le corps humain possède ainsi 79 organes regroupés en 11 systèmes.

Des études ont montré des caractéristiques anatomiques et fonctionnelles distinctives qui justifient la désignation du mésentère comme organe, font valoir J Calvin Coffey et D Peter O'Leary de l'Université Limerick (Irlande) dans le Lancet Gastroenterology and Hepatology (LGH).

Un organe est un ensemble de tissus qui remplit une ou plusieurs fonctions déterminées.

Dans une revue de la littérature scientifique, les auteurs explorent le rôle du mésentère dans la santé et les maladies afin de fournir une plateforme pour orienter les recherches futures.

Alors que le mésentère était jusqu'à récemment considéré comme une structure constituée de multiples parties séparées, ils montrent qu'il s'agit d'une structure continue.

Le mésentère devrait faire l'objet de la même attention que les autres organes et systèmes du corps et constituer un champ d'étude médicale spécifique de la même manière que la gastro-entérologie, la neurologie et la coloproctologie, estiment les auteurs.

Maintenant que l'anatomie et la structure sont établies, la prochaine étape est de mieux comprendre la fonction, expliquent-ils. Une fois que la fonction normale est comprise, il est possible d'étudier la fonction anormale et les maladies.

Déjà, les étudiants en médecine du monde entier apprennent, à partir de cette année, que le mésentère est un organe continu, suite aux recherches du professeur Coffey qui ont permis de mettre à jour l'un des manuels médicaux les plus connus du monde, le Gray’s Anatomy.

Illustration : Le mésentère en jaune

Psychomédia avec sources : University of Limerick, LGH.
Tous droits réservés.