Campagne contre les mariages forcés à Paris

"Au moyen d'une brochure et avec l'appui de plusieurs associations, les élus de la capitale veulent inciter les conjoints mariés sous la pression à dire non.

(...) Le Haut Conseil à l'intégration estime alors qu'environ 70 000 jeunes filles vivant en France sont susceptibles d'être unies de force à un homme qu'elles n'ont pas choisi, souvent à l'occasion de vacances dans leur pays d'origine.
(...) La campagne municipale, présentée lors de la dernière journée internationale de la femme, s'appuie sur la loi adoptée en décembre par le Parlement afin de renforcer les sanctions contre les violences conjugales. Ce texte a notamment relevé de 15 à 18 ans l'âge du consentement légal au mariage pour une femme. Il permet aussi à la victime d'une union imposée de la faire annuler par le procureur de la République pendant une période de cinq ans – contre six mois auparavant. Enfin, la loi renforce le maire en l'autorisant à déléguer à ses services le pouvoir d'entendre les jeunes fiancés, afin de s'assurer que le projet marital recueille bien un consentement mutuel.

(...) Dans ce but, la brochure, disponible sur Internet (www.paris.fr), fournit les coordonnées des principales associations engagées dans la lutte contre les mariages forcés."

PsychoMédia avec source:
Le Figaro