Un gène lié à l'autisme est aussi lié à la schizophrénie

Un gène, déjà associé à l'autisme par des études précédentes, est aussi lié à la schizophrénie, révèle une étude publiée dans les Proceedings of the National Academy of Sciences. Cette découverte fournit des indications sur des mécanismes en cause dans la maladie.

"Des mutations génétiques sur le gène Shank3 sont à la source d'un nombre significatif de cas de schizophrénie", dit Dr Guy Rouleau de l'Université de Montréal, auteur senior de l'étude.
Des recherches antérieures avaient déjà établi un lien entre l'autisme et le gène Shank3, précise Julie Gauthier, auteure principale de l'étude. «Nos récents travaux laissent croire qu'il existe un lien de nature génétique entre ces deux maladies du neurodéveloppement que sont l'autisme et la schizophrénie; il se pourrait alors que le gène Shank3 joue un rôle dans d'autres maladies du cerveau.»

Ce gène contribue au maintien de la structure physique des cellules nerveuses. Des mutations sur ce gène altèrent la forme des cellules. De telles déformations ont été observées chez des personnes atteintes de schizophrénie.

Les travaux ayant mené à cette découverte ont été réalisés en collaboration avec des chercheurs des Université Harvard, McGill et Paris Descartes.

Voyez également:

DOSSIER Psychomédia: Schizophrénie et troubles psychotiques

Psychomédia avec sources:
U de M Nouvelles, Physorg.com