Le muguet est toxique, rappelle Le Parisien. L'ingestion de la plante peut provoquer des vomissements, des diarrhées mais aussi des troubles cardiaques de sévérité variable selon la quantité et la partie de la plante ingérées.

Toutes les parties de la plante sont toxiques. Chaque année, à ce moment-ci de l'année, les centres antipoison reçoivent en moyenne 300 patients, en majorité de jeunes enfants, rapporte France Soir.

« En cas d'intoxication, on constate d'abord des troubles digestifs (irritation de la bouche, douleurs abdominales, nausées, vomissements, diarrhées) », précise le CHRU de Lille. « Ensuite, surviennent les troubles cardiaques avec ralentissement du cœur et troubles du rythme. La respiration s'accélère. »

Il faut aussi faire attention aux animaux domestiques. Les chats, notamment, ont la tentation de mâchouiller la plante, note-t-on au centre d'informations toxicologiques vétérinaires de Lyon.

Même l’eau du vase est toxique. Il ne faut donc laisser traîner l’eau dans lequel a trempé un bouquet de muguet, surtout si c’est un verre, ni placer un vase de muguet à un endroit où un animal pourrait aller boire.

Le muguet fané et desséché reste toxique.

Le muguet n'est pas d'intérêt en naturopathie, précise la Dre Patricia Boltz, du centre antipoison du CHU de Nancy : « Il ne soigne pas, ne se prend pas en tisane ». Il n'est pas comestible et n'a pas sa place dans les salades.

En cas d'ingestion à forte dose, appeler l'un des dix centres antipoison, le 15 ou sa pharmacie de garde.

Psychomédia avec sources : Le Parisien, France Soir, Centre antipoision (belge), CHRU de Lille.
Tous droits réservés.