Un niveau de cholestérol élevé nuirait au fonctionnement sexuel chez les femmes

L'hyperlipidémie, c'est-à-dire un niveau élevé de cholestérol et d'autres lipides (graisses) dans le sang, peut affecter le fonctionnement sexuel chez les femmes, selon une étude publiée dans le Journal of Sexual Medicine.

Un niveau élevé de cholestérol dans le sang est associé à la dysfonction érectile chez les hommes parce que l'accumulation des graisses dans les parois des vaisseaux sanguins peut réduire le flux sanguin vers les tissus érectiles.
Puisque certains aspects de l'excitation sexuelle chez les femmes reposent aussi sur un flux sanguin accru vers les organes génitaux, Katherine Esposito et ses collègues de la Seconde Université de Naples (Italie) ont comparé le fonctionnement sexuel chez des femmes avec et sans hyperlipidémie.

Les femmes ayant une hyperlipidémie rapportaient de plus faibles excitation, orgasme, lubrification et satisfaction que celles ayant un profil sanguin normal. Et 32% des femmes ayant un niveau élevé de lipides obtenaient des résultats suffisamment bas sur une échelle de fonctionnement sexuel pour recevoir un diagnostic de dysfonction sexuelle comparativement à 9% de celles ayant un profil de lipides normal. Le désir sexuel n'était toutefois pas affecté par l'hyperlipidémie.

Dans une étude séparée, Annamaria Veronelli de l'université de Milan (Italie) et ses collègues ont montré que la dysfonction sexuelle chez les femmes était aussi associée au diabète, à l'obésité et à une glande thyroïde hypoactive.

Voyez également:

Sexualité : dernières actualités

Psychomédia avec source: New Scientist.