Durée des rapports sexuels: des données pour favoriser des attentes réalistes

Des chercheurs américains en psychologie ont recueilli l'opinion de spécialistes sur les durées adéquates ou satisfaisantes des relations sexuelles. Eric Corty et Jenay Guardiani ont mené leur enquête auprès de 50 membres de la Society for Sex Therapy and Research incluant des psychologues, des médecins, des travailleurs sociaux, des thérapeutes familiaux et des infirmières.

34 spécialistes ont répondu à l'enquête et fourni leur opinion sur les durées des rapports sexuels, considérés à partir de la pénétration jusqu'à l'orgasme (n'incluant donc pas les préliminaires et autres formes d'activité), adéquates et satisfaisantes.
Les moyennes des réponses des thérapeutes correspondent à ces échelles de temps:

Durée adéquate: 3 à 7 minutes
Durée désirable: 7 à 13 minutes
Durée trop courte: 1 à 2 minutes
Durée trop longue: 10 à 30 minutes

Dr. Irwin Goldstein, éditeur du Journal of Sexual Medicine dans lequel cette enquête est publiée, cite une étude menée sur quatre semaines auprès de 1500 couples en 2005 qui montrait que la durée médiane de la pénétration était de 7.3 minutes.

"L'interprétation qu'un homme ou une femme fait de son fonctionnement sexuel et de celui de son ou sa partenaire dépend de croyances personnelles développées à partir de messages formels ou informels de la société sur le plaisir et les performances sexuelles. Malheureusement, la culture populaire actuelle renforce des stéréotypes concernant l'activité sexuelle. Plusieurs hommes et femmes semblent croire à un modèle fantaisiste", disent les chercheurs.

Des recherches passées ont montré qu'une grande proportion des hommes et des femmes souhaitaient que la pénétration dure 30 minutes ou plus.

"Cela semble une situation propice à la déception et l'insatisfaction", dit Corty. "Avec cette enquête, nous souhaitons dissiper ces fantaisies et encourager les hommes et les femmes avec des données réalistes au sujet de la durée acceptable des relations sexuelles et ainsi prévenir des déceptions et des dysfonctions."

Voyez également:


PsychoMédia avec sources: Eurekalert, CNN